in

Vibrations des pieds : des chercheurs s’en servent pour simuler la marche en VR

Simuler la marche

Des chercheurs japonais ont mis au point une nouvelle méthode pour simuler la marche en réalité virtuelle à l’aide des vibrations des pieds. Avec cette fameuse méthode, il est possible de simuler le mouvement, même lorsqu’on est assis.

Auparavant, on n’avait que deux options pour simuler un mouvement en VR : la locomotion libre et la téléportation. Mais à l’heure actuelle, la locomotion VR passe au niveau supérieur avec la sortie des tapis de course omnidirectionnels, les cybershoes, etc. L’évolution de ces différentes technologies permet désormais aux utilisateurs de se déplacer physiquement dans des environnements VR sans vraiment se déplacer dans le monde réel. On sait d’ailleurs maintenant que des chercheurs ont trouvé une nouvelle méthode pour simuler la marche en VR en utilisant tout simplement les vibrations des pieds.

Simuler la marche en VR en utilisant les vibrations des pieds : les détails de l’expérience

simuler la marche

Ce sont des chercheurs de l’Université de Tokyo et de l’Université de technologie de Toyohashi qui ont mené l’expérience. Ils ont alors réuni un certain nombre de personnes avant de les diviser en trois groupes différents A, B et C.

Les personnes du groupe A disposaient donc d’avatars complets avec des pieds et des mains, tandis que celles du groupe B ne voyaient que des pieds et des mains. Celles du groupe C, quant à elles, n’avaient pas d’avatars.

Chaque individu a porté des dispositifs haptiques constitués de transducteurs de vibrations, de ressorts, de plaques de bois et en acrylique, et de cadres en aluminium. Ceux-ci ont ainsi fait vibrer indépendamment l’avant et l’arrière des pieds des participants afin de créer une sensation de mouvement en VR.

Les résultats de l’expérience

simuler la marche

Durant l’expérience, chaque individu de chaque groupe a ainsi suivi son avatar à travers un environnement virtuel. Dans un premier temps, il s’est déplacé dans ce dernier avec une vue à la première personne. Ensuite, il s’y est déplacé avec une vue à la troisième personne.

À chaque pas qu’il a fait, il a ressenti des vibrations conçues pour simuler la marche sur une route asphaltée. À la fin de chaque expérience, chaque personne a donc été invitée à décrire les sensations qu’elle a ressenties.

Selon les participants, la vue à la première personne combinée avec les vibrations des pieds a alors amélioré la sensation de marche. Par contre, la vue à la troisième personne n’a pas donné les mêmes résultats, sauf pour les individus du groupe C qui n’avaient pas d’avatars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *