in ,

Pokémon Go : Niantic accusé de collecter vos données GPS quand vous ne jouez pas

pokemon go niantic données

Niantic, le développeur de Pokémon Go et Harry Potter Wizards Unite, fait l’objet d’une vive controverse. À l’issue d’une enquête approfondie, le site web Kotaku accuse la firme américaine de collecter et de stocker les données de géolocalisation des joueurs même lorsqu’ils n’utilisent ses applications…

Avec plus de 100 millions de joueurs actifs, Pokémon Go est sans nul doute l’un des jeux mobiles les plus populaires. Malheureusement, les nombreuses qualités du jeu cachent une facette plus sombre

C’est tout du moins ce qu’affirme le site web Kotaku, au travers d’une enquête accablante sur le développeur Niantic. Selon ce rapport, la firme américaine collecte et enregistre toutes sortes de données et d’informations sur les utilisateurs de ses applications.

L’enquête de Kotaku ne se focalise pas sur Pokémon Go, mais sur le dernier jeu en date de Niantic : Harry Potter Wizards Unite. Un jeu très similaire à Pokémon Go, dont la principale différence est qu’il prend place dans l’univers de la saga Harry Potter.

Lors de l’installation de l’application, les joueurs autorisent Wizards Unite à suivre leurs mouvements via le GPS, le WiFi et la triangulation des antennes 4G.

Dans le cadre de leur étude, les journalistes de Kotaku ont fait appel à plusieurs joueurs européens. Ces derniers ont été chargés d’effectuer des requêtes d’informations, auxquelles Niantic est contraint de répondre par le RGPD : le Règlement Général pour la Protection des Données européen en vigueur depuis 2018.

L’entreprise américaine a donc envoyé à ces joueurs les données qu’elle avait stockées à leur sujet. Kotaku a alors découvert que Niantic conservait des informations telles que le nombre de calories brûlées en jouant, la distance parcourue ou encore les promotions par lesquelles les joueurs se sont laissés séduire.

Pokémon Go : Niantic collecte les données GPS des joueurs 3 fois par minute

pokémon go données gps

En outre, les données de géolocalisation précises des utilisateurs étaient également sauvegardées. Pour l’un des joueurs, la position a été enregistrée 2304 fois en seulement cinq jours de jeu.

En moyenne, Wizards Unite enregistrerait la position géographique des joueurs trois fois par minute. Et ce, même lorsqu’ils ne jouent pas

À partir de ces données de géolocalisation, les journalistes ont réussi très facilement à analyser les mouvements quotidiens des joueurs pour déterminer où ils travaillent, où ils habitent, à quel endroit ils mangent et bien plus encore. Une fuite de données pourrait donc être dramatique.

De prime abord, Niantic a affirmé à Kotaku que son jeu ne collecte pas de données en arrière-plan. Quelques jours plus tard, cependant, la firme est revenue sur ses propos en déclarant avoir identifié  » un bug dans la version Android du code client le menant à continuer à contacter les serveurs par intermittence lorsque l’application était ouverte en arrière-plan « .

Si l’on veut être optimiste, on peut faire confiance à Niantic et se laisser convaincre par cette explication. Cependant, il est surprenant que Niantic n’ait découvert ce bug qu’après avoir été notifié par Kotaku

On peut donc craindre que Niantic, comme Facebook et beaucoup d’autres entreprises du secteur de la tech, collecte sans scrupules les données des joueurs afin de les revendre à des agences publicitaires ou à d’autres entreprises tierces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.