Accueil / Gaming / Jeux Playstation VR / [TEST] Skyrim VR – Une adaptation magistrale du meilleur jeu de rôle en réalité virtuelle sur PSVR

[TEST] Skyrim VR – Une adaptation magistrale du meilleur jeu de rôle en réalité virtuelle sur PSVR

skyrim vr test psvr playstation vr

Skyrim VR est l’adaptation en réalité virtuelle du jeu The Elder Scrolls V : Skyrim de Bethesda. Repensé de A à Z pour ce nouveau support, le titre est l’un des projets les plus ambitieux jamais entrepris depuis le lancement des casques de réalité virtuelle grand public. Disponible en exclusivité sur PlayStation VR à partir du 17 novembre 2017, le jeu sera proposé sur Steam VR pour HTC Vive, Oculus Rift et Windows Mixed Reality d’ici quelques mois. Alors, six ans après le lancement du jeu d’origine sur consoles et PC, que vaut Skyrim VR ? 

Présentation générale de Skyrim VR

Modes de jeu : 1 joueur
Disponibilité : 17 novembre 2017
Prix : 60€
Développeur : Bethesda
Genre du jeu : Jeu de rôle
Compatibilité : PSVR
Testé sur : PS4 Pro et PSVR

Scénario de Skyrim VR, un scénario d’heroic fantasy captivant

Skyrim VR est une adaptation directe de Skyrim, sorti sur PC et console le 11 novembre 2011. Le scénario est donc exactement le même. L’intrigue se déroule dans un pays imaginaire du nom de Borderciel. Le joueur incarne un personnage qui se réveille au sein d’un convoi de détenus condamnés à mort. Alors qu’il s’apprête à être exécuté dans le fort d’Helgen, un dragon d’une race disparue depuis bien longtemps surgit et attaque la ville. Le joueur en profite pour s’enfuir et se hâte d’aller gagner la châtellerie de Blancherive pour avertir le jarl du retour des dragons.

C’est ainsi que commence une aventure épique, fantastique, et pleine de rebondissements. Acclamé à de nombreuses reprises, le scénario de Skyrim VR n’a plus à faire ses preuves. La véritable question qui se pose est de savoir si cette adaptation en VR parviendra à captiver à nouveau les joueurs qui connaissent déjà l’histoire, en leur permettant de s’immerger directement dans cet univers fantaisiste grâce à la magie de la réalité virtuelle.

Gameplay de Skyrim VR, un gameplay repensé pour la réalité virtuelle

Skyrim VR est un jeu de rôle. Le joueur doit tout d’abord créer son personnage, en choisissant sa race et son apparence. Au fil de sa progression, il gagnera de nouvelles capacités et un meilleur équipement. Ses statistiques s’amélioreront, et il deviendra de plus en plus puissant. Tout au long du jeu, il s’agira d’explorer la vaste province de Bordeciel, d’interagir avec des personnages, d’accomplir des quêtes et de combattre des ennemis redoutables. Le joueur jouit d’une liberté totale, et peut vagabonder à sa guise au sein du monde ouvert.

Selon les développeurs de chez Bethesda, à l’origine de Doom VR et Fallout 4 VRil a fallu réinventer le gameplay de Skyrim VR de A à Z pour la réalité virtuelle. Plus question ici d’utiliser le clavier et la souris en guise de contrôleur. Pour renforcer la sensation d’immersion, le gameplay repose désormais sur les contrôleurs à détection de mouvement PlayStation Move du PlayStation VR. Le joueur peut ainsi utiliser ses deux mains de manière relativement naturelle pour saisir des objets, manier des armes ou jeter des sorts.

Par rapport à la version originale de Skyrim, le joueur peut désormais manier les armes blanches avec une liberté de mouvement complète. Il est possible d’orienter la lame dans toutes les directions et de frapper sous tous les angles. Le maniement de l’arc est également beaucoup plus réaliste qu’auparavant. Le joueur devra ainsi se saisir d’une flèche, l’encocher dans son arc, viser, puis relâcher la corde. De même, ces contrôleurs offrent de nouvelles possibilités pour l’utilisation des sortilèges. Le joueur peut toujours équiper un sort dans chaque main, mais peut désormais viser une cible différente avec chaque main.

Ce type de gameplay, que l’on retrouve déjà dans de nombreux jeux en réalité virtuelle, est très plaisant et contribue à l’immersion mais s’avère malheureusement un peu brouillon. La force des coups portés par le joueur n’est pas retranscrite très fidèlement, et l’on a parfois l’impression de frapper l’ennemi avec un épi de blé plutôt qu’avec une épée. À d’autres moments, il arrive de blesser un ennemi sans même le vouloir. Les parades sont également très aléatoires, et les coups de l’ennemi peuvent souvent traverser l’arme du joueur en défiant les lois de la physique.

Par ailleurs, les PlayStation Move et le système de tracking du PSVR ont leurs faiblesses, et il arrive régulièrement que la main du joueur s’éloigne à plusieurs mètres de son corps. Autre problème, le PSVR ne proposant pas de système gardien comme celui de l’Oculus Rift ou du HTC Vive, le joueur ne perçoit pas les limites de son espace de jeu et risque de se heurter à un mur. Faites bien attention de disposer d’un espace suffisamment dégagé avant de vous lancer dans l’aventure. En somme, on ne peut s’empêcher de penser que l’expérience serait beaucoup plus convaincante sur Oculus Rift et HTC Vive avec leurs contrôleurs respectifs Oculus Touch et Vive Wand. Il faudra attendre la version Steam VR pour vérifier ce pressentiment.

Avec les PlayStation Move, par défaut, le joueur se déplace en se téléportant. Il s’agit de presser le bouton principal, de choisir un endroit, et de relâcher le bouton pour se téléporter. Ce système de déplacement facilite grandement les combats puisque le joueur peut très facilement s’éloigner des ennemis de façon instantanée. Notons toutefois que les téléportations réduisent la jauge d’endurance du personnage. Lorsqu’il n’a plus d’endurance, le héros ne peut plus se téléporter qu’à quelques centimètres devant lui.

Précisons qu’il est également possible de se déplacer en marchant en maintenant appuyé le bouton principal du PlayStation Move gauche. Le joueur se déplace comme dans la version originale, et a réellement l’impression d’être en train de marcher. Cependant, le déplacement libre peut provoquer la nausée chez certains usagers.

Durée de vie de Skyrim VR

Skyrim VR regroupe le jeu original Skyrim, et ses extensions Dawnguard, Heartfire et Dragonborn. Autant dire qu’une aventure de longue haleine attend les joueurs.

Par ailleurs, Skyrim est réputé pour sa durée de vie quasiment infinie. S’il est possible de se concentrer uniquement sur la quête principale, la plupart des joueurs choisissent d’explorer chaque recoin de Bordeciel et de se laisser porter au gré des quêtes annexes. Il est possible de repousser indéfiniment la quête principale dès le début du jeu pour progresser à sa guise au sein de ce vaste monde.

La durée de vie proposée par Skyrim VR est donc colossale. On regrettera tout de même l’absence des mods, qui permettaient à la communauté de joueurs de créer du contenu alternatif pour prolonger encore l’expérience.

Graphismes et bande-son de Skyrim VR

Techniquement, les graphismes de Scrolls V Skyrim VR sont un peu dépassés. En revanche, d’un point de vue artistique, le jeu reste magnifique et c’est un réel plaisir de contempler cet univers fantastique depuis l’intérieur, de se laisser immerger pleinement dans Bordeciel. On regrettera quelques bugs d’animations qui viennent ponctuellement nous rappeler qu’il ne s’agit que d’un jeu.

La bande-son est également magistrale, tour à tour épique et majestueuse en fonction des situations. La musique contribue fortement à conférer une âme au jeu, à susciter l’émotion du joueur. Les bruitages et les doublages sont de très bonne facture.

Immersion de Skyrim VR

Skyrim VR est sans nul doute l’une des expériences en réalité virtuelle les plus immersives à ce jour. La beauté visuelle, la musique envoutante, le son spatialisé, donnent réellement l’impression d’être transporté dans ce monde imaginaire.

Le jeu n’est plus seulement vu à la première personne, mais vécu à la première personne. Pouvoir contempler les paysages de Borderciel en tournant la tête de façon naturelle est un rêve qui se réalise enfin pour de nombreux fans. Seuls les problèmes de tracking du PSVR et le système de déplacement par téléportation viennent atténuer la sensation d’immersion.

Confort de Skyrim VR

Le jeu est confortable, et ne provoque a priori pas de sensation de motion sickness. C’est donc un bon point pour Skyrim VR.

En revanche, comme sur la plupart des jeux PSVR, la fatigue oculaire se fait rapidement sentir. Les sessions de jeu seront donc plus courtes que sur PC ou console pour la plupart des utilisateurs.

Skyrim VR face à la concurrence

Skyrim VR est une adaptation d’un jeu de rôle qui proposait déjà un contenu colossal à sa sortie, et a reçu trois extensions par la suite. Comparé à des jeux de rôle en VR comme The Mage’s Tale ou The Wizards, le titre ne joue donc tout simplement pas dans la même cour en termes de durée de vie.

De même, le savoir-faire et les moyens financiers de Bethesda se font sentir à tous les niveaux de l’expérience. Malgré tout, sur certains points, comme la fluidité du gameplay ou la beauté des graphismes, on peut sentir que Skyrim a pris de l’âge par rapport aux deux exemples de jeux cités plus haut. De même, contrairement à ces titres, Skyrim VR reste une adaptation tandis que ses concurrents ont été directement pensés par la VR aussi bien au niveau du gameplay que du level design, ce qui peut parfois porter préjudice à l’œuvre de Bethesda.

Conclusion du test de Skyrim VR

Skyrim VR est une adaptation en réalité virtuelle magistrale de l’un des meilleurs jeux de rôle de tous les temps. À l’évidence, les fans du jeu d’origine seront aux anges en se replongeant dans l’aventure en VR, et les personnes qui n’ont jamais joué à Skyrim seront d’autant plus émerveillées.

Malgré tout, après six ans d’existence, Skyrim en lui-même commence à dater, et ce côté vieillot se ressent sur le plan technique. On regrette aussi que Bethesda ait choisi de concentrer ses efforts sur le casque PSVR de Sony. Certes, en choisissant ce support, le studio s’assure de toucher un public plus large (le PSVR domine les ventes de casques VR), mais l’expérience proposée s’en trouve entamée par les problèmes de tracking du PlayStation VR, par les lacunes des contrôleurs PlayStation Move, et par des graphismes de qualité moindre par rapport à ce que peuvent proposer l’Oculus Rift et le HTC Vive. Quoi qu’il en soit, si vous possédez un PSVR, Skyrim VR est un jeu à posséder absolument dans votre ludothèque.

 

Points positifs

  • L’expérience Skyrim comme si vous y étiez
  • Une durée de vie colossale
  • Un jeu extrêmement immersif
  • Un scénario captivant

Points négatifs

  • Des graphismes vieillissants
  • Les problèmes de tracking du PSVR
  • Les contrôleurs PlayStation Move

Skyrim VR est l'adaptation en réalité virtuelle du jeu The Elder Scrolls V : Skyrim de Bethesda. Repensé de A à Z pour ce nouveau support, le titre est l'un des projets les plus ambitieux jamais entrepris depuis le lancement des casques de réalité virtuelle grand public. Disponible en exclusivité sur PlayStation VR à partir du 17 novembre 2017, le jeu sera proposé sur Steam VR pour HTC Vive, Oculus Rift et Windows Mixed Reality d'ici quelques mois. Alors, six ans après le lancement du jeu d'origine sur consoles et PC, que vaut Skyrim VR ?  Présentation générale de Skyrim…

Scénario : Un scénario captivant, un monde à part entière.


Jouabilité :Le gameplay de Skyrim repensé pour la VR, une maniabilité naturelle et intuitive.


Durée de vie : Une durée de vie colossale et potentiellement infinie.


Graphismes et bande-son: Des graphismes dépassés techniquement, toujours aussi beaux artistiquement.


Immersion: L'une des expériences VR les plus immersives à ce jour.


Confort: Une expérience confortable mais fatiguante pour les yeux


Scénario - 9
Gameplay - 8.5
Durée de vie - 10
Graphismes et bande-son - 8.5
Immersion - 10
Confort - 7.5

8.9

Scénario : Un scénario captivant, un monde à part entière.


Jouabilité :Le gameplay de Skyrim repensé pour la VR, une maniabilité naturelle et intuitive.


Durée de vie : Une durée de vie colossale et potentiellement infinie.


Graphismes et bande-son: Des graphismes dépassés techniquement, toujours aussi beaux artistiquement.


Immersion: L'une des expériences VR les plus immersives à ce jour.


Confort: Une expérience confortable mais fatiguante pour les yeux


Votre avis: 3.93 ( 9 votes)