in

Legverse : une blague du poisson d’avril qui pourrait quand même cartonner

Legverse

Legverse est un métavers un peu particulier, voire bizarre. En fait, il se base sur les jambes, contrairement à la plupart des autres plateformes VR sociales. New Technology Walkers vient de l’annoncer. Malheureusement pour les personnes intéressées, la société l’a dévoilé le premier avril dernier.

Chaque premier avril, bon nombre d’entreprises, dont les fabricants de matériel VR et les développeurs VR, publient de faux produits pour célébrer le fameux poisson d’avril. Cette année, on a vu, entre autres, une combinaison haptique plutôt ridicule, équipée de 1 333 337 capteurs haptiques intégrés. Il s’agissait d’une blague de la société d’informatique singapourienne Razer. On a aussi vu un magnifique jeu de rôle en réalité virtuelle du studio SmileGate. Toutefois, parmi les fausses annonces publiées à l’occasion du poisson d’avril dans l’univers de la VR, le métavers de New Technology Walkers fait sans doute partie des plus captivantes. Legverse est, certes bizarre, mais il pourrait tout de même cartonner.

Legverse

Legverse : un métavers fictif qui sort un peu de l’ordinaire

La société New Technology Walkers ne s’est pas contentée d’annoncer Legverse pour faire l’une des meilleures blagues du poisson d’avril. En fait, son cofondateur, Antony Vitillo, a également publié une vidéo ironique présentant les « avancées » de son équipe concernant la technologie VR basée sur les jambes.

On peut voir dans la vidéo un gameplay plutôt hilarant. En se servant de contrôleurs Oculus Rift, les utilisateurs pourraient tout faire. Ils pourraient, par exemple, sauter, courir, faire du twerk, un coup de pied rond, et bien d’autres encore. Il faut dire qu’il s’agit d’un véritable nouveau niveau d’immersion.

Quoi qu’il en soit, le fait de se baser sur les jambes rend Legverse exceptionnel. Effectivement, il ne faut pas oublier que la majorité des plateformes VR sociales, comme Horizon Worlds et Rec Room, tendent à éviter les avatars complets. En d’autres mots, elles se concentrent notamment sur la tête, le torse et les bras, et donc le haut du corps.

Le métavers de New Technology Walkers, lui, fait tout le contraire. Il se focalise ainsi plutôt sur la moitié inférieure du corps afin d’offrir une expérience VR unique en son genre. Bien qu’il soit un peu bizarre, il pourrait alors quand même apporter un changement de rythme rafraîchissant dans l’industrie. Le hic, c’est qu’il est fictif, en tout cas, pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.