une étude sur la réalité virtuelle - rv.com
in ,

Comment le cerveau s’oriente dans l’espace dans la réalité virtuelle

Quand la gravité n’est pas là où elle devrait être est une étude sur la réalité virtuelle. Cette recherche montre ce qui se passe réellement avec un cerveau incapable de différencier le haut du bas.

Des scientifiques canadiens ont étudié les conséquences d’une modification de la perception visuelle sur l’orientation spatiale. Ainsi, ils exploitent l’IRV ou illusion de réorientation visuelle. Cette étude sur la réalité virtuelle permet de tromper le cerveau de certains volontaires. Elle déforme leur notion de l’espace.

Publication et conditions de cette étude sur la réalité virtuelle

Cette étude sur la réalité virtuelle est une initiative des chercheurs de l’Université York à Toronto, au Canada. Sa publication date de janvier 2021 dans la revue universitaire Plos One.

Pour explorer l’effet de la perception visuelle sur l’orientation spatiale, les scientifiques ont manipulé l’orientation corporelle physique et perceptive des participants. Ensuite, ils ont comparé l’efficacité du flux optique pour reproduire le mouvement dans un environnement. Ainsi, trois expériences différentes ont été réalisées à l’aide de deux scénarios différents.

étude vr cerveau espaceétude vr cerveau espace

 

Résultats de l’expérience

En analysant les données fournies par les participants, ils ont vu certaines de ses hypothèses confirmées.

Avec cette étude sur la réalité virtuelle, les chercheurs formulent une théorie. En effet, ils pensent que certaines perceptions du sens vestibulaire sont réinterprétées avant un conflit. Ce sont des signaux de mouvement, qui s’ajoutent à l’illusion produite par les stimuli visuels. Cela impliquerait que les sujets accordent une plus grande priorité à certaines sensations par rapport à d’autres, les perceptions étant celles qui ont le plus de poids dans l’interprétation de l’orientation spatiale.

Applications de la recherche

Savoir comment la perception visuelle influence l’orientation spatiale a plusieurs applications pratiques potentielles. En ce sens, comprendre la nature exacte de cette influence pourrait être une ressource précieuse pour prévenir les accidents dans les domaines aéronautiques et astronautiques.

D’autre part, cette étude sur la réalité virtuelle favorise la création de simulateurs et de jeux vidéo.

Cependant, la véritable valeur de ces résultats vient du fait qu’ils constituent une étape importante dans la compréhension de la psyché humaine. L’étude a permis de montrer comment l’esprit lui-même peut se tromper pour donner un sens à la réalité qui l’entoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *