in , , ,

Linden Lab, acteur important de la RV ?

Linden Lab

Linden Lab est une entreprise connue pour son jeu immersif Second Life, l’un des plus grands jeux 3D au monde. La compagnie travaille actuellement sur son successeur intitulé Project Sansar, une plateforme reprenant les acquis de leur succès précédent, mais avec la réalité virtuelle. Penchons-nous un peu plus sur le parcours d’une entreprise voué à la création d’univers immersifs.

Linden Lab second life

Une entreprise tourné vers la réalité virtuelle depuis ses débuts

Fondée en 1999 par Philip Rosedale, Linden Lab est une compagnie regroupant de nombreux vétérans du monde high-tech dont d’anciens dirigeants d’Electronic Arts, eBay ou encore Apple. La société américaine avait déjà comme ambition de développer un équipement matériel dédié à l’immersion dans un monde virtuel. Conçue dans le même esprit que le Virtual Boy de Nintendo (qui à l’époque n’avait pas rencontré un grand succès dû à ses effets nauséeux) l’entreprise proposait alors son propre prototype : un système métallique relié à un écran beaucoup trop encombrant pour être commercialisé.

Ce premier pas dans la réalité virtuelle est un échec laissant soin à l’entreprise de reconsidérer ses objectifs. Usant du précieux savoir-faire de ses différents collaborateurs, la société décide alors de changer d’orientation et focalise son attention sur le développement d’un paradigme en 3D reposant sur les techniques informatiques de l’époque. Linden World voit le jour, une application sociale tournée vers l’échange et le divertissement qui aboutira 4 années plus tard à l’alternative au monde réel connu de tous Second Life.

Linden Lab

L’univers free to play provoque alors un véritable effet médiatique en 2007, permettant à l’entreprise américaine de décoller. En 2010, le jeu de Linden Lab compte plus de 36 millions de comptes enregistrés avec une moyenne de 900 000 utilisateurs actifs. Véritable écosystème virtuel, Second Life autorise en parallèle les utilisateurs à créer et vendre leur propre contenu 3D en jeu contre de l’argent réel. Outre le côté purement marketing d’un système permettant aux joueurs de créer une importante source de revenue dans la vraie vie, cette solution est de bon augure pour la société et permet ainsi à son jeu d’évoluer indépendamment à l’image de sa communauté. Bien que Linden Lab tente d’explorer de nouveaux horizons en ajoutant une nouvelle création à son portfolio avec Blocksword, il est difficile pour la société de se détacher de son plus gros succès. Le jeu mobile de construction cubique compatible aux casques RV marque cependant les prémices de l’orientation future de la compagnie vers la réalité virtuelle.

L’arrive des casques de réalité virtuelle offre une nouvelle voie pour Linden Lab

Linden Lab

« La VR est extrêmement puissante, car vous avez une notion complète de l’espace ainsi que de la distance, une chose non présente sur un ordinateur classique. » Ebbe Altberg, CEO de Linden Lab

Après 12 années d’existence, Second Life se prépare à accueillir son petit frère. Avec l’arrivée des casques de réalité virtuelle plus performants, Linden Lab peut désormais proposer une version plus élaborée de son jeu immersif. La compagnie a confirmé la conception du Project Sansar, une nouvelle génération du monde immersif dédié à la réalité virtuelle et développé dans le même esprit que Second Life. Ebbe Altberg, CEO de Linden Lab, considère l’arrivée de ces nouvelles technologies comme étant une opportunité à saisir. L’entreprise est en effet la mieux placée pour profiter de ces avancés techniques. Project Sansar propose par exemple offre au joueur un rafraîchissement de 75 images par secondes, une performance inatteignable pour Second Life. Si ce nouveau projet s’inscrit comme étant la prochaine manœuvre de Linden Lab, son jeu phare ne sombrera pas pour autant dans l’oubli bien que l’entreprise incite les joueurs à passer l’arme à droite prévoyant le transfert de leurs biens virtuels.

Bien que le studio reste encore discret quant au développement de son nouvel eldorado, les conséquences pour la réalité virtuelle seraient majoritairement positives. D’une part, la création de ce genre de plateforme force au progrès technique et à l’optimisation des systèmes immersifs en prenant en compte des paramètres ambitieux. D’autre part, la politique de la société favorise les créateurs de contenus et participe à la démocratisation de la réalité virtuelle, comme le souligne l’application « Creator Preview« , lancée en avril dernier, invitant les joueurs à concevoir leur propre monde virtuel.

Nous faisons confiance à Linden Lab pour proposer un univers digne de son prédécesseur. La société a déjà eu l’occasion de révolutionner les MMO 3D par le passé, à voir si le studio sera capable de reproduire cet exploit avec la réalité virtuelle.

Source : Lindenlab, Xconomy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.