in , ,

[Test] Bandit Six – La guerre mondiale prend des allures de cartoon sur PSVR

bandit six combined arms psvr test

Développé par Climax Studios, Bandit Six est un jeu en réalité virtuelle inspiré par la seconde guerre mondiale. La version PlayStation VR réunit Bandit Six, qui propose d’incarner un artilleur dans un avion de chasse, et Bandit Six Salvo, qui se présente davantage comme un jeu de Tower Defense mêlant action et stratégie. Découvrez notre avis sur Bandit Six à travers ce test complet.  

Joueurs : 1 joueur
Date de sortie :  19 avril 2017
Développeur : Climax Studios
Genre : Action, arcade, tir, stratégie
Plateformes : PSVR

Scénario

L’action de Bandit Six prend place pendant la seconde guerre mondiale. On retrouve ainsi l’atmosphère de l’époque, et les véhicules de combat d’antan. Comme dans tous les jeux orientés arcade, le scénario est toutefois réduit au strict minimum. Aucune trame narrative n’est proposée, aucune scène cinématique n’entrecoupe l’action. Il n’y a d’ailleurs pas de personnage, puisque le jeu se joue en vue à la première personne. Le joueur se contente d’incarner un pilote de chasse anonyme. En résumé, Bandit Six est totalement dépourvu de scénario, mais les passionnés de la Seconde guerre mondiale seront sans doute contents de retrouver cette période historique.

Gameplay

Comme évoqué dans l’introduction, Bandit Six sur PSVR réunit en fait deux jeux : Bandit Six et Bandit Six Salvo. Ces deux titres, développés par Climax Studios (également à l’origine de l’excellent Gun Sight sur Gear VR), sont à la base des jeux mobiles disponibles sur le Play Store Android. Par la suite, ils ont été adaptés séparément en réalité virtuelle sur Gear VR et Google Daydream.

Le premier jeu, Bandit Six, propose au joueur d’incarner un artilleur à bord d’un avion de chasse de la seconde guerre mondiale. Le gameplay est extrêmement minimaliste. Le joueur vise en tournant la tête, grâce au head-tracking du PSVR, et tire sur les avions ennemis avec la touche R2. Viser, tirer. Ces deux actions résument le gameplay du jeu. Le joueur doit surveiller sa jauge de santé, ainsi que la jauge de surchauffe de son arme.

Dans chaque mission, le joueur doit remplir un objectif spécifique. Toutefois, de manière générale, le but est de détruire un certain nombre d’avions dans le temps imparti. Les avions apparaissent au loin, et se ruent sur vous tout en ouvrant le feu. Il s’agit donc de bien viser pour les détruire avant qu’ils ne soient trop proches ou ne passent derrière votre avion. Pour être honnête, il est très difficile de viser avec précision au-delà d’une certaine distance, et la difficulté s’avère élevée dès le début.

Bien entendu, quelques variante viennent pimenter un peu l’action. Par exemple, dans certaines missions, ce sont vos alliés qui sont la cible des ennemis. Si les avions alliés sont détruits, la partie est terminée. De même, de temps à autres, des missiles en provenance du sol viendront vous mettre en péril et devront être détruits avant de faire mouche.

Notons également la présence d’avions de ravitaillement, libérant une caisse lorsqu’ils sont abattus. Ces caisses contiennent différents bonus :  l’assaut, qui augmente la puissance de feu, le kit à outil, permettant de réparer l’avion instantanément, le multiplicateur de score, le refroidissement qui empêche la surchauffe, le mitraillage qui permet de tirer plus rapidement, l’invincibilité temporaire, et le ralentisseur de temps. En bref, les bonus habituels des jeux d’arcade du même genre.

Une fois la mission terminée, le joueur se voit attribuer un score en fonction du temps écoulé, mais aussi du panache avec lequel il a abattu ses ennemis. Par exemple, il obtiendra un meilleur score s’il parvient à abattre les avions de loin ou à tuer deux ennemis d’affilée. En fonction de son score, le joueur reçoit une certaine somme d’argent.

Cet argent va permettre d’améliorer le blindage de son avion, ou les armes. Il est possible d’augmenter la vitesse de récupération, la cadence de tir ou les dégâts infligés. L’argent permet également d’augmenter la durée des bonus temporaires. En plus de l’argent, chaque mission terminée rapporte des médailles qui permettront d’acheter de nouvelles armes plus puissantes.

De son côté, Bandit Six Salvo propose au joueur de contrôler plusieurs canons pour défendre un point stratégique contre les assauts ennemis. Au début de chaque mission, le joueur se retrouve face à une carte, tel un véritable général d’armée. Il doit choisir divers canons et les placer judicieusement sur la carte. Trois canons différents sont disponibles : la mitrailleuse, efficace contre les unités rapides, le mortier, utile contre les véhicules blindés, et l’artillerie, conçue pour abattre les unités aériennes. Cette phase de préparation ajoute donc une dimension stratégique appréciable.

Une fois la mission lancée, le joueur peut alterner entre ses différents canons en appuyant sur R1 ou L1. Les unités terrestres, navales et aériennes déferlent, et l’objectif est de les abattre avant qu’il ne soit trop tard. En fonction de son score, le joueur reçoit de l’or qui lui permet d’acheter des améliorations pour les différents canons.

Le refroidissement permet de réduire le temps de refroidissement d’un canon en cas de surchauffe, la fureur confère une invincibilité temporaire, le tir de protection permet de placer des mines en tirant au sol, le leurre réduit la précision des tirs ennemis, le chargeur augmente la taille du chargeur, l’extra combo augmente les points, la réparation augmente la santé en situation critique, la frappe aérienne survient en cas de danger, le tir explosif augmente les dégâts, la balle perforante est efficace contre les blindages, et le double canon augmente la cadence de tir.

Une fois achetées, les améliorations peuvent être sélectionnées et attribuées pendant la phase de préparation avant chaque mission. Il est possible d’assigner deux améliorations à chaque canon. Là encore, les possibilités de personnalisation renforcent l’aspect stratégique.

Durée de vie

Bandit Six comporte 64 missions, et Bandit Six Salvo 32 missions. La difficulté élevée garantit une durée de vie tout à fait correcte. Toutefois, le gameplay sommaire et répétitif limite un peu l’intérêt du jeu. Ce titre est à conseiller uniquement aux amateurs de simulateurs d’avion de chasse et de jeux de guerre.

Graphismes et bande-son

La résolution du PSVR est ce qu’elle est, et Bandit Six n’est donc pas éblouissant visuellement. Les pixels sont bien visibles, et l’ensemble s’avère relativement terne. Concrètement, la qualité graphique vous rappellera l’âge d’or de la PS1. En revanche, Bandit Six Salvo opte pour des graphismes en cell-shading plus plaisants. Comme sur les anciennes consoles, le cell-shading permet de compenser la faible résolution et donne aussi plus de couleurs et de tonus aux graphismes.

La bande-son quant à elle passe totalement inaperçue, étouffée par les bruitages des coups de feu et les grésillements de la radio. L’atmosphère de guerre est bien retranscrite, mais sans plus.

Immersion

La sensation d’immersion est convenable, notamment grâce à la vue à la première personne. Cependant, la faible résolution rappelle à chaque seconde que l’on se trouve dans un jeu vidéo et non pas dans un véritable avion de chasse ou derrière un mortier.

Confort

Dans Bandit Six et Bandit Six Salvo, le joueur est statique. Installé derrière sa mitrailleuse ou son canon, il ne bouge pas. De fait, aucun problème de motion sickness n’est à craindre. En revanche, comme tous les jeux PSVR, certains utilisateurs peuvent rapidement éprouver une sensation de nausée.

Bandit Six : conclusion

Bandit Six est un jeu d’arcade sympathique, sans réelle valeur ajoutée. Les amateurs de jeux de guerre y trouveront leur compte, les autres n’y passeront probablement pas plus de quelques minutes. La faible qualité graphique du PSVR atténue fortement le plaisir de jeu, et rien n’incite réellement à passer outre cet inconfort. En somme, Bandit Six est un jeu correct qui manque de personnalité.

Points Positifs

  • Deux jeux en un
  • L’aspect stratégique de Bandit Six Salv

Points Négatifs

  • Un manque d’originalité
  • Une difficulté trop élevée

Gameplay - 6.5
Durée de vie - 7
Graphismes et bande-son - 6
Immersion - 6
Confort - 6

6.3

Jouabilité :Un gameplay classique mais efficace pour Bandit Six, un mélange de stratégie et d'action pour Bandit Six Salvo.


Durée de vie : De nombreuses missions, une difficulté élevée.


Graphismes et bande-son: Des graphismes un peu ternes dans Bandit Six, plus colorés dans Bandit Six Salvo. Une bande-son générique.


Immersion: Une immersion correcte.


Confort: Un confort atténué par la faible qualité visuelle du PSVR.


User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.