in

Réalité virtuelle – Elle n’est pas le futur du divertissement

réalité virtuelle

Pour beaucoup, la réalité virtuelle est le futur du divertissement, demain, le jeu vidéo, le cinéma, la télévision seront les poumons de la réalité virtuelle et cette dernière apportera une grande bouffé d’air frais aux différents divertissements. Pourtant, cette théorie est-elle vraie ? La réalité virtuelle est-elle le futur du divertissement ? Il apparaît que ce n’est pas aussi simple que ça et que le futur de la VR n’est peut être pas à mettre dans les mains du divertissement.

Le jeu vidéo est clairement le premier tremplin de la réalité virtuelle et il continuera sûrement de lui donner de glorieux moments, en effet à ce jours c’est bien ce domaine qui galvanise la VR et la plupart des contenus créés sont pour le jeu vidéo et même certains devices comme le PSVR.

réalité virtuelle

On peut voir aussi apparaître de nombreuses productions cinématographiques de plus en plus longues, sans parler des promesses de retranscriptions de math, de débats politiques et autres. Mais dans tout ce contenu VR de divertissement, il réside un problème majeur, qui pourrait mettre à plat très vite l’effet whaou du divertissement en réalité virtuelle.

Le fait de porter un casque. Cela peut paraître idiot, naïf et simple, mais s’est bien le genre de petites choses idiotes, naïves et simples qui peuvent terrasser le plus ambitieux des devices. Le diable se cache dans les petits détails. En effet, vous, moi, les autres, nous avons nos petits plaisirs, surtout lorsqu’il faut se détendre devant un film ou un jeu vidéo, le plus simple des plaisirs.

Boire, manger, discuter avec un ami, ce genre de geste simple, qui lorsque l’on regarde un film est instinctif, va devenir très compliqué. Impossible de voir ce que l’on attrape avec un casque, au risque de faire tomber des choses.

réalité virtuelle

La solution ? Devoir retirer le casque à chaque fois que l’on souhaite prendre telle ou telle chose. Difficile à imaginer et à faire. Ne rien boire et ne rien manger ? Absurde. Tout simplement, une fois que les utilisateurs auront passé le fameux effet whaou, la surprise de découvrir la réalité virtuelle, ces derniers préféreront tout simplement se tourner vers la tranquillité de l’absence de casque et de tous ses fils.

Partant de ce constat plus que probable, le futur de la réalité virtuelle ne semble pas se tenir au cœur du divertissent, mais plus du professionnel. Formations, services permettant de voir un appartement, toutes ces possibilités deviendront sur le long terme le nerf de guerre de la réalité virtuelle. D’abord, le public sera apprivoisé avec le divertissement en VR, mais pas longtemps, le divertissement en VR deviendra très vite autant utilisé que la 3D, de petites utilisations par ci par là.

C’est bien le monde professionnel qui va développer au mieux la réalité virtuelle et cette dernière montrera son plein potentiel dans des utilisations plus sérieuses et utilitaires.

2 Commentaires

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *