in ,

Microsoft et l’armée américaine : un contrat de 22 milliards de dollars pour des casques AR

microsoft casques ar

Microsoft vient de remporter un contrat atteignant près de 22 milliards de dollars pour la fabrication de casques AR pour l’armée américaine. Le géant de l’informatique va donc fournir ses casques aux soldats des Forces armées des États-Unis. Les deux parties ont annoncé séparément l’accord la semaine dernière.

Selon les responsables du Pentagone, les casques AR que Microsoft va fournir aux soldats de l’armée américaine permettront de les sensibiliser à leur environnement. Ils amélioreront aussi leur capacité à identifier les dangers et à repérer les ennemis. Ils se basent sur la technologie des casques HoloLens 2. Pour rappel, ceux-ci étaient utilisés à l’origine dans le domaine du divertissement.

microsoft casques ar

Microsoft et armée américaine : un contrat qui ne date pas d’hier

Ce n’est pas la première fois que Microsoft décroche un contrat avec l’armée américaine. En 2018, cette dernière a déjà testé les appareils AR de la firme avec un contrat de 480 millions de dollars. À l’époque, elle n’a pas manqué de déclarer qu’ils pourraient être utilisés aussi bien pour les entraînements que pour les combats réels.

L’année dernière, ses soldats ont testé les casques AR de Microsoft à Fort Pickett en Virginie, ce qui a mené à un nouveau contrat. L’entreprise est alors tenue de produire des casques pour pas moins de 120 000 soldats.

La valeur du contrat s’élève donc à 21,88 milliards de dollars tout au long de la prochaine décennie. À noter que l’armée américaine a annoncé sur son site web que la technologie pourrait aider les soldats à gagner un avantage sur les champs de bataille. Selon les responsables, ceux-ci deviennent de plus en plus encombrés, urbains, imprévisibles et sombres.

Casques AR de Microsoft : une technologie prometteuse

microsoft casques ar

La technologie utilisée par les casques AR de Microsoft destinés à l’armée américaine est bien prometteuse. C’est ce qu’a déclaré le sénateur démocrate Jack Reed. Selon lui, l’essentiel, c’est de suivre de près les résultats.

Brad Smith, le président de Microsoft, de son côté, a déclaré que les casques pourront intégrer la reconnaissance faciale et la vision nocturne thermique. Grâce à cela, les soldats pourront réaliser des analyses en temps réel s’ils se trouvent sur des champs de bataille éloignés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *