apl vr
in

L’APL déploie la VR pour assurer l’efficacité de la formation

Des analystes viennent de déclarer que l’Armée populaire de libération (APL) a commencé à employer la VR lors des entraînements. Grâce à cette technologie, les officiers et les soldats peuvent acquérir des capacités de combat améliorées de manière plus efficace.

L’organisation d’un exercice de soutien logistique en temps de guerre permettait donc d’entraîner les troupes de la Marine. Toutefois, au lieu de se passer sur le terrain, l’entraînement s’est déroulé dans une salle de simulation. Les participants ont ainsi eu recours à des simulateurs de réalité virtuelle. Cela leur a permis de s’exercer au démontage des différents équipements, à la réparation des pipelines, etc.

apl vr

APL et VR : l’œuvre de toute une équipe

Il faut souligner que le système d’entraînement VR utilisé par l’APL est la création d’une unité de sa Marine. Mais pour mener à bien le projet, cette dernière a également collaboré avec des développeurs civils.

Le but de la collaboration est bien entendu d’améliorer la capacité des soldats à faire face aux éventuelles situations d’urgence et complexes. Il se peut d’ailleurs qu’il y ait des mises à jour à l’avenir. Celles-ci apporteront davantage de fonctionnalités au système d’entraînement VR. Ainsi, les utilisateurs pourront simuler plus d’entraînements, et accéder à plus de scénarios.

À noter que, contrairement à une formation présentielle, celle en VR n’est pas limitée par les conditions météorologiques, la disponibilité des sites de formation, etc. Cela aide à améliorer l’efficacité de la formation.

La réalité virtuelle s’étend dans d’autres services de l’APL

apl vr

Il faut savoir que, selon un rapport de la CCTV, la Marine n’est pas le seul service de l’armée chinoise à employer la technologie VR. Une brigade rattachée à la 83e armée de groupe de l’APL a donc également aménagé pas moins de 10 salles de simulation.

Ces dernières sont ainsi utilisées pour s’entraîner dans divers domaines. L’un des simulateurs prend, entre autres, la forme de la cabine d’un véhicule de combat. Le conducteur s’entraîne alors sur un champ de bataille virtuel.

À part ces deux services de l’APL, la Rocket Force se sert aussi de la réalité virtuelle pour la formation d’après un rapport du PLA Daily. Elle l’utilise de ce fait pour s’entraîner au lancement de missiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *