in ,

Becoming Homeless : dans la peau d’un SDF en VR, vous allez pleurer

becoming homeless vr

Becoming Homeless est une expérience VR développée par l’Université de Stanford, qui propose à l’utilisateur de se mettre dans la peau d’un SDF. Une étude menée par les chercheurs de Stanford prouve que cette expérience permet de générer durablement l’empathie et la compassion des utilisateurs à l’égard des SDF.

Les expériences sont ce qui nous définit en tant qu’êtres humains. Il n’est donc pas surprenant qu’une expérience en VR ait plus d’impact qu’un autre média qui laisse place à l’imagination comme la télévision ou les journaux. Ainsi, depuis l’apparition de la VR, beaucoup font l’éloge de cette technologie pour sa capacité à susciter l’empathie en permettant à l’usager de se mettre à la place d’autrui.

Cependant, jusqu’à présent les études cherchant à déterminer à quel point la réalité virtuelle peut favoriser l’empathie et la compassion ont été effectuées auprès d’échantillons réduits, principalement composés d’étudiants universitaires, et ne mesuraient que les effets à court terme.

C’est la raison pour laquelle les chercheurs de la Stanford University ont décidé de mener une étude durant deux mois, auprès de 560 participants âgés de 15 et 88 ans issus d’au moins huit origines ethniques différentes. L’objectif : vérifier si la VR permet réellement de provoquer l’empathie sur le long terme.

Dans le cadre de cette étude, une partie des participants ont essayé  » Becoming Homeless « , une expérience en VR de 7 minutes développée par le Virtual Human Interaction Lab de Stanford. Cette expérience place l’utilisateur dans la peau d’une personne qui perd son emploi du jour au lendemain.

Dans l’une des scènes, l’utilisateur doit choisir les objets de son appartement qu’il souhaite vendre afin de pouvoir payer son loyer. Dans une autre scène, il s’abrite dans un bus public et doit protéger ses affaires d’un inconnu qui tente de les dérober. Une réalité glaciale, dont on ne prend pas vraiment conscience à travers de simples récits.

Becoming Homeless : l’expérience qui prouve que la VR provoque l’empathie sur le long terme

En effet, les chercheurs ont constaté que les participants qui ont essayé cette expérience en VR étaient par la suite plus enclins à adopter une attitude positive que ceux qui ont simplement lu le scénario ou ont essayé une version 2D sur un ordinateur. Par exemple, ils étaient plus souvent d’accord avec des affirmations telles que  » notre société n’aide pas assez les SDF « .

Ils étaient par exemple plus enclins à signer une pétition pour soutenir la construction de logements sociaux. Au total, 82% de ceux qui ont essayé l’expérience en VR ont signé la pétition, contre 67% de ceux qui se sont contentés de lire le scénario. Dans une seconde étude réalisée dans les mêmes conditions, 85% des participants VR ont signé la pétition, contre 63% de ceux qui ont lu l’histoire. Ceux qui ont essayé la version 2D étaient 66% à signer la pétition.

Longtemps après que l’étude soit terminée, certains participants ont contacté les chercheurs pour leur confier à quel point l’expérience les a bouleversés de façon durable. L’un d’entre eux est même devenu ami avec un SDF suite à cette expérience.

Ces résultats sont donc très encourageants. Cependant, il reste à déterminer quel format d’expérience VR est le plus susceptible de susciter l’empathie. Les chercheurs comptent mener d’autres études à l’avenir pour mieux discerner les nuances de ce phénomène.

Si la capacité de la réalité virtuelle à provoquer l’empathie se confirme, la VR pourrait réellement transformer le journalisme. Les reportages et documentaires en réalité virtuelle pourraient contribuer à instaurer la paix dans le monde en faisant prendre conscience à tout un chacun de la cruauté des conflits et des injustices sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.