in

Stageverse, une plateforme VR sociale fait ses débuts avec un concert de Muse

Stageverse

Stageverse est une nouvelle plate-forme sociale de réalité virtuelle. Elle fait ses débuts cette semaine avec une capture immersive de deux heures du concert Muse : Simulation Theory. Cet outil permet aux téléspectateurs de vivre le concert ensemble grâce à des séquences 3D à 360 ° capturées sous plusieurs angles autour de la salle. En plus d’Oculus Quest, Stageverse prend également en charge les appareils iOS et Android.

Fondé initialement en 2017, Stageverse fait ses débuts cette semaine après avoir levé 7,5 millions de dollars en capital-risque. La société a construit une plate-forme de réalité virtuelle sociale réservée au divertissement et à l’interactivité sociale.

Au départ, la société se concentrait sur la création d’une salle de concert virtuel. Elle s’est associée au groupe à succès Muse. Ils ont lancé la plate-forme avec une capture immersive de deux heures du concert Simulation Theory du groupe.

Stageverse

 « La théorie de la simulation a toujours consisté à créer des expériences qui redéfinissent le rôle humain dans la programmation et la technologie », a déclaré Matt Bellamy, leader et co-fondateur de Muse. « Nous avons hâte que nos fans puissent vraiment s’immerger dans notre monde de la théorie de la simulation. Ils profiteront pleinement de tout ce que l’expérience Stageverse offrira. »

Simulation Theory a été capturé en 3D à 360 ° en 2019. Les utilisateurs peuvent se rencontrer dans un espace de hub social dans l’application. Ils regarderont le concert ensemble sous forme d’avatar à partir de l’un des 16 points de vue.

Le concert est disponible dès maintenant dans Stageverse. Il sera gratuit pour une durée limitée. Un aperçu à la demande du concert peut être vu à tout moment.

Stageverse, un énorme potentiel à offrir

Bien que le concert de Muse soit clairement le contenu clé au lancement, Stageverse affirme que la plate-forme est capable de bien plus que de simples concerts. Les fondateurs Tim Ricker et Claire Seidler souhaitent que la plate-forme s’étende pour héberger toutes sortes d’expériences sociales immersives. En octobre, la société lancera une exposition d’art immersive de l’artiste visuel Shantell Martin parfaitement intégrée à la plate-forme aux côtés du concert Muse.

Stageverse espère également créer une « économie et un marché NFT » construits autour des avatars et de la personnalisation qui « déverrouilleront au maximum le capitalisme communautaire ». Pour lancer cet effort, la plateforme s’est associée à la maison de couture parisienne Balmain pour proposer un petit ensemble d’articles de mode avatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *