in

[Test] Blair Witch VR : un jeu d’horreur psychologique au rythme effrayant et lent

Le jeu en réalité virtuelle Blair Witch VR est bien sûr inspiré du film du même nom. Il vous donne de ce fait les mêmes frayeurs que ce que vous avez ressenti en regardant ce dernier. Alors, préparez-vous au pire.

Il n’y a rien de tel que de jouer à un jeu d’horreur en réalité virtuelle pour ceux qui souhaitent vivre une aventure à la fois excitante et terrifiante. La version VR de Blair Witch fait, entre autres, partie de ces titres qui ne manqueront pas de vous donner la chair de poule. Pour en savoir davantage sur ce jeu et connaître ce qui vous y attend, voici notre test de celui-ci.

Blair Witch VR : une version revisitée du film

Blair Witch VR est une édition Oculus Quest du jeu Blair Witch, qui a été initialement sorti en tant que jeu non VR par Bloober Team. Il a vu le jour le 29 octobre dernier.

Si vous avez adoré le film d’horreur du même nom avec ses personnages quelque peu troublants, ce titre ne manquera pas non plus de faire votre bonheur. Il est bel et bien inspiré de cette série d’horreur.

Vous allez alors pouvoir revivre les tensions qui se développent lentement en regardant ce film. Toutefois, vous devez savoir que ce jeu n’est pas en fait directement lié à ce dernier. Néanmoins, il se déroule dans le même univers.

Blair Witch VR : une histoire vraiment effrayante

Dans Blair Witch VR, vous allez incarner un ancien officier de police du nom d’Ellis. Ayant un passé plutôt troublé, il rejoint une équipe de recherche pour rechercher un petit garçon disparu dans la forêt des Black Hills.

Tout se déroule en 1996. Vous l’aurez donc sans doute compris, vous n’avez pas beaucoup de technologies modernes à utiliser. Il va alors falloir vous adapter à ce qui existait à l’époque.

Tout au long du jeu, vous allez vous plonger dans l’atmosphère troublante de Blair Witch. Vous ne devez pas oublier qu’il s’agit d’un jeu d’horreur psychologique au rythme à la fois lent et effrayant.

Blair Witch VR : un gameplay intéressant

D’une manière générale, Blair Witch VR reprend toute l’histoire et le contenu du jeu non VR. Il n’y a donc rien de nouveau à ce niveau-là. Néanmoins, vous avez droit à un nouveau gameplay encore plus intéressant.

Vous avez ainsi désormais la présence de la main. Cela veut dire que vous pouvez maintenant caresser manuellement le chien, par exemple. Vous pouvez bien sûr aussi ramasser des objets dans l’environnement en tendant simplement votre main.

En somme, les développeurs du jeu ont vraiment fait du bon travail. Effectivement, on a l’impression qu’il est véritablement conçu pour la réalité virtuelle, alors qu’il s’agissait d’un titre non VR au tout début.

Blair Witch VR

Les frayeurs sont bien au rendez-vous

Blair Witch VR vous promet des frayeurs bien solides. Vous en aurez d’ailleurs un peu partout. Il ne s’agit pas en effet d’un jeu d’horreur d’action comme Resident Evil. Vous n’avez donc pas beaucoup de combats à faire.

En fait, la grande majorité de ce jeu se résume essentiellement au vagabondage sans but. On trouve ça un peu ennuyeux à la longue. Néanmoins, c’est assez immersif et effrayant tout le temps.

Dans l’ensemble, ce jeu est très lent et atmosphérique. Vous pouvez vous perdre facilement dans les bois. Mais cela fait partie de ses points forts, car, dans votre casque VR, vous allez ressentir une autre forme de tension suffocante qui vous entoure vraiment.

Un bon confort au programme

Le meilleur avec Blair Witch VR, c’est qu’il vous propose un bon assortiment d’options de confort. Celui-ci couvre très bien toutes les bases standards.

Pour le déplacement et la rotation, vous pouvez vous servir de la téléportation avec tunnel FOV ou de la locomotion douce du manche de commande. Vous avez le choix entre le mouvement basé sur votre tête et sur votre main dominante.

Vous avez de même droit à des virages rapides et des virages doux. De plus, il vous est possible de régler la vitesse pour les deux.

Blair Witch VR : c’est parti pour six heures de terreur

Tout comme le Blair Witch non VR, la version VR du jeu tourne à environ six heures. Cependant, si vous êtes coincé ou si vous préférez explorer la forêt au lieu de le terminer rapidement, cela prendra beaucoup plus de temps.

Dans tous les cas, le graphisme de Blair Witch VR est assez détaillé et joli à regarder, même si vous avez constamment l’impression d’être harcelé.

Si vous avez l’habitude de jouer aux jeux VR qui affichent les bras et le corps en intégralité, vous pouvez d’ailleurs être rebuté par les mains flottantes de celui-ci. Mais cela ne pose pas vraiment un problème, car vous allez l’oublier après avoir joué pendant un certain temps.

Blair Witch VR

Blair Witch VR : meilleur sur Oculus Quest 2 ?

Comme il a été évoqué précédemment, le graphisme fait partie des points forts de Blair Witch VR. Il semble qu’il est encore meilleur sur Oculus Quest 2 par rapport à la version Oculus Quest 1, même s’il s’agit du même jeu.

La qualité de la texture est en effet un peu meilleure, mais pas que. Les modèles 3D sont de même un peu plus agréables. Il y a, par exemple, plus de feuillage, comme l’herbe, l’ajout de fourrure sur le chien, sans oublier les effets visuels supplémentaires.

Sur Quest 2, vous remarquerez également que la lampe de poche obtient une ombre dynamique, et la densité de pixels est plus élevée. Cependant, le panneau OLED de Quest 1 offre des niveaux de noir plus riches et plus profonds.

Que dire de plus sur ce jeu d’horreur ?

Par rapport à sa version non VR, Blair Witch VR se révèle bien plus génial, même s’il s’agit pratiquement du même jeu. Le graphisme ainsi que le gameplay sont au top. Il va juste falloir vous habituer avec les mains flottantes.

Il est vrai que ce titre ne monte pas tout à fait au même niveau que Five Nights at Freddy en termes de peur, et Resident Evil 7 VR en matière de tension. Néanmoins, il se classe déjà parmi les jeux d’horreur les plus effrayants disponibles sur l’Oculus Quest.

Même si à la longue, l’exploration de la forêt peut être ennuyeuse, le jeu vous promet tout de même des moments de frayeur comme vous les aimez.

Points positifs

  • Excellente jouabilité
  • Graphisme détaillé et joli à regarder
  • Frayeurs bien au rendez-vous

Points négatifs

  • Exploration de la forêt ennuyeuse à la longue
  • Histoire assez courte

Gameplay - 8.5
Graphismes - 8
Immersion VR - 8

8.2

Gameplay : Bonne jouabilité avec une aventure terrifiante.

Graphismes : Environnement bien détaillé. Rendu de qualité.

Immersion VR : Un univers prenant et qui donne vraiment la frousse.

User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *