in

Le métavers devient un terrain pour la publicité

métavers-publicité

Le métavers de Snow Crash décrit par Neal Stephenson dans son roman de science-fiction en 1992, était rempli de publicités. Le métavers d’aujourd’hui le sera aussi.

Depuis longtemps, les entrepreneurs technologiques vouent un réel intérêt pour la construction du monde de Snow Crash. Et actuellement, les représentations fictives de Stephenson d’un métavers sursaturé par la publicité commerciale sont plus vraies que jamais. Par ailleurs, les concepteurs et spécialistes du marketing Web3 se préparent à commencer à faire de la publicité dans le(s) métaverse(s) émergent(s).

Realm, la plate-forme NFT à réalité mixte, a annoncé un partenariat avec la bourse de publicité décentralisée Alkimi. Realm veut utiliser la plate-forme d’Alkimi pour inciter les joueurs à gagner des publicités en partageant les revenus des formats publicitaires existants de manière transparente.

S’exprimant sur la façon d’éviter une dystopie techno-marketing, le co-fondateur de Realm, Matthew Larby, a expliqué que la transparence était une priorité absolue. « La publicité est un élément fondamental de la plupart des applications sociales existantes », a-t-il affirmé.

Ben Putley, PDG d’Alkimi Exchange a déclaré : « …nous voyons le nombre de personnes qui passent du temps dans les métaverses. Le métavers rapidement un canal que les annonceurs chercheront à inclure dans leurs stratégies ».

La publicité dans le métavers suscite l’intérêt d’autres entreprises

métavers-publicité

D’autres acteurs majeurs s’embarquent également dans le métavers. JPMorgan a récemment publié un rapport déclarant que le métavers était une « opportunité d’un billion de dollars ». En outre, le groupe a souligné que « [le marketing] est potentiellement l’un des plus grands segments de la méta-économie ».

Bidstack, annonceur de jeux basé au Royaume-Uni, a annoncé un partenariat avec la plate-forme multimédia multinationale Azerion. Bidstack est spécialisé dans la création de publicités « in-game », où les entreprises paient pour que leurs produits soient affichés sur des panneaux d’affichage dans un jeu tel que Call of Duty.

La publicité dans le jeu n’est pas un tout nouveau concept. En 2008, Barack Obama a acheté des panneaux d’affichage dans les jeux EA pour augmenter la portée de sa campagne présidentielle. Cependant, le métavers n’est pas conçu comme un jeu. Il représente plutôt un monde alternatif où les humains passeront de plus en plus de temps. Cela signifie que la publicité sera une prochaine étape évidente pour la plupart des marques.

À moins que les individus et les entreprises ne prennent un certain soin à concevoir le type de monde dans lequel les gens veulent passer du temps, le métavers pourrait se transformer en quelque chose qui ressemble à Snow Crash, où des chauffeurs-livreurs traversent d’interminables tunnels virtuels de publicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.