in ,

Anxiété – La réalité virtuelle pour se calmer et s’apaiser

anxiété réalité virtuelle vr calgary

Le département de psychologie de la Mount Royal University de Calgary, au Canada, cherche des façons d’utiliser la réalité virtuelle pour lutter contre l’anxiété. L’étudiant d’honneur Josh Stewart et le professeur associé Anthony Chaston mènent une étude auprès de plus de 80 étudiants, pour tenter de déterminer si la VR peut atténuer les symptômes du stress. 

Plusieurs recherches psychologiques tendent à démontrer que l’exposition à des environnements naturels et relaxants permet de réduire le niveau d’anxiété. C’est la raison pour laquelle Anthony Chaston et Josh Stewart de la Mount Royal University souhaitent vérifier s’il est possible de retrouver ces bienfaits à travers la sérénité d’environnements virtuels.

Pour ce faire, les deux hommes mènent une étude auprès de 80 étudiants, dont la plupart sont stressés par l’arrivée des épreuves de fin d’année. Avant de se prêter au jeu, les participants à l’étude doivent répondre à diverses questions concernant leur état d’anxiété.

La réalité virtuelle pour atténuer l’anxiété

etude-calgary-vr

Les questions concernent par exemple le niveau d’aise, d’inquiétude ou de confiance en soi. Les étudiants doivent répondre par une estimation allant de « pas du tout » à « beaucoup ». Par la suite, les jeunes gens se voient remettre un casque de réalité virtuelle au travers duquel ils peuvent s’évader quelques minutes au sein d’un environnement virtuel apaisant, par exemple une plage californienne. 

Durant quelques instants, les participants peuvent oublier leurs soucis et se laisser aller à écouter le bruit des vagues sur le récif, et le chant des oiseaux qui planent au-dessus d’eux. Parmi les autres environnements proposés, on retrouve notamment un jardin zen japonais et le sommet d’une montagne.

Après ce bref moment d’évasion, les étudiants doivent à nouveau remplir un questionnaire en ligne pour déterminer leur niveau d’anxiété. Les réponses entre les deux questionnaires sont ensuite comparées. Beaucoup de participants avouent se sentir moins nerveux, moins confus ou angoissés. Certains envisagent même de s’adonner à ces séances de relaxation en VR chaque jour avant d’aller dormir.

Un outil thérapeutique pour les hôpitaux ?

plage-vr

Ces premiers résultats sont encourageants, et démontrent que la VR n’est pas uniquement utile pour les jeux vidéo et le divertissement. Cependant, Chaston souhaite utiliser cette méthode de relaxation pour apaiser les enfants dans les hôpitaux. Or, pour y parvenir, il faudra encore répondre à de nombreuses questions.

Chaque utilisateur ne réagira pas aux mêmes expériences de la même façon. Comme l’explique le professeur, un enfant de 16 ans dans un hôpital recherchera une expérience très différente de celle qui comblera un étudiant de niveau supérieur. Il est donc nécessaire de trouver un moyen d’adapter l’application à chacun pour qu’elle soit réellement efficace.

Par ailleurs, Chaston souhaiterait également permettre aux utilisateurs d’effectuer des tâches mineures au sein des mondes virtuels qu’ils visitent. Il imagine par exemple un safari africain virtuel, au cours duquel l’usager pourrait prendre une photo et la partager sur Facebook avec ses amis.

Après les vacances de Noël, Chaston et Stewart auront l’opportunité d’effectuer des tests sur davantage d’étudiants. Par ailleurs, de nombreux résultats sont encore en attente d’analyse. Espérons que cette étude de longue haleine portera ses fruits et prouvera l’intérêt de la VR pour le milieu hospitalier, et plus généralement pour lutter contre l’anxiété.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.