Accueil / Secteurs d'applications / L’histoire de la VR en 7 étapes : de la science-fiction à votre salon

L’histoire de la VR en 7 étapes : de la science-fiction à votre salon

l'histoire de la vr

Depuis 2016, la réalité virtuelle est enfin accessible au grand public grâce à des casques comme l’Oculus Rift, le HTC Vive ou le PlayStation VR. Pour en arriver là, il aura fallu du temps. Revivez l’histoire de la VR à travers 7 étapes majeures de son développement. 

L’idée de revêtir un casque pour s’évader du monde réel et s’aventurer vers des mondes imaginaires ne date pas d’hier. Par le passé toutefois, ce concept était cependant réservé aux œuvres de science-fiction. Depuis 2016, les casques VR sont enfin devenus réalité grâce à des entreprises comme HTC et Oculus. Tout un chacun peut désormais se plonger dans une réalité alternative sans bouger de son salon.

Ce que la plupart des gens ignorent, en revanche, c’est qu’il a fallu beaucoup de temps et de tentatives ratées pour parvenir à ce niveau d’aboutissement et de simplicité d’usage. Revivez l’histoire de la réalité virtuelle à travers 7 étapes marquantes.

L’histoire de la VR : 1957, le Sensorama est le premier concept de casque VR

En 1957, le cinéaste Morton Heilig invente une machine conçue pour immerger les utilisateurs dans un monde imaginaire. Son but est de permettre aux spectateurs de plonger dans les films en trompant leur sens, afin de donner une nouvelle envergure à l’expérience cinématographique. Il imagine le Sensorama comme une machine capable de simuler des odeurs, de produire du son en stéréo, des vibrations, et même des effets atmosphériques comme le vent dans les cheveux.

Trois ans plus tard, en 1960, il fera breveter son idée sous la forme d’un casque de réalité virtuelle doté d’un écran stéréoscopique, d’un champ de vision comparable à celui des humains et d’un son stéréo. Malheureusement, ce projet n’a pas vu le jour de son vivant. Quoi qu’il en soit, Morton Heilig a posé les bases de la réalité virtuelle. En 2017, Tecmo a d’ailleurs réalisé cette idée avec le VR Sense, une cabine destinée aux salles d’arcade VR japonaises, proposant une immersion sensorielle complète avec des effets atmosphériques comme ceux imaginés par Heilig pour le Sensorama.

L’histoire de la VR : 1968, l’épée de Damoclès est le premier casque VR fonctionnel

Le premier casque VR fonctionnel a été créé en 1968 par Ivan Sutherland. Présenté comme « l’ultime écran », ce casque embarque un écran stéréoscopique permettant d’afficher des formes simples, changeant la perspective en fonction des mouvements de tête de l’utilisateur. L’écran n’étant pas occultant, ces formes sont superposées aux images du monde réel et cet appareil peut donc aussi être considéré comme le premier casque de réalité augmentée.

Cependant, ce casque est resté au stade de projet de laboratoire. Pour cause, en raison de son poids très lourd, l’appareil nécessitait d’être suspendu au plafond par le biais d’un bras mécanique. C’est la raison pour laquelle il a été surnommé « l’épée de Damoclès » en référence au célèbre mythe romain.

L’histoire de la VR : 1970, le Super Cockpit est le premier simulateur de vol VR

À la même époque que l’épée de Damoclès, l’ingénieur militaire Thomas Furness travaille sur un ambitieux projet de simulateur de vol immersif : le Super Cockpit. L’ingénieur continuera à travailler sur son projet jusque dans les années 80.

En résultera un cockpit d’entrainement capable de projet des cartes 3D générées par ordinateur, des images infrarouges et radar, et des données d’aviations en temps réel au sein d’un espace 3D. Selon ce créateur, ce projet a coûté plusieurs centaines de millions de dollars. Bien avant l’apparition des simulateurs de vol VR, ce projet permettait déjà aux pilotes de s’entraîner en utilisant des gestes, des paroles et même des mouvements oculaires.

L’histoire de la VR : 1978, Aspen Movie Map est l’ancêtre de Google Earth VR

Aspen Movie Map est un projet développé en 1978 par le MIT en collaboration avec la DARPA. En se basant sur des photographies capturées par des voitures à Aspen, dans le Colorado, le logiciel permettait à l’utilisateur de visiter la ville en vue à la première personne. Un principe que reprendra Google Earth VR, bien des années plus tard, en 2017.

À l’époque, pour lancer l’application, il était nécessaire d’utiliser plusieurs lecteurs Laserdisc, un ordinateur, et un écran tactile. Il n’était pas question d’utiliser un casque de réalité virtuelle, mais l’interactivité et la vue à la première personne représentent une première étape vers la façon dont la VR peut nous permettre de voyager.

L’histoire de la VR : 1991, le Sega VR est le premier casque VR dédié au gaming

Sega est l’une des premières entreprises à avoir tenté de commercialiser un casque de réalité virtuelle dédié au gaming et plus généralement destiné au grand public. Le Sega VR était pensé comme un accessoire pour la console Sega Genesis. Son développement a commencé en 1991, et s’est poursuivi pendant deux ans.

Le casque en plastique noir regroupait un écran LCD, un casque stéréo, et des capteurs d’inertie pour le tracking des mouvements de tête de l’utilisateur. Malheureusement, cet ambitieux projet ne fut jamais réalisé. Selon Sega, la firme avait peur que l’effet soit trop réaliste et que les gens se blessent. Une excuse qui prête à sourire, mais qui aura au moins évité à Sega de subir le même échec commercial que Nintendo avec son casque VR Virtual Boy, lancé en 1995.

L’histoire de la VR : 2010, Oculus amorce la démocratisation de la réalité virtuelle

C’est en 2010 que Palmer Luckey, alors âgé de 18 ans, crée le premier prototype de casque VR Oculus Rift. L’appareil offre un champ de vision de 90°, et parvient à lever 2,4 millions de dollars en 2012 sur Kickstarter.

En 2014, Facebook rachète l’entreprise pour 2 milliards de dollars. S’en suivra le lancement de la première version commerciale de l’Oculus Rift en mars 2016, marquant la première étape vers une réelle démocratisation de la réalité virtuelle, malgré un prix relativement élevé.

L’histoire de la VR : 2017, la réalité virtuelle entre dans les moeurs

facebook 1 milliard vr

Un an après le lancement de l’Oculus Rift et du HTC Vive, des centaines d’entreprises travaillent sur leurs propres casques de réalité virtuelle. Outre les géants comme Oculus, HTC, Samsung, Sony et Google, d’innombrables constructeurs chinois développent aussi leurs propres appareils low-cost.

Les développeurs de logiciels, de jeux et d’applications VR sont encore plus nombreux, sans parler des startups qui créent des accessoires. Avec l’arrivée des casques autonomes tout-en-un comme l’Oculus Go et le HTC Vive Focus, la réalité virtuelle devrait poursuivre sa démocratisation. Quoi qu’il en soit, l’industrie n’en est encore qu’à ses balbutiements, et le meilleur reste à venir pour la VR.