Accueil / Gaming / [TEST] Beat Saber : le meilleur jeu vidéo en réalité virtuelle ?

[TEST] Beat Saber : le meilleur jeu vidéo en réalité virtuelle ?

test beat saber

Beat Saber est un jeu de rythme en réalité virtuelle, disponible sur HTC Vive et Oculus Rift, dans lequel le joueur doit trancher des blocs à l’aide de sabres lasers. A travers notre test complet de la version Early Access, découvrez si ce titre mérite son statut de ” meilleur jeu vidéo en VR “.

Si le marché du VR gaming n’attire pas encore les plus gros studios de développement, plusieurs géants de l’industrie s’y sont déjà aventurés. C’est notamment le cas de Bethesda, qui a adapté ses jeux Fallout 4 et Skyrim en réalité virtuelle, ou encore d’Insomniacs à qui l’on doit The Unspoken et Stormland sur Oculus Rift.

Toutefois, seul face à ces mastodontes, c’est un petit studio tchèque basé à Prague qui a réussi à établir le record de ventes sur le marché des jeux VR. Lancé en mai 2018 sur Steam VR et Oculus Store par Hyperbolic Magnetism, Beat Saber s’est écoulé à 50 000 exemplaires en une semaine et a rapporté un million de dollars à ses créateurs. En octobre 2018, on estime que le titre cumule entre 200 000 et 500 000 ventes, ce qui représenterait 10 millions de dollars.

En outre, Beat Saber est actuellement le 7ème jeu le mieux noté sur Steam avec 5761 avec positifs et 55 avis négatifs. Il s’agit aussi du jeu VR le mieux noté sur Steam, et du jeu le plus et le mieux noté sur l’Oculus Store avec 4,8 sur 5 pour 1732 avis.

Un succès impressionnant, mais quelle en est la recette ? Comment expliquer un tel engouement pour un jeu indépendant qui n’est même pas encore sorti de l’Early Access ? Et surtout, ce succès est-il mérité ? Réponse à travers notre test.

Présentation générale de Beat Saber

Modes de jeu : 1 joueur
Disponibilité : 1er mai 2018
Prix : 19,99€
Développeur : Beat Games (Hyperbolic Magnetism)
Éditeur : Beat Games (Hyperbolic Magnetism)
Genre du jeu : Rythme
Compatibilité : Oculus Rift, HTC Vive
Testé sur :  Oculus Rift

Gameplay de Beat Saber : Star Wars rencontre Guitar Hero

Dans Beat Saber, le joueur est debout sur une plateforme dans un environnement abstrait avec dans chacune de ses mains un sabre laser contrôlé grâce aux manettes Oculus Touch ou Vive Wands. Au rythme d’une bande-son frénétique, des blocs défilent. Le but du jeu est de trancher ces blocs en brandissant le sabre de la couleur correspondante (rouge ou bleue), et en effectuant un mouvement dans le sens indiqué par une flèche.

Ponctuellement, il est également nécessaire d’éviter des obstacles en effectuant un pas de côté ou en se baissant. Enfin, il faut parfois éviter de trancher des bombes superposées aux blocs. Les bases sont posées pour un jeu au gameplay à la fois incroyablement simpliste, et terriblement difficile à maîtriser à la perfection.

En effet, si le concept de Beat Saber tient sur un bout de papier, plusieurs subtilités rendent le niveau ” expert ” extrêmement intense et ardu. Par exemple, les blocs peuvent être superposés ou inversés. Le joueur est donc obligé d’utiliser ses deux mains ou d’alterner leur position.

De plus, le score du joueur à chaque bloc découpé est calculé en fonction du nombre de degrés traversé par le sabre et la précision de sa position au moment de trancher. Pour obtenir le maximum de points, il est nécessaire de commencer un swing à 90 degrés et de traverser encore 60 degrés après avoir tranché. Bien entendu, il sera nécessaire de ne rater aucun bloc pour obtenir le multiplicateur x8. Autant dire que se hisser au sommet du classement mondial est loin d’être une mince affaire.

Il est probable que cette ambivalence soit l’une des clés du succès de Beat Saber. De par sa simplicité, il s’agit d’un jeu idéal pour faire découvrir la VR à ses amis le temps d’une soirée. N’importe qui peut jouer, et aucun temps d’adaptation n’est nécessaire pour assimiler les règles du jeu. On tranche, on esquive, on garde le rythme, et c’est à peu près tout.

Cependant, les ” hardcore gamers ” trouveront ici à boire et à manger. Pour maîtriser toutes les pistes en expert et pour espérer battre le record du monde, il faudra jouer régulièrement et pendant un long moment. Le défi est de taille, et nul ne peut prétendre qu’il s’agit d’un jeu trop ” facile “.

Toutefois, au-delà ces deux facettes, Beat Saber est aussi un jeu particulièrement amusant, addictif, prenant et intense. Il n’y a pas à s’embêter à assimiler différents boutons de commandes ou à prendre en main un système de locomotion par téléportation. On coupe comme on le ferait si l’on tenait des sabres laser dans le monde réel, et c’est exactement ce qu’attendent les joueurs de VR. Les développeurs ont bien cerné les limites actuelles de la réalité virtuelle, et sont parvenus à créer une expérience convaincante en en tenant compte et sans tenter de les repousser.

Durée de vie de Beat Saber : le point faible du jeu ?

beat saber 4

Propriété intellectuelle oblige, Beat Saber ne propose à l’heure actuelle que dix chansons composées pour l’occasion par le Tchèque Jaroslav Beck. C’est peu, cela va sans dire. Les styles musicaux sont variés, avec du rap, de la techno, du rock et du drum’n’bass, mais l’on reste entre 90 et 166 BPM.

Certes, il faut du temps pour maîtriser les 10 chansons en mode expert, mais la lassitude s’installe rapidement. D’autant que les différentes pistes sont sympathiques, mais ne sont pas non plus des chefs d’oeuvre.

Il s’agit actuellement du gros point faible de Beat Saber. Toutefois, dans la version finale du jeu, le développeur promet qu’il y aura largement plus de chansons et même des titres composés par des artistes célèbres. De plus, un éditeur permettra de créer des niveaux sur ses propres chansons et de les partager avec la communauté.

En attendant, il existe déjà un mod non officiel permettant de créer ses propres niveaux avec n’importe quelle musique. Tous les niveaux créés par la communauté ne se valent pas, mais certains sont très réussis.

Si vous pouvez passer outre ce problème de contenu limité, la conquête des classements vous occupera un bon moment. Il est possible d’essayer de battre son propre record, celui de ses amis Steam / Oculus, ou directement le record du monde (bonne chance). En outre, le mode ” Party ” vous permet de créer un classement local pour défier vos amis le temps d’une soirée.

Pour la version finale du jeu, les développeurs promettent un mode ” Campagne ” et des fonctionnalités multijoueurs. Le titre devrait donc devenir encore plus intéressant à sa sortie de l’Early Access, attendue pour la fin de l’année 2018.

Graphismes et bande-son de Beat Saber : des lasers, partout

beat saber 3

Le jeu prend place dans un environnement sombre et abstrait. Des prismes flottent librement dans les airs. Le joueur se tient sur un immeuble, et les blocs défilent sur un pont. Grâce aux écrans OLED de l’Oculus Rift et du HTC Vive, les noirs sont véritables et ceci offre un sublime contraste entre le sombre décor et la lumière éclatante des sabres et des blocs rouges et bleus.

Les effusions de lumière sont réellement plaisantes, tout comme l’effet visuel lorsque les sabres s’entrechoquent. On aurait toutefois apprécié de pouvoir choisir entre plusieurs environnements différents. Ce sera peut-être le cas dans la version finale du jeu.

En ce qui concerne la bande-son, les dix chansons composées par Jaroslav Beck sont sympathiques et variées. Les différents styles musicaux explorés permettront à chacun de s’y retrouver, et les bruitages s’intègrent bien sans créer de cacophonie.

Immersion de Beat Saber : quand la VR vous met en transe

De par sa jouabilité intuitive et l’excellente réactivité des sabres laser, Beat Saber permet au joueur de s’immerger directement dans son environnement abstrait. Les retours haptiques donnent l’illusion convaincante que l’on tient réellement des sabres dans ses mains lorsqu’ils s’entrechoquent ou se heurtent à des blocs et des barrières.

Au bout d’un certain moment à jouer en mode hard ou expert, il est possible d’entrer dans une sorte de transe. Tout devient alors instinctif, et l’on tranche les objets comme on marque des pas de danse en se fiant uniquement au rythme. C’est une sensation qui vaut le détour. Avec Beat Saber, la VR permet de ” s’immerger ” dans la musique comme jamais auparavant…

Confort de Beat Saber : pensez à prendre une bouteille d’eau

Dans Beat Saber, le joueur est statique. De fait, il n’y a aucun risque d’éprouver une sensation de nausée ou de Motion Sickness liée au mouvement artificiel.

En revanche, le jeu peut s’avérer très éprouvant physiquement. C’est particulièrement le cas en mode expert, où vous devrez trancher les blocs frénétiquement et vous baisser régulièrement pour éviter les obstacles. Par précaution, pensez donc à vous échauffer et appréhendez l’expérience comme une séance d’exercice physique.

Beat Saber face à la concurrence

beat saber 2

En jouant à Beat Saber, la comparaison avec des jeux comme Guitar Hero ou Rock Band s’impose d’elle-même. Comme dans ces jeux, l’objectif est de marquer le rythme de la musique avec la plus grande précision possible.

Cependant, contrairement à ces titres qui se présentent comme des simulations d’instruments, Beat Saber opte pour une approche plus ” sportive “. Il ne s’agit plus de presser les touches d’une fausse guitare, mais de découper les notes à grands coups de sabre. Cette approche radicalement différente est nettement mieux adaptée à la réalité virtuelle, ce qui explique sans doute pourquoi Beat Saber cartonne alors que Rock Band VR a fait un flop.

En revanche, le titre souffre la comparaison en termes d’exhaustivité et de prestige de son catalogue de chansons. Espérons que cette faiblesse soit corrigée dans la version finale du jeu.

Conclusion du test de Beat Saber

A la fois simple à prendre en main et difficile à maîtriser, Beat Saber est un jeu idéal pour faire découvrir la VR et qui propose en plus une importante rejouabilité. Le titre parvient en plus à nous faire vivre la musique, à la ressentir dans les moindres détails à mesure que l’on se laisse emporter par la frénésie de la danse du sabre.

Il s’agit aussi d’un excellent moyen de faire du sport en s’amusant, et surtout d’une opportunité de manier des sabres lasers. Un rêve que partagent de nombreux fans de Star Wars, et que Disney ou Lucasfilm n’ont pas encore pris la peine de nous permettre de réaliser.

Pour toutes ces qualités universelles, Beat Saber s’impose incontestablement comme l’un des meilleurs jeux en réalité virtuelle disponibles à l’heure actuelle. Les chiffres de ventes et les notes des joueurs ne mentent pas. On peut toutefois lui reprocher un certain manque de contenu et de diversité, mais ce problème sera sûrement résolu avec la version finale du jeu attendue pour la fin 2018.

Points positifs

  • Un gameplay fun et addictif
  • Simple à prendre en main, difficile à maîtriser
  • Très agréable visuellement
  • Les sabres lasers

Points négatifs

  • Seulement 10 chansons disponibles
  • Pas de mode multijoueur

Gameplay - 9
Durée de vie - 7
Graphismes et bande-son - 8
Immersion - 9
Confort - 8

8.2

Jouabilité : Simple à prendre en main, difficile à maîtriser. Fun, addictif et physique.

Durée de vie : Bonne rejouabilité malgré un contenu un peu faible.

Graphismes et bande-son : Visuellement très plaisant, bande-son diversifiée.

Immersion : Vivez la musique comme jamais auparavant.

Confort : Pas de problème de nausée, mais physiquement éprouvant.


User Rating: 5 ( 1 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *