in

Death is only the beginning – Expérience de mort imminente en VR

death is only the beginning

Dans le cadre de la Moniker Art Fair de Londres, qui s’est déroulée la semaine dernière, les visiteurs ont pu expérimenter un tour virtuel du monde moderne à travers l’expérience Death is Only the Beginning. Créée par le duo d’artistes Jose Montemayor et Bec Abdy, cette application en réalité virtuelle propose aux usagers de découvrir à quoi s’apparente une expérience de mort imminente, pour ensuite prendre conscience des problèmes socio-politiques qui tourmentent notre planète. 

Cette expérience en VR combine des panoramas à 360° filmés au Royaume-Uni et à Mexico, avec une voix-off et des sons d’ambiances. L’occasion d’aborder des sujets d’importance mondiale, illustrés par des statistiques choquantes. Selon Montemayor, les personnes qui vivent une expérience de mort imminente reviennent à la vie totalement transformées. De la même manière, cette application cherche à renvoyer les utilisateurs dans le monde réel avec de nouvelles informations en mémoire, afin qu’ils puissent mieux comprendre la réalité du monde.

death-is-only-the-beginning-3

Au cours de ce voyage, l’utilisateur traverse environ 19 endroits différents. Certains sont tirés du monde réel, d’autres totalement fictifs. Les sujets abordés vont du changement climatique à la faim dans le monde.  Par exemple, une scène a été filmée à Londres sur une montagne de déchets abandonnés, afin de représenter le gâchis excessif généré par les humains. Les utilisateurs décident combien de temps ils souhaitent passer sur chaque scène.

Death is Only the Beginning, une expérience philosophique et psychologique

Cette expérience en réalité virtuelle d’une durée de 10 à 15 minutes est basée sur les études philosophiques et psychologiques menées au sujet des expériences de mort imminente. Elle met en scène des concepts psychédéliques et hallucinogènes comme la projection astrale ou la fameuse lumière au bout du tunnel. L’utilisateur perçoit ensutei les problèmes sociaux avec recul depuis le monde de l’au-delà.

death-is-only-the-beginning-2

Selon Montemayor, les réactions des usagers sont très variées. Certains sont très émus, pleurent, entament des conversations sur le psychédélisme ou la conscience. C’est exactement ce genre de réaction que les deux artistes souhaitaient provoquer. L’objectif était de semer les graines de l’éveil spir
ituel, afin d’ouvrir des conversations et éveiller les consciences au sujet des problèmes du monde actuel
.

L’incroyable potentiel de la réalité virtuelle

Il s’agit de la première expérience en réalité virtuelle de ce duo d’artistes. Ils ont appris en autodidacte sur internet, et il leur a fallu un an pour peaufiner cette application. Pour Montemayor, la beauté et le potentiel artistique de cette technologie sont sans limites. La VR permet à ses yeux de transmettre un message au cerveau du spectateur directement. Auparavant, son travail n’avait jamais provoqué un tel impact. Grâce à la réalité virtuelle, il est possible de tirer les usagers de leur quotidien, et de les immerger dans un autre environnement.

death-is-only-the-beginning-5

Présentée à la Moniker Art Fair de Londres du 6 au 9 octobre 2016, Death is Only the Beginning sera également présentée dans d’autres expositions. Montemayor et Adby ont aussi créé la plateforme « virtual awakening » destinée à agréger les projets en réalité virtuelle reprenant des thèmes similaires et visant à éveiller les consciences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.