Accueil / Secteurs d'applications / Culture / Théâtre VR – Intel et la Royal Shakespeare Company s’associent

Théâtre VR – Intel et la Royal Shakespeare Company s’associent

royal shakespeare company intel imaginarium theatre vr

La réalité virtuelle et la réalité augmentée représentent de nouvelles opportunités pour le monde du théâtre. Ces technologies permettent notamment d’ajouter aux mises en scène des effets spéciaux d’une nouvelle envergure, ou d’assister à une pièce à travers un casque VR. Découvrez le futur du théâtre VR. 

Selon Arthur C. Clarke : « une technologie suffisamment avancée est impossible à distinguer de la magie ». Si cette citation est vraie, la Royal Shakespeare Company est en bonne voie pour jeter des sorts à ses spectateurs. Dans le cadre d’un partenariat avec Intel et The Imaginarium, la RSC explore une nouvelle forme de technologie narrative pour mettre en scène la pièce The Tempest de Shakespeare. Cette représentation innovante se présente comme la première performance live de motion-capture. Grâce à cette technologie, on découvre un personnage mi-virtuel mi-réel d’Ariel, dont la magie provoque le naufrage d’un bateau.

La première performance live de motion-capture

Tout autour du théâtre, 27 projecteurs sont disséminés. Dans le costume de l’acteur qui joue Ariel, Mark Quartley, 17 capteurs de mouvements sont également dissimulés. Quand Ariel utilise sa magie, un avatar virtuel apparaît et reproduit les mouvements du comédien en volant au-dessus de la scène.

Ce partenariat découle de la volonté de Gregory Doran, directeur artistique de la RSC, d’explorer la scène du masque de la pièce The Tempest, dans laquelle le sorcier Prospero conjure les esprits et les dieux. À l’époque de Shakespeare, cette scène spectaculaire exploitait les dernières technologies pour créer l’illusion. En 2017, Doran voulait reproduire cette effusion technologique pour préserver toute la magie du spectacle.

Une collaboration entre Intel, The Imaginarium et la Royal Shakespeare Company

En découvrant une démo en VR d’Intel, dans laquelle une baleine numérique nage à travers un auditorium, Doran a été subjugué et a immédiatement contacté le géant californien. Il est alors entré en contact avec Tawny Schlieski, qui travaille sur la narration en réalité virtuelle et augmentée depuis plusieurs années maintenant. Ce dernier s’est montré très enthousiasmé de pouvoir développer une solution qui serait présentée huit fois par semaine pendant trois mois. C’était l’occasion rêvée de présenter les miracles de cette technologie au grand public.

Par la suite, The Imaginarium, l’un des leaders mondiaux de la motion-capture, s’est également joint à l’aventure. Cette firme, fondée par Andy Serkis, l’acteur qui incarne Gollum dans la saga Le Seigneur des Anneaux, souhaitait développer des performances live et non se cantonner à des vidéos enregistrées.

Malgré quelques problèmes techniques lors des premières représentations, le fruit de cette collaboration est tout simplement fascinant. Les trois partenaires voient cette version moderne de The Tempest comme la première étape d’une fusion entre technologie et performance live.

L’incroyable potentiel du théâtre VR

Le directeur du studio Imaginarium, Ben Lumsden, imagine déjà de nombreuses formes de théâtre VR / AR. Selon lui, les représentations live ne sont qu’un début. Cet esprit créatif perçoit les technologies de réalité virtuelle et augmentée comme une révolution pour les road shows, les concerts, les parcs d’attractions ou tout autre environnement narratif. Le théâtre en réalité augmentée prendra bientôt, selon lui, une ampleur phénoménale.

Plusieurs artistes explorent déjà cette idée. Par exemple, le dernier spectacle de Josue Abraham à la Galeria Medira de Mexico comportait des installations AR. Les spectateurs pouvaient notamment observer des sculptures à travers leur smartphone pour les regarder prendre vie sur l’écran.

Le problème de l’isolation des casques VR / AR

Le principal défi à relever pour le théâtre VR / AR est la nature isolante de ces technologies. Traditionnellement, une pièce de théâtre est une expérience conviviale. Les spectateurs sont tous ensemble assis dans le noir et sons connectés par la catharsis. Or, avec un casque VR sur le nez, l’utilisateur est coupé du reste du monde.

Cependant, la RSC, Intel et The Imaginarium restent optimistes et espèrent que ce problème ne freinera pas le succès du théâtre VR. Dans leurs esprits, la réalité virtuelle et augmentée sera bientôt présente dans les théâtres du monde entier.

Assister à une pièce par l’intermédiaire d’un casque VR

La réalité virtuelle pourrait aussi remédier au problème des places de théâtre limitées, provoquant la hausse des prix. En proposant des tickets VR, les théâtres pourraient permettre aux spectateurs d’assister à une pièce à travers leur casque VR. Cette solution, déjà utilisée par certaines salles de concert, a l’avantage de laisser à chacun la liberté de choisir sa place.

On peut y voir une version moderne de l’opéra vénitien, dont les spectateurs portaient des masques et des costumes. Les utilisateurs pourront personnaliser leur avatar de théâtre VR pour se joindre à cette grande liesse populaire en réalité virtuelle.