in

Arashi : Castles Of Sin : l’exclusivité PlayStation VR officiellement disponible

Arashi Castles Of Sin

Annoncé lors du dernier événement PSVR Showcase de Sony en juin, Arashi : Castles Of Sin vient de débarquer sur PlayStation VR. Développé par Endeavor One, le studio VR derrière Halo : Recruit, il est un jeu d’action furtive en bac à sable se déroulant dans le Japon féodal. Il s’agit d’une exclusivité PSVR.

Pour ceux qui ont un faible pour les aventures de samouraïs, Arashi : Castles Of Sin leur est dédié. Étant le plus gros projet du studio Endeavor One à ce jour, le titre VR les transformera en effet en ninja d’élite. Ils vont donc pouvoir combattre avec tout un arsenal d’armes japonaises du Moyen-Âge. Parmi ces fameuses armes, il y a bien entendu le traditionnel katana. Le jeu VR exclusif PlayStation VR vient tout juste de débarquer sur ce casque VR de Sony, et promet une aventure exceptionnelle dans le Japon féodal.

Arashi : Castles Of Sin : il est temps de réveiller le samouraï en soi

Dans Arashi : Castles Of Sin, le joueur incarne Kenshiro Arashi, un shinobi d’élite qui est le dernier survivant de sa famille. Des bandits sans pitié appelés les six Oni d’Iga ont pris le contrôle des châteaux de sa région tout en y semant la terreur.

Assoiffé de vengeance, Kenshiro veut libérer les siens et vaincre ces bandits aux côtés de son cousin Ayane et de son loup de compagnie Haru. En tant que ninja d’élite, il se sert alors de ses atouts pour venir à bout de ces méchants. Bien sûr, il utilise surtout sa furtivité.

Le titre VR donne la possibilité de s’attaquer à n’importe quelle zone comme on le souhaite. On peut ainsi, entre autres, monter sur les toits et éliminer discrètement les ennemis avec son arc. On peut également se faufiler entre les maisons et les tuer avec son katana. Le joueur peut aussi ordonner à Haru de les attaquer ou de faire diversion.

Arashi Castles Of Sin

Plein d’armes japonaises disponibles

Comme évoqué précédemment, Arashi : Castles Of Sin met à la disposition des joueurs toutes sortes d’armes japonaises du Moyen-Âge. En plus du katana et de l’arc, ils ont donc droit au shuriken, à une sarbacane, à de la nourriture empoisonnée et bien d’autres encore.

Chaque arme a bien entendu été conçue pour permettre de tuer les ennemis en toute discrétion. Néanmoins, on peut également faire des combats à l’épée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.