in

Meta monétise son métavers grâce à l’application Horizon World

Meta Horizon World

Bientôt, vous pourrez acheter des objets dans le monde de l’application Horizon World VR de Meta.

Meta déverrouille la monétisation dans son application de métavers VR, Horizon World. Cela commencera par les articles que vous pourrez acheter dans des mondes individuels. Mais il ne sera pas possible d’emporter ces objets avec vous dans d’autres mondes. La dernière mise à jour de la plate-forme sociale de Meta vise à créer une économie, ce que son application gratuite en monde ouvert n’a pas encore eue.

Meta a eu l’intention d’ouvrir le commerce métavers avec des articles qui pourraient être achetées et éventuellement transportées sur des applications. Cependant, les objets en jeu ne fonctionneront que dans les mondes dont ils sont originaires. Fondamentalement, ils sont un moyen pour les créateurs de monde individuels de monétiser leurs créations individuelles.

Pour le moment, le nouvel outil de monétisation a été activé pour un nombre limité de créateurs triés sur le volet. Il est prévu qu’il soit déployé à d’autres plus tard. Par ailleurs, Meta met en place une commission de 25% des articles. Les paiements sont traités via le Meta App Store.

Il ajoute également un bonus de performance mensuel pour les créateurs qui évoluent d’un mois à l’autre. Cette initiative vise à encourager l’engagement dans la réalité virtuelle.

Meta veut ouvrir Horizon World aux marques tierces de casques VR

Meta

Meta qualifie ces premiers efforts de monétisation de « tests ». Il suggère que les règles pourraient continuer à changer et à évoluer. La société est en quête de solution pour transférer les objets virtuels dans le reste d’Horizon World. De plus, elle cherche une façon de soutenir les créateurs. Meta prévoit aussi d’avoir sa plate-forme Horizon directement sur des appareils autres que les propres casques VR de l’entreprise.

Il existe un risque que les articles vendus ne correspondent pas à ce qui est annoncé. Néanmoins, Meta s’appuie sur la communauté et les créateurs pour la vérification des articles. Il examine et approuve actuellement les articles qui peuvent être vendus dans ce premier test. Mais comme le nombre d’articles ne cesse d’augmenter, on ne sait pas comment le marché à plus grande échelle sera géré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.