in ,

Masahiro Sakurai : la VR est la solution idéale pour certains jeux

Masahiro Sakurai VR

Selon le créateur de « Super Smash Bros », Masahiro Sakurai, la technologie VR constitue la solution idéale pour certains jeux. Il recommande ainsi la réalité virtuelle aux différents développeurs de jeux vidéo.

Masahiro Sakurai est un créateur et réalisateur de jeux vidéo japonais. Parmi ses œuvres les plus connues, il y a donc Super Smash Bros. Il compte actuellement 30 ans d’expérience à son actif. En fait, il a fait ses débuts dans la conception de jeux en 1992 avec la franchise baptisée « Kirby ».

Bien que Super Smash Bros soit sa série de jeux la plus célèbre, son premier jeu n’était que le quatrième titre qu’il a réalisé. Il faut avouer que Sakurai a eu une brillante carrière dans le domaine du développement de jeux vidéo. Afin de partager sa philosophie en matière de conception de jeux avec le monde, il a récemment lancé sa propre chaîne YouTube.

Appelée Masahiro Sakurai on Creating Games, cette dernière couvre à peu près tout, de la conception à la présentation de jeux en passant par la gestion d’une équipe de développeurs. On y trouve notamment des vidéos courtes, destinées aux développeurs en herbe.

Masahiro Sakurai VR

Masahiro Sakurai : la VR est la solution idéale pour les jeux de course

Dans l’une des vidéos qu’il a récemment publiées sur sa chaîne YouTube, Masahiro Sakurai a brièvement abordé la technologie VR. Il parlait du choix du bon champ de vision pour tel ou tel jeu. Bien qu’il ait parlé des points forts, mais aussi des points faibles de la réalité virtuelle, il a finalement recommandé d’essayer les jeux de course VR.

Selon Sakurai, dans ce type de jeu, une vue à la première personne dans le cockpit serait sans nul doute plus réaliste. Cependant, elle peut le rendre plus difficile à jouer sur un écran classique. En effet, la vue sur le pare-brise du véhicule est souvent limitée. À la place, le créateur de Super Smash Bros suggère alors d’essayer de jouer en réalité virtuelle.

D’après ses dires, la résolution inférieure rendra, certes, les objets éloignés flous. De plus, il faudra tourner toute la tête pour regarder de côté. Néanmoins, Sakurai recommande de négliger ces points faibles de la VR. Il en est de même pour le motion sickness qui est, selon lui, toujours une possibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.