nagasaki vr
in

Nagasaki – Une reconstitution en réalité virtuelle pour les enfants

Afin de permettre aux enfants japonais de comprendre la tragédie du bombardement de Nagasaki pendant la Seconde Guerre mondiale, une expérience en réalité virtuelle a été développée par l’Université locale. L’occasion de comparer le présent et le passé pour saisir l’ampleur du drame. 

Les écoliers japonais utilisent désormais la réalité virtuelle pour comprendre la destruction causée par la bombe atomique relâchée sur Nagasaki pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour ce faire, l’Université de Nagasaki a développé un modèle 3D de la cité dévastée à l’aide de photographies d’archives.

Au sein de cet environnement virtuel, les utilisateurs peuvent explorer un rayon de 500 mètres autour de l’hypocentre de la bombe. On retrouve notamment la Cathédrale d’Urakami et l’école élémentaire Shiroyama. Ces deux lieux ont été largement endommagés par l’explosion. Après la guerre, Shiroyama fut reconstruite et demeure encore aujourd’hui une école primaire.

Une comparaison entre le présent et le passé de Nagasaki

nagasaki-vr-2

Cette expérience en réalité virtuelle a été testée en premier lieu par les élèves de l’école Kayaki dans le cadre d’une démonstration au Nagasaki National Peace Memorial Hall for the Atomic Bomb Victims. Pour plus de réalisme, les jeunes chérubins n’ont pas seulement revécu la tragédie d’une façon visuelle. Des éléments sonores ont également été intégrés tels que les bruits de pas sur les gravats, ou le souffle du vent entre les ruines. Les réactions des enfants sont partagées entre terreur et stupéfaction.

Pour utiliser ce modèle 3D, les utilisateurs doivent d’abord marcher dans Nagasaki munis d’une tablette. L’itinéraire emprunté est enregistré par le GPS de l’appareil. Il est ensuite recréé en réalité virtuelle. Les enfants peuvent alors revêtir des lunettes VR spéciales pour voir à quoi aurait ressemblé leur parcours juste après le bombardement. Il est également possible d’utiliser une photo de la ville moderne pour obtenir un aperçu du même endroit juste après le bombardement.

Un devoir de mémoire pour les enfants japonais

japon

Les États-Unis ont bombardé Nagasaki le 9 août 1945 avec la bombe au plutonium « Fat Man », trois jours après la destruction d’Hiroshima. Cette bombe d’une puissance de 23 kilotonnes explosa à 550 mètres au-dessus de la ville et tua plus de 35 000 personnes. Six jours plus tard, le Japon capitulait. 

Selon le professeur Takashi Fujiki, spécialiste de l’ingénierie éducative, le passage du temps empêche les gens de réellement associer la ville moderne de Nagasaki avec la dévastation et le chaos causé par cette bombe. En marchant dans les rues de la cité pour ensuite comparer le présent avec le passé, les deux époques sont connectées, et l’utilisateur comprend mieux les dommages infligés. Cette expérience saisissante permet aux enfants de comprendre l’ampleur de ce drame, le devoir de mémoire à l’égard des victimes, et la nécessité de préserver l’héritage qui leur est laissé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Investissements entreprises societes realite virtuelle cinema jeu video immobilier publicite marketing commerce

Les investissements nous donnent des indices sur l’avenir de la VR

caméra vr 360

Caméra VR 360 – Comment choisir le bon modèle ?