in

X-Rings : un prototype de contrôleur VR fait son apparition chez Microsoft

X-Rings

Microsoft Research vient de présenter un prototype de contrôleur VR baptisé X-Rings. Sa particularité, c’est qu’il peut adapter dynamiquement sa forme. En d’autres termes, il donne aux joueurs VR la possibilité de ressentir les différents objets présents dans les jeux VR. Pour cela, il est équipé de quatre anneaux motorisés, accompagnés de capteurs capacitifs.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que les chercheurs de Microsoft présentent un prototype de contrôleur VR. En 2019, ils ont, par exemple, dévoilé TOuch Rigid Controller ou TORC. Il s’agissait d’un contrôleur haptique capable de simuler la saisie de tout objet virtuel à l’aide de 3 doigts. Il y avait déjà également le projet PIVOT, qui a fait son apparition l’année dernière.

Avec ce système, Microsoft Research tentait de rendre le fait d’attraper ou de lancer un objet en réalité virtuelle nettement plus réaliste. Bien entendu, aucun de ces produits n’a été lancé jusqu’à maintenant. L’on se demande alors si le X-Rings subira le même sort qu’eux. En tout cas, les contrôleurs VR présentés par le laboratoire de recherche deviennent de plus en plus impressionnants.

X-Rings : comment ça marche ?

Le X-Rings s’utilise de la même manière que le Valve Index. En d’autres mots, il faut attacher les contrôleurs à ses mains. On peut de ce fait lâcher prise, et ainsi effectuer librement n’importe quel mouvement lorsqu’on joue à un jeu VR donné.

Toutefois, au lieu de tenir les mêmes poignées, on a l’impression de saisir des objets différents grâce aux anneaux motorisés de l’appareil. À l’aide de ses capteurs capacitifs, il est d’ailleurs à même de reconnaître les doigts qui touchent et qui ne touchent pas les anneaux.

En fonction de cela, il peut alors adapter dynamiquement sa forme. Il peut même détecter le niveau de pression exercée par le joueur, ce qui donne la possibilité de briser certains objets virtuels, par exemple. À noter que le contrôleur VR peut passer d’une forme à l’autre en seulement 100 millisecondes.

Pour évaluer l’efficacité du X-Rings, le laboratoire Microsoft Research a réalisé des tests auprès d’un certain nombre d’utilisateurs. Il les a invités à saisir le fameux appareil, puis à deviner ce qu’il représentait sans leur donner un indice visuel de ce que c’est. Selon lui, 80 % des personnes testées ont vu juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *