in

Owlchemy Labs : le studio VR de Google tease un nouveau jeu VR multijoueur

Owlchemy Labs jeu multijoueur

Le studio de réalité virtuelle de Google, Owlchemy Labs, tease en ce moment un nouveau jeu VR multijoueur. Sa particularité, c’est qu’il tournera notamment autour de la technologie de hand tracking.

Le géant du Web Google a acquis Owlchemy Labs il y a environ 5 ans. Le studio est connu pour ses titres VR de lancement en solo pour les principaux casques VR, sortis au fil des années. Cela inclut Cosmonious High et le jeu VR aussi banal qu’étonnant Job Simulator. Ce dernier faisait partie des titres les plus téléchargés en 2016, depuis sa sortie sur HTC Vive.

Aujourd’hui, Owlchemy Labs tease donc son tout premier jeu VR multijoueur. Il n’a pas encore dévoilé son nom, mais il le considère comme son projet « le plus ambitieux » à ce jour. Le studio VR n’a pas non plus révélé beaucoup de détails sur le jeu pour le moment, mais il a publié une courte bande-annonce de celui-ci.

Que doit-on attendre du nouveau jeu VR multijoueur d’Owlchemy Labs ?

Venant d’Owlchemy Labs, on peut s’attendre à tout un tas d’interactions d’objets. La technologie de hand tracking proposée par les contrôleurs des casques VR actuels peut toutefois avoir du mal à offrir une interaction satisfaisante avec les divers objets. Néanmoins, avec le suivi des mains du Meta Quest 2, on peut tout de même espérer de bons résultats.

D’après la bande-annonce publiée par le studio, son nouveau jeu VR multijoueur sera en effet disponible sur le casque VR autonome de Meta. Apparemment, Owlchemy Labs compte également poursuivre la tendance en exploitant la technologie de hand tracking du prochain appareil VR de la société, le projet Cambria.

Quoi qu’il en soit, selon son PDG, Devin Reimer, son équipe réunit tous les ingrédients pour proposer une « expérience VR magique » aux joueurs. Elle combine donc notamment la technologie de suivi des mains avec ses mondes originaux. À noter que depuis le lancement de Cosmonious High, le studio VR a presque triplé de taille.

Toujours d’après Reimer, il aime essayer de nouvelles choses. Il n’a pas manqué d’ajouter que son nouveau projet lui permettra de pousser la technologie VR vers de nouveaux sommets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.