in ,

SpatialOS – Un service Cloud de création de mondes virtuels

spatialOS google improbable intelligence artificielle

La startup Improbable a créé un service Cloud intitulé SpatialOS permettant de créer des mondes virtuels d’une envergure inégalée grâce à la puissance informatique du Cloud. Cette startup vient de signer un partenariat avec Google pour rendre le service accessible aux développeurs du monde entier. 

Fondée par deux jeunes diplômés de l’Université de Cambridge, Improbable est une startup proposant une nouvelle façon de créer des mondes virtuels. Sa technologie, intitulée SpatialOS, se destine aussi bien aux univers persistants des jeux vidéo en ligne comme Second Life ou World of Warcraft qu’aux simulations numériques de villes, et de systèmes économiques ou biologiques.

Cette technologie repose sur le Cloud. Grâce à des réseaux pratiquement infinis d’ordinateurs, les mondes virtuels peuvent désormais s’étendre pour atteindre une taille inégalée jusqu’à présent et un nouveau degrés de complexité. Développé à partir de la Google Cloud Platform, SpatialOS peut être considéré comme un service de Cloud Computing permettant de développer des mondes virtuels pour PC ou pour les plateformes de réalité virtuelle.

Un partenariat avec Google pour étendre le projet SpatialOS

Ce concept révolutionnaire a permis à Improbable de lever 20 millions de dollars auprès du fonds d’investissement Andreessen Horowitz pour mener son projet à bien. Jusqu’à maintenant, la startup n’avait partagé sa technologie qu’avec quelques codeurs et entreprises. Aujourd’hui, elle vient de s’allier avec Google pour permettre à quiconque le désire d’utiliser SpatialOS. Un programme alpha vient d’être ouvert pour offrir aux codeurs l’opportunité de créer leurs propres mondes virtuels sur la plateforme.

La bêta sera lancée au cours du premier trimestre 2017, et introduira un programme séparé permettant au développeurs de mettre en ligne leurs mondes virtuels grâce au Cloud de Google. Ce partenariat permet à Google de promouvoir ses services Cloud pour se démarquer de ses rivaux Amazon Web Services et Microsoft Azure.

L’infrastructure Cloud de Google a déjà servi de fondation au phénomène Pokémon Go, permettant à la firme de Mountain View de prendre conscience du potentiel lucratif de la réalité augmentée, et par extension de la réalité virtuelle. À présent, grâce à ce partenariat avec Improbable, la firme compte confirmer sa présence sur ce marché naissant

Improbable pave le futur de l’intelligence artificielle

universe-open-ia

Toutefois, ce partenariat est également orienté vers le futur de l’intelligence artificielle. Les mondes virtuels, de plus en plus complexes, offrent aux chercheurs en intelligence artificielle un terrain propice pour entraîner la prochaine génération d’IA. Grâce à SpatialOS, les agents IA peuvent explorer les MMORPG du futur, mais aussi naviguer dans les villes du monde réel ou suivre l’itinéraire d’une maladie contagieuse.

Ce projet rejoint celui d’OpenAI, le laboratoire d’Elon Musk et Sam Altman, intitulé Universe. Cette plateforme logicielle se présente comme un terrain d’entraînement pour les agents IA, au sein duquel ils peuvent utiliser n’importe quel jeu, application, navigateur web, simulation ou tout autre programme qu’un humain peut utiliser sur un ordinateur. Grâce à Universe, les gents IA pourront naviguer dans les mondes virtuels créés avec Improbable pour se développer de manière infinie. Combinés, les deux projets ouvrent donc de nouvelles portes à l’intelligence artificielle.

Des jeux vidéo MMO infinis, des simulations d’entraînement grandeur nature pour les voitures autonomes

spatialos-mmo

Selon les game designers Dean Hall, créateur de Day Z et Henrique Olifiers, CEO de Bossa Studio, Improbable permet aux jeux en ligne de type MMO d’atteindre une complexité et une échelle inégalée jusqu’à présent. De même, la startup britannique Immense Simulations utilise ce service pour modéliser des villes entières afin d’évaluer l’impact des véhicules autonomes. D’après le CEO Robin North, SpatialOS permet de couvrir de larges zones géographiques tout en gardant un haut niveau de détail.

De telles simulations pourraient permettre aux intelligences artificielles de voitures autonomes de s’entraîner. Craig Quiter, ingénieur chez Otto, le constructeur de véhicules robots détenu par Uber, entraîne des agents IA sur le jeu Grand Theft Auto. Désormais, il pourra utiliser une simulation de Manchester ultra-réaliste pour former ses agents.

Pour l’heure, le CEO d’Improbable Herman Narula considère que son service est principalement destiné aux jeux vidéo. Toutefois, il perçoit également le potentiel de SpatialOS pour l’amélioration des l’intelligence artificielle. On peut en déduire que la startup travaille déjà pour atteindre cet objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.