in

Motion Sickness en VR : mâcher du chewing-gum pour en venir à bout ?

Motion Sickness VR chewing-gum

D’après un nouveau rapport, mâcher du chewing-gum peut aider à réduire le Motion Sickness en réalité virtuelle. Pour ceux qui se sentent mal à l’aise en explorant le métavers, entre autres, ils n’ont donc qu’à prendre une gomme, et à commencer à mâcher.

Le Motion Sickness est sans nul doute le pire cauchemar de tous les utilisateurs VR. Il n’y a en effet rien de plus désagréable que d’avoir des nausées alors qu’on vient d’installer un nouveau jeu ou une nouvelle application VR. Il s’agit de ce fait d’un problème courant au sein de toute la communauté VR. C’est la raison pour laquelle les différentes sociétés spécialisées en réalité virtuelle ne cessent de rechercher des solutions pour le résoudre depuis le lancement des premiers casques VR en 2016. Celles-ci incluent tout, des solutions logicielles aux solutions matérielles. Toutefois, la solution ultime pourrait être beaucoup plus simple qu’on ne le croyait. En fait, le simple fait de mâcher du chewing-gum peut aider à venir à bout de ce fameux souci.

Motion Sickness VR chewing-gum

Chewing-gum et Motion Sickness en VR : une histoire de distraction

Selon un rapport publié récemment, une expérience a donc été réalisée pour démontrer les effets positifs du chewing-gum sur les personnes souffrant du Motion Sickness. 77 individus y participaient. On les divisait en trois groupes, dont le premier ne disposait pas de gomme.

Le second, quant à lui, mâchait du chewing-gum à la menthe poivrée. Les participants du dernier groupe, de leur côté, mâchaient de la gomme au gingembre. L’ensemble des personnes étaient immergées dans une expérience VR de vol en hélicoptère pendant 15 minutes.

Tout au long de l’expérience, elles étaient invitées à évaluer leur inconfort physique chaque minute. Ainsi, les individus ayant mâché de la gomme à la menthe poivrée sentaient moins les effets du Motion Sickness par rapport à ceux des deux autres groupes.

Néanmoins, les participants du troisième groupe, qui mâchaient du chewing-gum au gingembre, signalaient également une augmentation considérable du confort. Cela n’était cependant pas aussi important que pour le deuxième groupe.

En somme, les résultats de l’expérience ont montré que le chewing-gum pouvait réellement réduire le Motion Sickness en VR en distrayant le cerveau humain. Le parfum de la gomme pourrait d’ailleurs avoir un impact sur la réduction de ce fameux problème.

Un commentaire

Répondre
  1. « Quand je viens vous voir pour vous demander des trucs, c’est l’enchanteur que je viens voir, pour qu’il me donne des solutions d’enchanteur, pas des combines à la noix ou des remèdes de bonne femme ! Vous êtes mon enchanteur, vous êtes pas ma grand-mère, OK ? « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.