Accueil / Casque / Palmer Luckey quitte Facebook et laisse l’Oculus Rift orphelin

Palmer Luckey quitte Facebook et laisse l’Oculus Rift orphelin

palmer luckey quitte facebook

Le concepteur du casque Oculus Rift, Palmer Luckey quitte Facebook 3 ans après le rachat d’Oculus VR par la firme de Mark Zuckerberg pour 2 milliards de dollars. Un départ qui fait suite à une année 2016 mouvementée pour le fondateur d’un leader de la réalité virtuelle.

 palmer luckey facebook

2012 – 2014 : le temps du succès

L’histoire avait bien commencé pour Palmer, avec une levée de fonds collaboratifs de 2.4 millions de dollars via la plate-forme Kickstarter. Celle-ci lui permet alors de développer l’Oculus Rift, casque de VR révolutionnaire présenté au CES 2013 et acclamé par les observateurs. La validation définitive du “projet” Oculus de Luckey arrive en 2014 avec le rachat par Facebook pour 2 milliards. Pas mal à 22 ans…

palmer luckey facebook

2016 : une année controversée

Le lancement commercial du Rift a finalement lieu au premier trimestre 2016. Un an après, le casque imaginé par Palmer Luckey reste en retrait par rapport aux concurrents de HTC Google et surtout Sony. Des performances décevantes qui ont sans doute provoqué les promotions annoncées par la firme de Menlo Park cette semaine. Ces chiffres moyens sont-ils à l’origine du départ de Luckey ?

palmer luckey facebook

Outre cette relative déception commerciale, la fin 2016 a été compliquée pour le petit génie de la VR. Des accusations puis des aveux dans une affaire de campagne anti-Hillary (ou pro-Trump) lors des élections américaines. De quoi le placardiser face à une communauté de développeur déjà relativement hostile après le rachat par Facebook (une sorte de trahison). Palmer était depuis lors resté muet sur la scène médiatique, réseaux sociaux compris.

Palmer Luckey quitte Facebook : et maintenant ?

Reste une part de mystère sur les véritables raisons de ce départ brutal mais pas forcément surprenant. La date correspond presque à la libération des actions Facebook versées lors du rachat. Pour 1,6 milliard d’euros, on comprendrait ses volontés d’ailleurs et un départ volontaire. Sans doute pour continuer à innover bien sûr, mais avec qui et sur quels projets ?

palmer luckey facebook

Les clauses du contrat ficelé par les équipes de Zuckerberg limitent certainement son champ d’action. La seconde option serait que Facebook se serait simplement débarrassé d’un collaborateur gênant. Soit à cause de ses positions politiques, soit parce qu’il voulait garder le contrôle sur le développement de son bébé. Affaire à  suivre. Nous devrions rapidement entendre parler de l’ami Palmer du côté de la Californie. À moins qu’il ne soit débauché par les Chinois…? Nous lui souhaitons bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *