in

Visens, le casque de UC Glass

La start-up chinoise UC Glass espère se faire une place dans le monde de la réalité virtuelle grâce à son casque, le Visens. 

Facebook développe l’Oculus Rift, Sony planche sur le Project Morpheus, Samsung a d’ores et déjà lancé le Gear VR, HTC compte commercialiser le Vive d’ici la fin de l’année… Bref, le marché des casques de réalité virtuelle semble être aux mains des géants de la technologie. Mais à Shenzhen, en Chine, UC Glass a l’intention de se faire une place parmi les grands grâce au Visens, un casque de réalité virtuelle interactif et sans fil.

Une équipe enthousiaste

UC Glass a vu le jour en juin 2014 grâce à un investisseur providentiel, l’Institut Xi’an d’optique et de mécanique de précision. Cette équipe de quinze jeunes professionnels n’est pas encore très connue mais espère bien faire parler d’elle très prochainement en proposant un casque de réalité virtuelle qui se démarquera de ceux de ses concurrents. Et il semblerait que UC Glass soit sur la bonne voie puisque l’équipe a remporté la cinquième place de la dernière édition du concours chinois « innovation et esprit d’entreprise ».

UC Glass

Un casque et une manette

Le Visens se compose d’un casque dans lequel l’utilisateur fixe son smartphone ainsi que d’une manette dotée d’une puce intelligente. Cette puce comprend un capteur de mouvements qui reconnaît l’accélération, la position gyroscopique et les forces magnétiques, de sorte que les gestes de l’utilisateur lui permettent d’interagir dans des environnements de réalité virtuelle et de ressentir de nombreuses sensations.

Une technologie optique de pointe

La première spécificité du Visens est liée à la technologie optique. Le casque comporte une sorte de lentille de Fresnel qui permet de diminuer la distance de focale. Le poids et le volume du casque sont ainsi fortement réduits. En outre, le Visens comprend huit lentilles différentes et trois types de supports pour ces lentilles afin d’offrir un confort optimal aux utilisateurs, indépendamment de leur vision et de leur distance interpupillaire.

Visens logo

Bluetooth 4.0

Une deuxième caractéristique intéressante du Visens est le Bluetooth 4.0. Grâce à cette technologie, plusieurs signaux (auditifs et visuels, par exemple) peuvent être reçus simultanément. Le Bluetooth 4.0 permet également de réduire drastiquement la consommation énergétique du casque.

La RV à plusieurs

En outre, le Visens permet d’accéder à des jeux en ligne multijoueur. L’utilisateur peut se connecter n’importe quand, depuis n’importe quel endroit, et s’immerger dans la réalité virtuelle avec des joueurs du monde entier.

Mettre les sens en éveil

UC Glass souhaite également se démarquer en mettant davantage l’accent sur l’aspect haptique que ses concurrents, qui se concentrent sur le rendu visuel. Pour ce faire, Visens utilise un algorithme somatosensoriel. L’objectif de l’équipe est d’offrir une immersion sensorielle aussi réelle que possible.

Bientôt disponible ?

Le Visens n’est pas encore finalisé. UC Glass affirme que les tests en laboratoire sont prometteurs, mais l’équipe a besoin de nouveaux fonds pour optimiser les algorithmes. Pour ce faire, le projet sera prochainement lancé sur Indiegogo, une plate-forme de financement participatif. UC Glass espère récolter environ 185 000 € par ce biais. Si la start-up chinoise atteint son objectif, elle pourrait bien devenir un acteur non négligeable dans le monde de la réalité virtuelle.

Visens dessins

 source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.