in

La réalité virtuelle peut-elle transformer le Web ?

La réalité virtuelle peut-elle transformer le Web

A la veille de la sortie sur le marché de l’Oculus Rift, le monde a les yeux tournés vers le hardware, mais les contenus en 3D, à 360° pour le web pourrait participer à développer l’adoption de la réalité virtuelle, mais des défis demeurent.

« The fight for the metaverse » ?

Des analyses montrent que le développement des contenus de réalité virtuelle pourrait être la seconde étape ou se développer parallèlement aux casques et consoles de réalité virtuelle : le partage de vidéos en réalité virtuelle sur le web, les applications pour mobiles ainsi que les images en 3D et à 360° seraient tout aussi prometteurs. La navigation en réalité virtuelle en serait également une.

Il y a quelques semaines, le Huffington Post publiait un article intitulé “The fight for the metaverse : ConVRge, JanusVR, VRChat et AltspaceVR”. Cet article mettait en lumière la place des possibilités que le web offrait à la réalité virtuelle de se développer grâce à la navigation.

JanusVR est une plateforme en 3D compatible avec l’Oculus Rift et un espace de partage de contenus, tel que des vidéos, des jeux ou de conversations entre membres de la plateforme. La plateforme vient d’intégrer le programme d’accélération de BOOST VC, une société d’accélération californienne. L’arrivée de ces plateformes dont font partie également CONge, VRChat ou Altspace marque un tournant pour la réalité virtuelle, mais également le partage sur internet. Janus VR souhaite devenir à terme le “Firefox, IE et Chrome dans cet espace internet virtuel” explique Nukemarine, un contributeur de JanusVR sur le site Zapchain.

AltspaceVR qui vient de lever 10,3 millions d’euros conçoit des environnements de partage de contenus numériques tels que des jeux, des vidéos en streaming, des tournois sportifs, des contenus collaboratifs et a pour ambition de créer permettre une expérience complètement holographique.

Les applications de VR Chat pourraient dépasser le cadre du Web et auraient déjà été utilisé lors d’un cours à l’université Britannique de Columbia. 

Des expériences inédites

Plusieurs autres sites se sont mis à la création de contenus tels que le site mozvr.com, entre autres. MozVR est la version en réalité virtuelle de Mozilla fox. Il permet entre autres de télécharger des vidéos en réalité virtuelle ou propose des expériences inédites. Et en plus d’apporter un choix d’offre, le web permet une plus large démocratisation des contenus en RV, mais aussi d’expérimenter les possibilités de partage en temps réel.  

La réalité virtuelle peut-elle transformer le Web

Des contenus illimités

Capture d’écran 2015-08-25 à 18.37.16
Mozvr est la version en réalité virtuelle du navigateur, il permet après avoir téléchargé le moteur de recherche, de visionner des vidéos en réalité virtuelle.

Autre constat à faire : la réalité virtuelle pour le web est illimitée. Illimitée parce que contrairement aux applications des casques qui nécessite d’acheter des contenus ou de les télécharger, ce qui en limite la quantité, le web lui est le règne de l’open source qui pourrait changer littéralement la manière de concevoir le partage de contenus en RV. JanusVR l’a déjà compris et en exploite les avantages en permettant au contributeur de la plateforme d’utiliser toutes les sources à leur disposition y compris les sources concurrentes.

La RV en accès libre demain ?

Et demain de la RV consultable depuis le web sans téléchargement ni nécessité de porter un casque de réalité virtuelle ? Lorsque cela arrivera, les possibilités de partage des contenus pourraient alors être décuplées. Cela ne semble pas si étranger. Le web est aujourd’hui un espace de l’intuitif, l’instantané et du consommable dans l’instant. Il est fort à parier que la réalité virtuelle s’y adaptera. L’actualité de JanusVR (version 44.4, accélération par BoostVR …) pourrait laisser penser que la réalité virtuelle trouvera ainsi toute sa place sur le Web et à une vitesse vertigineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.