in

Meta : la résolution rétinienne en chemin

Meta résolution rétinienne

La société de Mark Zuckerberg Meta prépare en ce moment la résolution rétinienne. Selon elle, elle développe des écrans à haute densité de pixels et des systèmes optiques à haute résolution en tandem pour l’obtenir.

Pour ceux qui l’ignorent encore, la résolution angulaire constitue la véritable mesure de la résolution d’un casque de réalité virtuelle. Communément appelée pouvoir de résolution, elle représente en effet le nombre de pixels qu’une personne voit réellement dans chaque degré de sa vision. C’est ce qu’on appelle les PPD ou pixels par degré.

Le terme « rétinienne » est utilisé pour décrire la résolution angulaire qui dépasse ce que l’œil humain peut percevoir. En règle générale, le seuil accepté est de 60 PPD. Jusqu’à maintenant, aucun casque VR grand public n’a atteint ce seuil bien que les matériels VR récents présentent de meilleures performances.

Le Meta Quest Pro atteint, par exemple, environ 22 PPD. Actuellement proposé à 1990 dollars, le Varjo Aero, quant à lui, fournit 35 PPD. Du côté du casque pour professionnels XR-3 de la firme finlandaise Varjo, il dépasse, certes, la résolution rétinienne avec 70 PPD. Le hic, c’est qu’il ne l’atteint que dans une petite zone au centre de la vue.

Aujourd’hui, Meta est donc en train de changer la donne en essayant d’obtenir la résolution rétinienne à partir d’écrans à haute densité de pixels et de systèmes optiques à haute résolution.

Meta résolution rétinienne

Meta travaille avec Samsung et LG pour obtenir la résolution rétinienne

Pour rappel, Meta a présenté Butterscotch en juin dernier. Il s’agit d’un prototype de casque VR atteignant 55 PDD. Il propose ainsi une « résolution proche de celle de la rétine ». L’appareil VR a cependant un champ de vision très étroit. De plus, il est à la fois encombrant et lourd.

Selon la firme de Zuckerberg, elle l’avait conçu pour démontrer la résolution rétinienne, et non pour développer un nouveau matériel VR destiné aux consommateurs. Néanmoins, la société compte donc dorénavant produire des casques VR et AR à même d’atteindre cette fameuse résolution.

D’après un récent rapport du média sud-coréen SBS Biz, ses dirigeants avaient tenu des réunions privées avec les divisions responsables de l’affichage de Samsung et LG. Ils auraient discuté de la production de microécrans OLED et MicroLED pour ses futurs appareils AR et VR.

Pour ceux qui l’ignorent encore, ces microécrans proposent des densités de pixels nettement plus élevées. Ils permettent alors de développer des casques VR à haute résolution, mais compacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.