in

Meta révèle ses projets en cours pour construire le métavers

Méta métavers

Mark Zuckerberg, PDG de Meta (anciennement Facebook), a exposé ses projets pour construire le métavers. Actuellement, l’entreprise travaille sur la recherche en intelligence artificielle. L’objectif est d’améliorer la façon dont les gens discutent avec les assistants vocaux.

Mark Zuckerberg a révélé ses nombreux projets pour façonner le métavers. D’après ses dires, Meta se concentrait actuellement sur une nouvelle classe de modèles d’IA génératifs. Ainsi, il sera possible de décrire un monde et d’en générer des aspects.

Dans une démo préenregistrée, Zuckerberg a présenté le Builder Bot, un concept d’IA. Il s’y présente comme un avatar 3D sur une île. Il fait des commandes vocales pour créer une plage, ajouter des nuages. Zuckerberg pense que cette technologie permettra de « créer des mondes nuancés pour explorer et partager des expériences avec d’autres, juste avec votre voix ».

Par ailleurs, Meta se focalise sur la recherche sur l’IA, dans le but d’avoir des conversations plus naturelles avec des assistants vocaux. C’est une étape vers la façon dont les gens communiqueront avec l’IA dans le métavers.

Le PDG de Meta a expliqué que le projet CAIRaoke de la société était « un modèle neuronal entièrement de bout en bout pour la création d’assistants sur appareil ». Une démonstration de la technologie a montré une famille l’utilisant pour préparer un ragoût. L’assistant vocal donne un signal pour avertir que du sel a déjà été ajouté dans le menu.

Un traducteur vocal universel, un supercalculateur IA pour façonner le métavers de Meta

Méta métavers

Un traducteur vocal universel serait également en cours. Le projet vise à fournir une traduction instantanée de la parole dans toutes les langues. Meta explorerait aussi comment utiliser l’intelligence pour modérer le contenu et l’activité dans le métavers.

A part cela, cette entreprise se prépare à la façon dont l’IA pourrait interpréter et prédire les types d’interactions qui se produiraient dans le métavers. De plus, il affirme avoir réuni un consortium mondial de 13 universités et laboratoires pour travailler sur le plus grand ensemble de données égocentriques jamais créé, baptisé Ego4D.

En revanche, Meta projette d’élargir les initiatives d’éducation gratuite visant à amener davantage de minorités raciales dans la technologie. D’après les chercheurs, cela est essentiel pour créer des systèmes d’IA exempts de préjugés. Enfin, nous mentionnons son projet sur le nouveau supercalculateur d’intelligence artificielle. Meta avance que cet outil sera le plus rapide au monde lorsqu’il sera achevé à la mi-2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.