[Test] Zeiss VR One : Intéressant, mais peut mieux faire

Test Zeiss VR One RVC

Les casques de réalité augmentée ont principalement ciblé le marché des smartphones actuels fonctionnant soit sous iOS soit sous Android. Pour ce 3e test, nous allons faire le point sur le Zeiss VR One.

Toute entreprise qui a fabriqué des lentilles pendant 169 ans est probablement capable de s’adapter. Alors, il est peut-être logique que la société allemande Carl Zeiss AG (aujourd’hui plus connu simplement comme “Zeiss”) n’ait pas perdu de temps et ait sauté dans le train de la réalité virtuelle.

zeiss_vr_one_1

Récapitulatif

Zeiss aurait peut-être dû être patient avant de sauter dans ce train. Le casque qu’il propose présente beaucoup trop de défauts par rapport à ses qualités. Le prix de 129 € semble totalement déraisonnable de ce point de vue, un Gear VR de Samsung étant disponible pour moins cher.

Design, Ergonomie et prise en main

Compte tenu du pedigree de la société, on n’a pas douté un instant que le Zeiss VR One serait doté d’une grande paire de lentilles. Mais le casque lui-même est solide et bien construit. Il ressemble un peu au Gear VR de Samsung. Vous pouvez aisément le vérifier en le prenant en main, ce n’est pas le Cardboard de Google. Le Zeiss VR One est fabriqué d’un solide plastique, d’un rembourrage en mousse confortable et des bandes ajustables. Le tout forme alors un casque et un produit de qualité. Le Zeiss VR One n’en reste pas moins lourd (440 grammes sans tiroir ni smartphone), il appuie sur les pommettes et sur l’arête du nez.

zeiss-vr-one-5

Alors que le Gear VR nécessite que vous branchiez un Galaxy Note 4 dans un port micro USB et que le Cardboard de Google peut s’ajuster à différentes tailles de téléphones, le Zeiss VR One, lui, utilise un système de plateau coulissant pour accueillir votre téléphone. C’est un plus qui vous permet de sortir et d’entrer votre téléphone plus facilement du casque. Pour faire fonctionner l’appareil, il suffit alors d’insérer votre téléphone dans le plateau blanc et de le pousser dans le casque et attendez que cela s’enclenche. Zeiss a déclaré que ce plateau permet également un meilleur positionnement de chaque mobile (plus précis que ce qui peut être vu chez Google avec son Carboard).

Cela signifie également que tant que Zeiss continuera de créer des plateaux qui s’adapteront aux nouveaux smartphones, le VR One ne sera pas obsolète. La société prend en charge une large gamme de téléphones, bien que ce dernier ne fonctionne pas avec tous ceux qui ont un écran plus large que 5,2 pouces (pour l’instant).

Le Zeiss VR One n’est compatible qu’avec les smartphones qui ont une taille comprise entre 4,7 et 5,2 pouces. À la rédaction, nous l’avons essayé avec un Samsung Galaxy S5. A sa sortie, les smartphones compatibles étaient peu nombreux : Les Samsung Galaxy S6 et S5 et l’iPhone 5. Aujourd’hui, le casque ne dispose plus de sa compatibilité iOS et le tiroir pour le S5 n’est plus fourni avec.

zeiss

Cependant, Zeiss a pensé qu’il serait… intéressant de proposer aux consommateurs la possibilité d’imprimer eux-mêmes leurs tiroirs à smartphones. En effet, la compagnie estime que la technologie de l’impression 3D est suffisamment développée pour que chacun puisse imprimer son propre caisson pour son smartphone. Cinq plans d’impressions sont alors proposés pour les smartphones les plus courants : les Samsung Galaxy S4, S5, S6, le LG G3 et le Google Nexus 5.

Il n’y a aucun réglage à faire concernant l’affichage en lui même, mais les straps sont à ajuster. La lanière horizontale est déjà montée, tandis que la verticale n’est qu’optionnel.

Concernant les lentilles, d’un diamètre de 42 mm, elles sont en polycarbonate, du coup facilement rayables… ironique pour Zeiss, spécialiste de l’optique. Une distorsion est également présente, et le centre des lentilles grossit excessivement l’image. L’effet screen-door est ici malheureusement fortement ressenti, du moins sur la version de base du casque.

Car aujourd’hui, une Cardboard SDX permet de compenser cette distorsion de l’image en rendant le VR One presque compatible avec les applications Cardboard.

Fonctionnalités du VR One

vronear

Pour commencer, il n’existe pas à l’heure actuelle beaucoup de contenu VR dans l’App Store. Le casque vous offre une suggestion d’applications tierces à télécharger (qui sont principalement des démos rapides), ainsi que deux applications liées à la société. Ils incluent une application de cinéma VR One Cinema (qui vous permet de regarder le contenu média disponible sur votre téléphone), une application de RV, VR One Media qui combine la caméra du smartphone avec un morceau de carton pour animer des personnages (qui apparaîtront devant vous et marcheront dans votre direction avec un temps de latence quelque peu inquiétant) et Spaceflight, un jeu de contrôle de vaisseau spatial on ne peut plus basique. Vous pourrez également profiter de certaines vidéos YouTube en 360°.

zeiss vr one

Le contenu proposé par le casque fait vraiment penser à du travail bâclé, comparé aux autres casques RV.

Comment est-ce que vous pouvez utiliser la caméra de votre smartphone, demanderez-vous ? Et bien, il y a un trou dans sur le tiroir qui accueil votre téléphone, afin de permettre son utilisation. Cet élément fonctionne bien, mais l’environnement de cette réalité augmentée reste distordu ou flou.

Le Zeiss VR One est également compatible avec le contenu du Google Cardboard. Cela ne signifie toujours pas qu’il y a une grande sélection sous iOS, mais que sa compatibilité s’en retrouve élargie avec tous ces Cardboard, en plus des applications prises en charge par Zeiss ou par d’autres développeurs d’applications VR.

Bien que la notice parle d’un champ de vue de 100 degrés, nous avons constamment des encoches à gauche et à droite, ce qui nous éloigne de cette immersion. Une image étant toujours plus parlante que les mots, regardez celle qui suit sur les bordures de l’écran ces fameuses encoches noires.

2014-10-07-zeiss-vr-04

Si vous débutez en réalité virtuelle, alors ces limites sur l’écran ne vous dérangeront pas beaucoup. Mais si vous avez par le passé essayé l’Oculus Rift ou le Gear VR avant le Zeiss VR One, alors vous le laisserez peut-être de côté. Il ne leur arrive pas à la cheville en terme d’immersion pure.

Contrairement au Gear VR, le VR One n’a pas de contrôles de navigation intégrés. C’est pourquoi vous ne trouverez que des démos non interactives sur l’Apple Store ou alors qui n’utiliseront que la navigation grâce au mouvement de votre tête. Pour les applications présentes et futures qui requièrent ces manœuvres, vous aurez besoin alors d’une manette Bluetooth.

Concernant le problème retrouvé sur tous les casques, à savoir la buée, Zeiss n’a pas réussi non plus à régler cela. Après quelques minutes d’utilisation, la buée s’installe sur l’écran. Vous pouvez alors utiliser des sprays de désembuage ou des lingettes conçues pour les pare-brise de voiture (faites attention à vos yeux en les employant).

Conclusion

Pour le moment, le Zeiss VR One avec le tiroir pour smartphone est un casque bien construit et qui permet aux possesseurs des téléphones les plus répandus de pouvoir s’essayer à la réalité virtuelle. Toutefois, ni son contenu ni son expérience de jeu globale ne se rapprochent de l’Oculus Rift ou du Gear VR. La bonne nouvelle est qu’avec les applications pour le Google Cardboard arrivant sur l’App Store, le contenu du VR One devrait s’agrandir petit à petit. Au final, Zeiss propose un casque de réalité virtuelle le plus basique possible dont les fonctionnalités de base ne sont pas pleinement fonctionnelles. Le fait de pouvoir imprimer soi-même ses tiroirs compatibles renforce l’idée que le VR One est un produit incomplet.

Le Zeiss VR One est vendu au prix de 129€, un tiroir additionnel vous coûtera 9,90€. On risque néanmoins de ne pas en avoir pour son argent.

Points Positifs

  • Bonne construction
  • Haute compatibilité
  • Idée du tiroir intéressante pour placer votre smartphone

Points Négatifs

  • Son prix par rapport à la concurrence
  • Le manque de contenu
  • Image moins bonne que pour le Samsung Gear VR

Notation

Design - 5
Fonctionnalités - 2
Son - 5
Vidéo - 5
Gameplay - 1
Rapport qualité/prix - 2

3.3

Moyen

Design : Le design est simple, vraiment très simple. Moins "lourd" que celui d'HTC cependant. Fonctionnalités : Les applications sont trop peu nombreuses pour le moment. Même si c'est censé s'élargir avec la gamme du cardboard de Google, avoir le VR One pour ne rien faire avec est une perte d'argent. Son & vidéo : Là pour le coup cela sera "bridé" par votre téléphone, en fonction du modèle avec lequel vous jouerez. Côté optique, ne vous attendez pas à être éblouis. Gameplay : Malheuresement, il n'y a pas de contrôle de navigation intégrés et pour jouer vous aurez besoin d'une manette bluetooth. Rapport qualité/prix : Concernant son prix, il peut être intéressant pour certains mais reste grandement inférieur au Gear VR ou Homido. Mais 129 € semble trop cher pour un casque qui ne remplit pas ses fonctions.

Voir d'autres tests
User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *