in

I-Keyboard : un clavier virtuel invisible basé sur l’IA pour la réalité virtuelle

i-keyboard clavier vr

Le I-Keyboard est un clavier imaginaire développé par une équipe de chercheurs sud-coréens. Grâce à l’intelligence artificielle, ce clavier virtuel invisible ajuste sa position en fonction de l’emplacement des mains de l’utilisateur et de ce qu’il essaye de taper…

Depuis son invention en 1868, le clavier reste le périphérique le plus pratique et le plus utilisé pour taper du texte et interagir dans les environnements informatiques. Malheureusement, face à l’essor des smartphones et autres appareils mobiles, aucune alternative réellement convaincante n’a été trouvée.

Les claviers virtuels des écrans tactiles sont suffisants pour rédiger de courts messages, mais ne remplacent pas un clavier QWERTY ou AZERTY sur lequel il est possible de faire pianoter ses dix doigts.

De même, dans la réalité virtuelle, il est aujourd’hui très difficile d’utiliser un clavier. L’utilisation d’un clavier réel avec un casque sur la tête est une tâche ardue, et même les claviers virtuels nécessitent de détourner le regard le temps de taper sur les touches. Ceci limite fortement l’intérêt des applications de bureautique en VR.

Par chance, un trio de chercheurs du Korean Advanced Institute of Science and Technology (KAIST) pourrait avoir trouvé la solution au problème. Ensemble, Ue-Hwan Kim, Sahng-Min Yoo et Jong-Hwan Kim ont développé un clavier virtuel invisible permettant de taper tout en gardant ses yeux libres.

I-Keyboard : le clavier imaginaire devine ce que l’utilisateur essaye de taper

i-keyboard exemples

Intitulé  » I-Keyboard « , ce clavier virtuel n’a ni disposition, ni taille, ni forme prédéfinie. Il utilise l’intelligence artificielle pour ajuster sa position en fonction de là où l’utilisateur place ses mains. Ainsi, l’usager peut commencer à taper n’importe où sous n’importe quel angle sans se soucier de la position ou de la forme du clavier.

En réalité, ce clavier utilise le Deep Learning pour deviner en direct ce que l’utilisateur essaye de taper. Son algorithme analyse les mouvements des mains et la variabilité des pressions afin de convertir les points de touche en mots. Plutôt que de localiser la position des doigts avec précision, l’algorithme devine ainsi ce que l’utilisateur essaye de faire et s’ajuste en temps réel.

Ce clavier imaginaire pourrait donc s’avérer révolutionnaire pour la réalité virtuelle et les écrans tactiles de smartphones. Cependant, pour l’heure, le I-Keyboard n’atteint une précision de 95,8% qu’à un rythme de 45 mots par minute.

Le dispositif doit donc encore être amélioré avant d’envisager un lancement commercial. Ce projet vient donc concurrencer ceux d’autres chercheurs, notamment Microsoft Research qui explore différentes solutions pour taper dans la VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.