in

Brad Gerstner, un gros investisseur de Meta Platforms n’a pas mâché ses mots dans une lettre pour Zuckerberg

Mark Zuckerberg, PDG de Meta Platforms Inc.

L’investissement de plusieurs milliards de dollars dans le metaverse de Mark Zuckerberg a suscité la colère d’au moins un investisseur technologique de premier plan. Brad Gerstner d’Altimeter Capital a publié une lettre ouverte, disant que Meta avait « perdu la confiance des investisseurs ». Il a suggéré des licenciements et la limitation de l’investissement metaverse de l’entreprise.

Meta continue de perdre du soutien dans son pivot massif vers le metaverse. Au moins un investisseur de premier plan l’encourage à réduire son investissement massif dans Reality Labs, son projet metaverse. La société aurait « perdu la confiance des investisseurs ». Brad Gerstner, l’un des plus gros investisseurs de Meta Platforms, a écrit une lettre cinglante pour Zuckerberg à ce sujet.

Gerstner a déclaré que Meta avait trop de personnel et dépensait trop d’argent pour son rêve du metaverse. Il l’accuse de dériver « au pays de l’excès ». Selon lui, l’accent mis par la société sur le metaverse l’avait distrait de se concentrer sur son activité principale, qui génère des bénéfices.

Il faut dire que l’année écoulée a été tumultueuse pour Meta. Son activité metaverse a enregistré plus de 15 milliards de dollars de pertes depuis l’année dernière. Le cours de l’action de la société a baissé de plus de 60 % jusqu’à présent en 2022. Meta devrait publier ses résultats trimestriels cette semaine. Et de nombreux experts s’attendent à ce que les pertes de Reality Labs continuent de monter en flèche.

Brad Gerstner présente une liste de solutions pour Meta

Facebook-Meta

Brad Gerstner considère Meta comme le troisième investissement le plus important de son fonds. Il ne peut probablement pas changer l’entreprise lui-même sans l’aide de la direction ou d’autres investisseurs. Altimeter Capital détient une participation d’environ 320 millions de dollars, selon le Wall Street Journal. Mais cela équivaut à seulement 0,1% des parts de la société.

Cependant, la lettre de Gerstner fait partie d’un chœur croissant d’investisseurs et d’analystes de Meta exprimant des doutes sur la viabilité du pivot de Meta. Plus tôt ce mois-ci, Zuckerberg a présenté les dernières mises à jour de Reality Labs, que beaucoup ont trouvées décevantes.

La lettre de Gerstner comprenait une liste de solutions suggérées au soi-disant manque de concentration de Meta. Il a proposé une réduction des effectifs de l’entreprise d’au moins 20%. Il a également suggéré de réduire les dépenses annuelles en capital d’au moins 5 milliards de dollars. Enfin, il a préconisé la limitation de l’investissement de l’entreprise dans Reality Labs à pas plus de 5 milliards de dollars par an. Il s’agit donc d’une réduction massive basée sur les dépenses de l’entreprise jusqu’à présent cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.