in

Pixvana Spin Studio : le 1er logiciel de montage vidéo en réalité virtuelle

pixvana spin studio montage vidéo vr

Pixvana Spin Studio est le premier logiciel permettant de monter des vidéos en réalité virtuelle… directement depuis la réalité virtuelle. Une solution basée sur le Cloud pour simplifier la création et la distribution de contenu VR.

Disponible depuis la fin 2016, Pixvana Spin Studio est un logiciel Cloud permettant de créer et distribuer facilement des vidéos VR. Aujourd’hui, Pixvana lance une nouvelle fonctionnalité permettant de réaliser des montages directement dans la réalité virtuelle.

Muni d’un casque Oculus Rift, l’utilisateur pourra par exemple réaliser des séquences, et créer des arborescences de timelines. Il sera aussi possible d’ajouter au contenu des superpositions graphiques ou des hotspots interactifs. Cette possibilité de monter des vidéos en VR directement depuis un environnement virtuel permettra aux utilisateurs d’avoir un aperçu de leurs travaux plus proche du résultat final que sur l’écran d’un ordinateur.

En outre, des fonctionnalités d’assemblage seront également disponibles sur le navigateur Google Chrome via le Cloud. Par exemple, pour le rendering dans en définition 8K ou supérieur, le Cloud permettra de gagner 50% de temps par rapport à un logiciel sur ordinateur.

Pixvana Spin Studio : une solution Cloud pour la création et la distribution de contenu VR

pixvana spin studio

Spin Studio se présente désormais comme une solution complète pour la création de vidéos VR. Le logiciel embarque des outils d’uploading, de gestion d’assets, de montage, d’assemblage, et de publication. Après avoir envoyé les vidéos, l’audio et les photos vers le Cloud, les utilisateurs pourront les monter puis les partager sur YouTube ou Steam. Les vidéos créées avec cette plateforme sont compatibles avec les casques VR Oculus Go, Oculus Rift, Google Daydream, Samsung Gear VR et HTC Vive.

Une offre d’essai gratuite de trente jours est disponible dès à présent. Par la suite, les utilisateurs devront payer entre 1000 et 10000 dollars par an pour accéder au service, en fonction de leur usage. Notons que les établissements du secteur de l’éducation et certaines organisations non lucratives pourront demander une licence gratuite de deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.