in ,

Top 3 des pires cyberattaques du monde du gaming

Les pires cyberattaques connues dans le monde du gaming ont été significatives pour l’ensemble de la société. Si le ver Morris a ouvert le bal en 1988, on assiste aujourd’hui à une grande variété de programmes malveillants. Découvrez le top 3 de ces attaques numériques.

Les 3 pires cyberattaques de l’univers du gaming ont été enregistrées en 2020. Avec la crise de la COVID-19, le gaming a gagné en renommée et le nombre des joueurs a explosé. Cet afflux présente cependant un revers, une opportunité pour les hackers. Voici le top 3 de la liste :

Un ransomware attaque Capcom en novembre 2020

En novembre 2020, la société de développement de jeux vidéo Capcom s’est vue attaquée par le record des pires cyberattaques du gaming. En effet, les pirates informatiques ont introduit un ransomware dans le système. Celui-ci a provoqué des vols de données sensibles.

Selon les informations, les malfaiteurs ont réclamé une grosse somme d’argent à la société japonaise. En fait, ils ont demandé une rançon de 11 000 000 $ en cryptomonnaie. En échange de cette somme, ils ont promis de donner à la société un décrypteur et de ne pas divulguer les informations recueillies. Selon leurs dires, le décrypteur servira à récupérer les fichiers endommagés par l’attaque.

En plus, les hackers se sont montrés fermes en menaçant de publier les données de Capcom par vente aux enchères en absence de paiement. Aux dernières nouvelles, Capcom a affirmé la compromission de plusieurs informations (rapports de vente, informations RH, financières, etc.).

Des comptes d’utilisateurs piratés du côté de Nintendo

Pour Nintendo, ce sont des comptes d’utilisateurs qui ont été piratés. Figurant dans notre top 3 des pires cyberattaques dans le gaming, celle-ci a affiché un total de 300 000 comptes piratés en juin 2020. Les hackers ont piraté les comptes en utilisant des cartes d’identification Nintendo Network.

Les escrocs ont utilisé la monnaie virtuelle collectée pour jouer à Fortnite. Ils ont pu également accéder à d’autres services de paiement en liaison avec la console Nintendo.

Pour y remédier, la société a invité les clients victimes de cette manœuvre à vérifier l’historique d’achat et à demander des remboursements. En plus de cela, Nintendo les a incités à réinitialiser leur mot de passe et à utiliser l’authentification multifacteur.

Une attaque DDoS de masse chez Activision Blizzard

Pour terminer notre top 3 des pires cyberattaques de l’univers du gaming, nous allons évoquer l’attaque DDoS qui a frappé Activision Blizzard. En 2020, la société a subi une attaque de masse par déni de service ou DDoS. Ainsi, cela a touché certains titres de jeux : Call of Duty d’abord, puis World of Warcraft et Overwatch, ont été frappés par la même attaque.

Les experts ont retracé l’attaque et elle vient de Battle.net. Ce type d’attaque frappant Battle.net n’est pas une première chez Blizzard. Cette dernière a déjà été la cible de plusieurs attaques DDoS en 2010, 2014 et 2016. Les attaques précédentes ont entraîné un refus d’accès des joueurs à divers jeux : Starcraft 2, World of Warcraft, Diablo 3 et Hearthstone. Celle de 2020 a occasionné une latence et des connexions élevées.

Actuellement, les hackers s’efforcent de trouver d’autres moyens pour contourner les jeux, notamment les jeux en réalité virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.