in

Bientôt les parents choisiront d’avoir des enfants virtuels dans le metaverse

D'ici 50 ans, les parents adopteront des enfants virtuels dans le metaverse selon Catriona Campbell

Selon Catriona Campbell, une experte en intelligence artificielle, les futurs parents pourront bientôt opter pour une progéniture numérique bon marché et câline. Elle désigne les enfants dans le metaverse par la génération Tamagotchi.

Pour de nombreuses raisons, notamment les préoccupations environnementales, la surpopulation et le coût croissant de l’éducation, certains couples préfèrent ne pas avoir des enfants. Et c’est pour cela qu’ils pourraient opter pour avoir des enfants virtuels dans le metaverse, selon Catriona Campbell.

Catriona Campbell a sorti un nouveau livre, intitulé « AI by Design : A Plan For Living With Artificial Intelligence ». Dans son œuvre, elle affirme que « d’ici 50 ans, la technologie aura tellement progressé que les bébés qui existent dans le metaverse seront indistincts de ceux du monde réel ».

Cela signifie que les enfants numériques virtuels existeront dans le metaverse, l’avenir numérique immersif d’Internet. Campbell prédit que le metaverse sera adopté par la société d’ici un demi-siècle. Elle a appelé le nouveau groupe démographique numérique la « génération Tamagotchi », d’après ces jouets numériques pour animaux de compagnie du Japon.

Les enfants virtuels dans le metaverse, des avantages et des inconvénients selon Catrina Campbell

il sera possible de programmer ces enfants pour une expérience parentale plus authentique

Catriona Campbell dit que les enfants virtuels ressembleront aux humains et vous pourrez jouer avec eux et les câliner. Ils seront capables de simuler des réponses émotionnelles ainsi que des discours. Par ailleurs, il serait possible de décider à quelle vitesse ces enfants virtuels grandissent. Il serait également possible de les avoir sur la base d’un abonnement mensuel. Cela signifie que vous pourrez annuler l’abonnement à tout moment.

Cela semble effrayant. Mais selon Catriona Campbell, ces enfants virtuels présentent certains avantages. Les parents auront notamment moins de soucis. De plus, ils pourront programmer ces enfants pour une expérience parentale plus authentique. L’inconvénient est que cela ressemblera plus à une poupée dystopique qu’à un humain qui est votre propre chair et sang.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.