Accueil / Gaming / Nintendo Switch : un développeur défend le VR Labo, ce n’est qu’un début

Nintendo Switch : un développeur défend le VR Labo, ce n’est qu’un début

nintendo labo vr kit

La Nintendo Switch va enfin avoir son casque de réalité virtuelle avec le VR Kit. Cependant, de nombreux joueurs sont déçus qu’il s’agisse d’un casque VR en carton… un développeur monte au créneau et prend la défense de Nintendo.

Début mars 2019, Nintendo a créé la surprise en annonçant enfin un casque de réalité virtuelle pour la Switch. Cependant, l’appareil dévoilé est très loin du PSVR de Sony pour PS4

Le ” VR Kit ” est un nouveau ” Toy-Con ” pour le Nintendo Labo. Pour rappel, les Toy-Con Nintendo Labo sont des jouets en carton à assembler soi-même pour créer des jeux interactifs compatibles avec la Switch.

De fait, le VR Kit est un casque VR en carton digne du Google Cardboard disponible depuis 2014. Alors que les Cardboard s’utilisent avec un smartphone en guise d’écran, le VR Kit de Nintendo s’utilise avec la Switch.

De nombreux fans n’ont pas caché leur déception face à ce dispositif pour le moins rudimentaire. A leurs yeux, la définition d’écran de la Switch est trop faible pour qu’elle puisse faire office d’écran pour un casque VR digne de ce nom.

Nintendo Switch : le VR Kit est un premier casque VR pensé pour les enfants

Cepenfant, face aux nombreuses critiques, un développeur de jeu VR du nom d’Alexander Mejia a décidé de prendre la parole pour défendre Nintendo. Depuis 2014, le fondateur et CEO de Human Interact travaille sur son jeu en réalité virtuelle ” Starship Commander “.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, Mejia fait part de son point de vue. Selon lui, le VR Kit est un produit destiné avant tout aux plus jeunes. Il ne s’agit donc pas d’un système conçu pour concurrencer le PSVR ou les casques pour PC.

En guise de preuve, le développeur souligne la distance interpupillaire fixée du casque. Cette distance est plus courte de près de 10 millimètres par rapport à la distance maximale de l’Oculus Rift et du HTC Vive. Il semble donc clair que le casque est pensé pour le visage d’un enfant.

Cependant, d’après Alexander Mejia, il s’agit de toute évidence pour Nintendo de tester la température du marché de la VR. Si ce premier essai rencontre le succès, la firme nippone n’hésitera probablement pas à poursuivre sur sa lancée avec des produits plus élaborés.

Et vous, que pensez-vous du VR Kit ? Êtes-vous déçus ? Partagez-vous l’avis de Mejia ? Faites-nous part de votre avis en commentaire !