in

Sony : tout ce qu’il faut savoir sur le géant japonais

SONY

Sony est une multinationale japonaise qui ne date pas d’hier. Ainsi, elle a fait un long chemin avant de devenir ce qu’elle est à l’heure actuelle. Elle est connue à l’échelle mondiale dans les domaines de l’électronique, de l’informatique, de la téléphonie, de l’audiovisuel, du cinéma, de la musique et bien sûr du jeu vidéo. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la firme.

La marque Sony n’est plus une inconnue dans le domaine du jeu vidéo, mais aussi de l’électronique, de l’informatique, de la téléphonie, de l’audiovisuel, du cinéma et de la musique. Elle est en effet active dans ces secteurs-là. Dans l’univers de la réalité virtuelle en particulier, elle est surtout connue pour son casque VR PlayStation VR. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le géant japonais.

Sony : une société qui ne date pas d’hier

SONY

Située à Minato, Tokyo, au Japon, Sony est une entreprise multinationale japonaise qui a vu le jour le 7 mai 1946. À l’époque, elle portait le nom de Tōkyō Tsūshin Kōgyō. Ce sont le physicien Akio Morita et l’ingénieur Masaru Ibuka qui l’ont créée.

Au tout début, la société n’employait qu’une vingtaine de personnes. Mais au fil des années, son effectif s’est bien agrandi pour atteindre 131 700 en 2015. À noter que tous ces employés sont répartis à travers le monde, car la firme est présente dans 183 pays.

Il est bon de souligner que le nom Sony n’a fait son apparition qu’en janvier 1958. Suite à une restructuration complète en 2020, l’entreprise prévoit de remplacer ce nom par « Sony Group » très bientôt.

Plus de 100 sociétés réparties dans le monde

Sony compte à l’heure actuelle plus de 100 sociétés et filiales réparties partout dans le monde. Parmi celles-ci, il y a, entre autres, Sony Music Entertainment, Sony Corporation of America, Sony Pictures Entertainment, Sony France SA et Sony Interactive Entertainment.

C’est cette dernière qui est spécialisée dans les jeux vidéo. Il est bon de savoir que le chiffre d’affaires pour l’ensemble de ces entreprises a atteint environ 69 milliards d’euros en 2004.

La même année, la firme détient plus de 14 % de la part du marché de l’électronique grand public mondial. À l’époque, elle a devancé Philips, Hitachi et Panasonic. Depuis sa création, elle a d’ailleurs déjà collaboré avec bon nombre de grandes sociétés, comme Samsung, Toshiba, Hitachi, Google, etc.

À propos de Sony Interactive Entertainment

SONY

Comme il a été dit précédemment, c’est Sony Interactive Entertainment qui est spécialisée dans les jeux vidéo. Il s’agit donc d’une filiale japonaise de Sony elle-même. Elle a vu le jour au courant de l’année 1993. À l’époque, elle portait le nom de Sony Computer Entertainment, Inc. ou SCEI.

Ce n’est alors qu’au début du mois d’avril 2016 que la compagnie a pris son nom actuel. Sise à San Mateo, en Californie, elle œuvre ainsi dans le développement, la production et la commercialisation de jeux vidéo et de consoles de jeu, et désormais de casques VR.

Si l’entreprise fait actuellement partie des principaux acteurs du marché des jeux vidéo, c’est surtout grâce au succès mondial de sa gamme qu’elle a baptisée PlayStation.

Les débuts de la compagnie

Tout a commencé en janvier 1989 où Sony a créé CSG Imagesoft. Il s’agit d’une filiale de CSG (CBS/Sony Group). Sise à Los Angeles, l’entreprise est spécialisée dans l’édition de jeux vidéo destinés à la Nintendo Entertainment System, une console de Nintendo.

Plus tard en avril 1991, le nom de CSG Imagesoft a été remplacé par Sony Imagesoft suite à la création de Sony Electronic Publishing, une division nord-américaine. La compagnie a alors, depuis, édité des jeux pour la Super Nintendo et la Game Boy.

En mai 1992, elle a d’ailleurs annoncé un partenariat avec Sega pour mettre au point des jeux Mega CD, GameGear et MegaDrive. Un an après, SCEI est bien sûr née. Sony Computer Entertainment of America a aussi vu le jour en 1995 suite au fusionnement de Sony Imagesoft et de Sony Electronic Publishing.

La naissance de Sony Interactive Entertainment

Ken Kutaragi est considéré comme la personne qui a créé la console de jeu PlayStation. Il a présidé SCEI jusqu’en 2007. Kaz Hirai a pris sa succession durant quatre ans. À l’heure actuelle, c’est Andrew House qui est à la tête de cette filiale de Sony.

À noter que Sony Computer Entertainment, Inc. est divisé en quelques filiales, à savoir SCE America, bien entendu, SCE Europe, SCE Korea et SCE Japan. Ces différentes sociétés couvrent les principaux marchés du monde.

Sony Interactive Entertainment a finalement vu le jour le 1er avril 2016 après le fusionnement de Sony Network Entertainment et Sony Computer Entertainment. L’unité tout entière de PlayStation est représentée par la compagnie. Il en est de même pour les opérations de contenu et les diverses filiales régionales.

Aperçu sur les consoles créées par la firme

SONY

Bien entendu, la première console de jeu de Sony est la PlayStation. Elle a été lancée au Japon en 1994, et en Europe ainsi qu’en Amérique du Nord en 1995. Elle a connu un franc succès avec 100 millions d’unités vendues dans le monde. Plus tard en 2000, la PS2 (PlayStation 2) a vu le jour.

Vient ensuite la PS3 (PlayStation 3), lancée en Amérique du Nord et au Japon en 2006, puis la PS4 (PlayStation 4), annoncée en février 2013. Dévoilée en 2019, la PS5 (PlayStation 5) est la toute dernière console de la compagnie.

Il est bon de souligner que la firme a également déjà proposé des consoles portables. Il s’agit donc de PocketStation, mise en vente en 1998, PSP ou PlayStation Portable, révélée en mai 2004, et PlayStation Vita, commercialisée au Japon en 2011.

Qu’en est-il des origines du PSVR ?

Cela fait 7 ans cette année que Sony Computer Entertainment a annoncé le casque de réalité virtuelle PlayStation VR. À l’origine, l’appareil portait le nom de code Project Morpheus.

Le PSVR est principalement destiné à une utilisation avec la PS4. On le compare souvent à l’Oculus Rift de Facebook qui, lui, est utilisé avec les PC de jeu. Ce n’est qu’en mars 2015, lors de la GDC (Game Developers Conference) que Sony a dévoilé les réelles caractéristiques du casque VR.

Et c’est lors du Tokyo Game Show de la même année que la firme nippone a révélé le nom définitif de l’appareil, qui est donc PlayStation VR ou PSVR. L’entreprise a finalement lancé le casque VR au premier semestre 2016. À l’époque, 50 jeux étaient déjà disponibles. À l’heure actuelle, on compte pas moins de 200 expériences et jeux compatibles avec le produit.

Un casque VR qui a fait des millions de ventes

Il est bon de souligner que le Rift d’Oculus fait partie des principaux concurrents du PSVR. Toutefois, si le Rift était vendu à environ 505 euros au début, Sony a révélé que son casque coûterait aux alentours de 340 euros à son lancement.

Cela a alors permis à la firme de jouir de chiffres de ventes favorables, au point qu’elle est devenue leader du marché de la VR en 2018. Effectivement, cette année, la société annonce avoir vendu pas moins de 3 millions de casques pour 21,9 millions de jeux.

À noter que le PSVR est l’œuvre d’une assez grande partie du personnel de l’entreprise. Selon Masayasu Ito, le vice-président exécutif de PlayStation, 20 % des employés de PlayStation ont participé à la création de ce casque VR. Bien entendu, le directeur historique du PlayStation Magic Lab, Richard Marks, en fait, par exemple, partie.

SONY

Quid des dernières nouvelles de la firme ?

Après la sortie tant attendue de la PlayStation 5, Sony a dévoilé la nouvelle génération de PSVR. L’entreprise l’a annoncé assez récemment sur son site officiel. Le vice-président senior responsable du « platform planning & management » de la firme, Hideaki Nishino, a signé l’article publié.

Selon lui, le nouveau casque VR offrira aux joueurs l’opportunité de s’immerger davantage dans leurs jeux VR. Il sera d’ailleurs connecté à la PS5 à l’aide d’un câble exclusif.

Pour l’instant, rien n’est encore officiel, mais beaucoup estiment que ce casque nouvelle génération portera le nom de PSVR 2. Dans tous les cas, sa sortie est déjà confirmée, même si elle n’est pas encore prévue pour l’année 2021.

De nombreuses informations circulent à propos du PSVR 2, mais elles sont à prendre avec des pincettes. Aucun confirmation, mais certains parlent d’une résolution 4K, d’un réglage de l’IPD et d’une technologie d’eye-tracking.

Une nouvelle manette VR pour des sensations encore meilleures ?

D’après le représentant de Sony, le nouveau casque surnommé PSVR 2 bénéficierait d’un certain nombre d’améliorations. Celles-ci concernent donc notamment le champ de vision, la résolution, la gestion des inputs et le tracking.

Mais la nouvelle la plus marquante est la sortie d’une manette VR. Celle-ci jouirait de certaines des fonctionnalités les plus importantes de la manette DualSense. En plus de cela, elle mettrait l’accent sur une excellente ergonomie.

Il est bon de noter que la PlayStation 5 souffre en ce moment de pénuries sur le marché mondial. Il est ainsi assez évident que la firme cherche à lancer un nouveau produit.

Sony prévoit un successeur du PSVR pour les prochaines vacances

La prochaine génération du casque PlayStation VR de Sony devrait sortir à la fin de 2022, selon un nouveau rapport. D’après les sources de Bloomberg, ce modèle utilisera les panneaux OLED de Samsung Display.

Une sortie dans ce délai ne serait pas trop surprenante, car Sony a déjà commencé à parler du potentiel du casque PS5. Son existence a été confirmée pour la première fois en février avec quelques détails initiaux. La multinationale Japonaise a poursuivi en présentant les nouveaux contrôleurs en mars.

Le casque lui-même n’a pas encore été révélé. Mais selon un rapport UploadVR du mois dernier, il aura une résolution totale de 4000 x 2040. En outre, il utilisera le suivi oculaire pour activer le rendu fovéal. Cette approche devrait alléger la charge de traitement en recourant à des images de résolution inférieure dans la vision périphérique. 

Le PSVR de nouvelle génération exploiterait également le backward tracking et inclurait un retour haptique tant au niveau du casque qu’au niveau des manettes.

Le rapport de Bloomberg se concentre plus largement sur Japan Display Inc. Ce spécialiste des écrans LCD a vu les ventes d’écrans pour smartphones chuter alors que le marché se tournait vers l’OLED. Or désormais, il considère les casques VR comme une activité importante.

Alors que l’OLED était initialement la norme pour la réalité virtuelle, plus récemment, des fabricants comme Facebook et HTC sont passés aux panneaux LCD. En fait, ils sont plus pratiques à des résolutions plus élevées, malgré un contraste plus faible. Sony, cependant, semble s’en tenir à l’OLED pour le prochain PSVR.

Les projets de Sony en réalité augmentée

Alors que la VR se développe rapidement avec de nombreux produits, la technologie AR a également suscité beaucoup d’intérêt. Elle est utilisée dans diverses applications telles que les publicités, les promotions, les jeux et la recherche d’informations.

Dans cette optique, Sony a présenté ses SmartEyeglass, une paire de lunettes de réalité augmentée. Ces lunettes connectées utilisent la technologie des hologrammes optiques pour superposer des informations.

Les SmartEyeglass se connectent aux smartphones ou autres appareils via Bluetooth et un réseau sans fil. Elles peuvent enregistrer des vidéos ou prendre des photos JPEG. Ces lunettes AR sont assez légères avec des verres de 3 mm d’épaisseur transmettant 85 % du flux lumineux.

Il faut noter que Sony s’intéresse depuis longtemps à l’AR et la firme travaille toujours dessus.  Ce fabricant a commencé ses recherches en AR en 1994 avec la reconnaissance de codes-barres bidimensionnels et en 1998, il a développé des ordinateurs personnels VAIO « PCG-C1 » équipés d’un logiciel qui reconnaît automatiquement le CyberCode .

Sa technologie de réalité augmentée intégrée appelée « Smart AR » combine un système de reconnaissance d’objets. En capturant des visuels via la caméra d’un smartphone, elle permet d’afficher des informations supplémentaires sur les écrans. En particulier, des objets ou des images virtuelles et des textes qui ne peuvent être identifiés par la simple perception visuelle. 

Source : sony.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *