in ,

La cybersécurité pour les enfants : comment les parents peuvent-ils aborder le sujet ? 

Cybersécurité enfant

Les parents soucieux de la sécurité de leurs enfants doivent les éduquer dans de nombreux domaines, notamment en matière de cybersécurité. En effet, ceux qui négligent la sécurité informatique courent le risque de perdre leurs informations, leur identité et leur argent.

Les réseaux sociaux constituent l’un des plus grands risques en matière de cybersécurité. Ainsi, les enfants, grands utilisateurs des médias sociaux, sont particulièrement vulnérables s’ils ne savent pas à quoi s’attendre. En les sensibilisant à l’importance de la cybersécurité, ils peuvent prendre eux-mêmes les mesures nécessaires pour se protéger.

Expliquer les enjeux de la cybersécurité

La première chose que les enfants doivent savoir sur la cybersécurité concerne la gravité de la menace. En effet, les cybercriminels cherchent à voler même un enfant. En général, la cybersécurité s’articule autour des trois domaines suivants :

  • Les menaces liées à l’information.
  • Les cybercriminels utilisent diverses tactiques pour voler des informations sensibles, comme les mots de passe des comptes.
  • Les menaces liées à l’identité.

Il faut protéger les informations personnelles de chacun. Mais il est difficile de renforcer la cybersécurité si les enfants publient des données confidentielles en ligne.

Menaces financières

Les cybercriminels utilisent de nombreux moyens pour voler de l’argent. Cela n’a peut-être pas beaucoup d’importance pour un enfant, mais il se peut que cette somme soit prélevée sur le compte des parents. Il s’agit également d’une leçon que l’on doit leur enseigner dès leur plus jeune âge afin qu’ils ne soient pas victimes d’escroqueries plus tard dans leur vie.

Déterminer les différentes menaces

Les cybercriminels disposent de toute une série de tactiques dans leur boîte à outils pour mener leurs attaques. Connaître les menaces les plus courantes constitue l’un des meilleurs moyens pour les enfants de se protéger. Il faut alors leur parler de ce qui les attend lorsqu’ils sont en ligne et de la façon dont les cybercriminels les attaquent.

Ingénierie sociale

L’ingénierie sociale repose sur les émotions, et les enfants doivent savoir comment repérer les escroqueries qui ciblent leurs sentiments. Ils peuvent poster des photos de leurs animaux domestiques, de leurs activités récentes ou de leurs amis. Mais ne révèlent-ils pas trop d’informations ? Les cybercriminels risquent de prendre ces informations et créer une escroquerie qui semble incroyable, urgente ou très personnalisée.

Hameçonnage

Les menaces, les escroqueries et les astuces en ligne basées sur des événements mondiaux deviennent de plus en plus courantes. Et les enfants y sont souvent exposés par le biais de tentatives de phishing.

En fait, ces pirates tentent d’amener les utilisateurs à divulguer des informations personnelles. Ils leur demandent peut-être de se connecter à un compte pour obtenir de l’argent facile. Pour cette raison, les enfants doivent se demander si la requête ne compromet pas sa cybersécurité et provient bien de leur magasin de jeux préféré.

Montrer comment rester en sécurité

Il n’existe pas de remède miracle en matière de cybersécurité. Mais en combinant différentes mesures, le risque que vos enfants soient victimes de cyberattaques peut être considérablement réduit. Voici quelques bonnes pratiques à appliquer dès aujourd’hui pour assurer la cybersécurité des enfants.

Créer une phrase secrète à fort niveau de sécurité

Une phrase secrète, par opposition à un mot de passe, reste le meilleur moyen de sécuriser les comptes, notamment ceux des médias sociaux. Sans elle, les cybercriminels peuvent facilement deviner un mot de passe et procéder au piratage. En effet, ces derniers sont en mesure de deviner les mots de passe utilisés par les enfants, sur la base des informations qu’ils ont partagées.

Utiliser l’authentification multifactorielle

Les phrases secrètes améliorent la cybersécurité des enfants, mais il est toujours préférable d’utiliser plusieurs moyens pour protéger leurs comptes. L’authentification multifactorielle ajoute une autre couche de sécurité. Ainsi, si les cybercriminels parviennent à deviner les phrases secrètes ou les mots de passe, ils ont toujours besoin d’une autre information pour accéder au compte.  

Activer les mises à jour logicielles

Les mises à jour et les correctifs logiciels ne servent pas seulement à obtenir de nouvelles fonctionnalités. Ils corrigent également les failles de sécurité. Les enfants peuvent ignorer les notifications de mise à jour, mais il faut alors leur rappeler de les exécuter régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.