in , ,

HTC Vive : jamais de jeux exclusifs car « le contenu n’est pas une arme »

htc vive jamais jeux exclusifs

Le HTC Vive ne proposera jamais de jeux exclusifs, contrairement à l’Oculus Rift et au PSVR de Sony. C’est en tout cas ce qu’affirme Joel Breton, Vice Président de l’entreprise. Selon lui, le contenu ne doit pas être utilisé comme une arme pour triompher de la concurrence, et les exclusivités pourraient avoir un effet contre-productif en dissuadant les consommateurs d’investir dans les casques VR.

La guerre fait rage dans l’industrie naissante de la réalité virtuelle. Les premiers casques haut de gamme grand public (HTC Vive, Oculus Rift et PSVR) ne sont disponibles que depuis 2016, et pourtant, leurs constructeurs respectifs mettent tout en oeuvre pour dominer le marché. Pour y parvenir, Oculus et Sony ont tous deux recours à la méthode des exclusivités. En finançant des projets ou en versant de grosses sommes aux développeurs, les deux entreprises s’assurent l’exclusivité (définitive ou temporaire) sur les meilleurs jeux VR.

Oculus et Sony s’approprient les meilleurs jeux VR en exclusivité

oculus psvr jeux exclusifs

C’est la raison pour laquelle Skyrim VR ne sera disponible que sur PSVR jusqu’en novembre 2018, tandis que Marvel Powers United VR sera réservé à l’Oculus Rift. Il ne s’agit que d’exemples, mais on compte déjà plusieurs dizaines de jeux exclusifs sur le Rift et le PSVR. Cette technique des exclusivités est massivement utilisée dans l’industrie des consoles de jeu depuis des décennies. Sachant que toutes les consoles de salon proposent des caractéristiques techniques similaires, les jeux exclusifs sont la meilleure façon de se démarquer et d’inciter les consommateurs à choisir une machine plutôt qu’une autre.

Cependant, sur le marché des casques de réalité virtuelle, cette technique commerciale pourrait faire plus de mal que de bien sur le long terme. Contrairement au marché des consoles, déjà sécurisé, le marché des casques VR est encore balbutiant. Beaucoup de consommateurs estiment que le contenu disponible n’est pas encore suffisamment intéressant pour justifier l’achat d’un appareil. De fait, si en plus les constructeurs fragmentent le catalogue de jeux en s’en appropriant une part, cette barrière à l’adoption s’en trouve encore renforcée.

HTC Vive ne veut pas punir les joueurs d’avoir choisi une autre plateforme

htc vive pas punir

Ce point de vue est partagé par HTC, le créateur du HTC Vive. Contrairement à Oculus et Sony, HTC ne propose pas de jeux exclusifs sur son casque et sa plateforme SteamVR. Le Vive Studios, bras de développement et d’édition de l’entreprise, crée volontiers des jeux de qualité compatibles avec tous les différents appareils. Dans le cadre d’une interview accordée au site Wareable, le Vice-Président du contenu VR de HTC Vive, Joel Breton, a expliqué le raisonnement de l’entreprise à ce sujet.

Selon Breton, HTC « ne veut pas utiliser le contenu comme une arme, ni empêcher les utilisateurs d’autres plateformes d’accéder au contenu qu’elle crée ou aide à produire ». La firme ne souhaite pas « punir les joueurs » pour avoir choisi une autre plateforme. Ainsi, le jeu de boxe Knockout’s League, qui vient de sortir sur PSVR, est désormais disponible sur HTC Vive, Oculus Rift et PlayStation VR.

HTC Vive pense que les exclusivités peuvent freiner la croissance du marché de la VR

casque vr marché croissance

Bien évidemment, il ne s’agit pas de pure bonté d’âme de la part d’HTC. La firme taïwanaise estime que le fait de proposer un vaste catalogue de jeux cross-platform permettra de stimuler le marché des casques VR dans son ensemble. Ce n’est qu’une fois le nombre d’appareils en circulation suffisamment élevé que les constructeurs pourront envisager de se distinguer en proposant des jeux exclusifs et des avancées technologiques propriétaires. En attendant, les exclusivités peuvent être profitables sur le court terme, mais peuvent en réalité s’avérer contre-productives.

Pour l’heure, il est toutefois difficile d’affirmer quelle stratégie est la bonne. Breton précise d’ailleurs que HTC continuera de surveiller le marché est pourrait finalement décider de proposer des jeux exclusifs si ce recours se révèle vraiment pertinent. Il est aussi possible que cette compétition entre les constructeurs stimule l’innovation et la créativité des développeurs.

Par exemple, si Oculus sort un jeu de tir novateur, rien n’empêche HTC ou Sony de s’en inspirer pour créer un jeu similaire encore plus abouti. La compétition pourrait alors s’avérer positive. Rappelons par ailleurs que les utilisateurs de Vive peuvent jouer aux jeux exclusifs Oculus Rift en utilisant le logiciel Revive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.