Accueil / Casque / Pimax 8K : notre prise en main du casque VR au CES 2019 en vidéo

Pimax 8K : notre prise en main du casque VR au CES 2019 en vidéo

pimax 8K test ces 2018

Après de longs mois d’attente, nous avons enfin eu l’occasion de tester le Pimax 8K et de nous entretenir avec ses créateurs lors du CES 2019. Découvrez nos impressions sur le casque VR grand public le plus avancé du marché.

Cela fait plusieurs mois que nous couvrons l’actualité du Pimax 8K, un casque VR chinois offrant une définition de 4K par oeil et un champ de vision massif de 200 degrés. Des caractéristiques techniques qui en font l’appareil le plus avancé du marché, tout du moins sur le papier. Cependant, nous n’avions pas encore eu l’occasion de tester ce casque ou de le prendre en main. C’est désormais chose faite, puisque nous avons pu profiter du CES 2019 pour visiter le stand Pimax.

Après une longue file d’attente, nous avons enfin pu essayer le casque 8K. Seuls quelques jeux étaient proposés pour la démo, et nous avons décidé d’essayer Fruit Ninja et Skyrim VR. Sur Fruit Ninja, la définition 8K n’a aucun intérêt puisque les graphismes sont particulièrement minimalistes. Sur Skyrim VR, les graphismes sont effectivement plus détaillés que sur HTC Vive ou Oculus Rift. Cependant, le jeu reste un peu pixélisé.

De manière générale, la définition 8K annoncée n’est pas si impressionnante qu’on peut l’espérer. Nous sommes ainsi bien loin du niveau de qualité d’image délivré par une télévision 8K.Cependant, sur les deux jeux, le champ de vision de 200 degrés confère une sensation d’immersion plus importante. Malheureusement, durant nos tests, les bordures droite et gauche de l’écran étaient étrangement distordus.

L’un des membres de l’équipe nous a affirmé que cet effet était causé par l’épaisse protection utilisée pour préserver l’hygiène du casque pendant le CES. Espérons que ce soit réellement le cas. Dans le cas contraire, un tel champ de vision n’a aucun intérêt…

On déplore également un effet de grille (screen door effect) perceptible sur l’écran, alors même que Pimax assurer avoir éliminé cet effet. Ce casque VR est donc encore loin d’être parfait, même si ses caractéristiques techniques surpassent celles de la concurrence.

Pimax VR est convaincu de pouvoir surpasser Oculus et HTC

Quoi qu’il en soit, le constructeur semble fermement convaincu du potentiel de son casque. Toujours dans le cadre du CES, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Kevin Henderson, chef d’exploitation de Pimax VR pour les Etats-Unis.

Selon lui, l’entreprise venue de Chine a bel et bien l’intention de surpasser HTC et Oculus pour devenir le leader du marché de la VR pour PC. Pour y parvenir, le porte-parole estime que Pimax doit atteindre deux objectifs : pouvoir répondre à la demande en temps réel, et pouvoir assurer le service client.

Concernant le premier point, la firme estime qu’elle aura bientôt terminé de traiter les livraisons de contributeurs Kickstarter et que toutes les précommandes seront traitées d’ici février 2019. Ironiquement, c’est à ce moment qu’un contributeur a fait irruption sur le stand pour se plaindre d’attendre sa commande depuis octobre 2018…

Cependant, ces problèmes de retard devraient être bientôt résolus puisque Pimax s’apprête à ouvrir un centre de production aux Etats-Unis. Un service de support pour la clientèle américaine sera également mis en place.

Interrogé à ce sujet par nos soins, Kevin Henderson estime que Pimax n’a pas besoin de développer du contenu exclusif pour devenir le leader du marché de la VR grand public. Bien qu’il s’agisse du principal atout d’Oculus ou même Sony avec son PSVR, la firme préfère emprunter le chemin de l’ouverture totale. Ainsi, le launcher de Pimax permet de lancer n’importe quel jeu VR y compris les exclusivités Oculus Rift sans avoir à passer par un logiciel tiers comme Revive.

En conclusion, il va sans dire que le Pimax 8K n’est pas encore parachevé. L’entreprise chinoise a encore un long chemin à parcourir pour réaliser ses ambitions et concurrencer frontalement Oculus et HTC. Cependant, ce produit reste impressionnant et pourrait bien s’imposer comme le meilleur casque VR lorsque ses problèmes auront été corrigés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *