in

Intel : tout connaître sur le géant américain des microprocesseurs

Intel

Intel ou Intel Corporation est un fabricant américain de circuits informatiques à semi-conducteurs connu. Son siège est localisé à Santa Clara, en Californie. Le nom de l’entreprise vient de « l’électronique intégrée ».

C’est en Juillet 1968 que la société nait. Robert Noyce et Gordon Moore, deux ingénieurs américains, sont ses fondateurs. Ceux-ci étaient des technologues expérimentés qui avaient acquis une forte réputation. En 1959, Noyce a créé le circuit intégré de silicium, lorsqu’il était le directeur général de Fairchild Semiconductor, une division de Fairchild Camera and Instrument. Quant à Moore, il était chef de la recherche et du développement chez Fairchild Semiconductor. Intel a ouvert ses portes avec un financement de 2,5 millions de dollars. Cette ronde a été organisée par Arthur Rock, le financier américain qui a inventé le terme capital-risqueur. Voici un dossier complet sur cette firme.

Les premiers produits d’Intel

Après avoir fondé Intel, Noyce et Moore ont recruté d’autres employés de Fairchild. L’homme d’affaires américain d’origine hongroise Andrew Grove en fait partie. Noyce, Moore et Grove ont successivement occupé le poste de président-directeur général au cours des trois premières décennies de l’histoire de l’entreprise. Avec les années, ils ont réussi à développer de nombreux produits.

Un semi-conducteur à oxyde métallique et une puce de mémoire vive

Les produits initiaux d’Intel étaient des puces mémoire. Ils comprenaient le premier semi-conducteur à oxyde métallique au monde, le 1101. Sa sœur, la 1103, une puce de mémoire vive dynamique (DRAM) d’un kilobit, a été couronnée de succès.

Intel

C’est la première puce à stocker une quantité importante d’informations. Plus tard, la société de technologie américaine Honeywell l’a achetée. Celle-ci l’a utilisée pour remplacer la technologie de mémoire de base de ses ordinateurs. Très vite, les DRAM sont devenues les périphériques de mémoire standard dans les ordinateurs du monde entier.

La puce de mémoire morte programmable effaçable

Suite au succès de sa DRAM, Intel est devenue une société publique en 1971. La même année, elle a introduit la puce de mémoire morte programmable effaçable (EPROM). Celle-ci était la gamme de produits la plus réussie de l’entreprise jusqu’en 1985.

Toujours en 1971, les ingénieurs Ted Hoff, Federico Faggin et Stan Mazor ont inventé un microprocesseur à quatre bits à usage général. C’est l’un des premiers microprocesseurs à puce unique, le 4004, sous contrat avec le fabricant japonais de calculatrices Nippon Calculating Machine Corporation. Il a permis à Intel de conserver tous les droits sur la technologie.

Le rachat de Microma

Tous les premiers efforts d’Intel n’ont pas été couronnés de succès. En 1972, la direction a décidé d’entrer sur le marché en pleine croissance de la montre numérique en rachetant Microma. Mais Intel n’avait aucune compréhension réelle des consommateurs. Par conséquent, elle a vendu la société horlogère en 1978 à une perte de 15 millions de dollars.

Intel Corporation

En 1974, Intel contrôlait 82,9% du marché des puces DRAM. Cependant, avec la montée en puissance des sociétés étrangères de semi-conducteurs, la part de marché de la société a fortement chuté à 1,3% en 1984. À cette époque, Intel avait délaissé les puces mémoire et s’était concentré sur ses activités de microprocesseurs.

En 1972, elle a produit le 8008, une unité centrale de traitement (CPU) à huit bits. Deux ans plus tard, elle a lancé le 8080, 10 fois plus rapide que le 8008. En 1978, la société a construit son premier microprocesseur 16 bits, le 8086. Parmi les nombreux microprocesseurs qu’Intel a produits, le plus important est certainement le 80386. Il s’agit d’une puce 32 bits lancée en 1985.

Intel a introduit le microprocesseur Pentium en 1993. Le Pentium a été la première puce Intel pour PC à utiliser un traitement parallèle, ce qui a considérablement augmenté sa vitesse. Il comportait 3,1 millions de transistors. Combiné au système d’exploitation Windows 3.x de Microsoft, la puce Pentium a contribué à une expansion significative du marché des PC.

La stratégie commerciale d’Intel

La stratégie commerciale d’Intel consistait à rendre les nouveaux microprocesseurs considérablement plus rapides que les précédents. Cela incitait les acheteurs à mettre à niveau leurs PC. Une façon d’y parvenir était de fabriquer des puces avec beaucoup plus de transistors dans chaque appareil.

Le 8088 trouvé dans le premier PC IBM avait 29 000 transistors, tandis que le 80386 dévoilé quatre ans plus tard en incluait 275 000. Par ailleurs, le Core 2 Quad introduit en 2008 avait plus de 800 000 000 transistors. L’Itanium 9500, sorti en 2012, avait 3 100 000 000 de transistors. Cette croissance du nombre de transistors est connue sous le nom de loi de Moore, du nom du cofondateur de l’entreprise Gordon Moore.

Intel corporation

Afin d’accroître la notoriété de la marque auprès des consommateurs, Intel a commencé en 1991 à subventionner les publicités informatiques à condition qu’elles incluent le label « Intel inside » de l’entreprise. Dans le cadre du programme coopératif, Intel a mis de côté une partie de l’argent que chaque fabricant d’ordinateurs dépensait chaque année pour les puces Intel, à partir de laquelle elle a contribué à la moitié du coût des publicités imprimées et télévisées de cette société au cours de l’année. Bien que le programme coûte directement à Intel des centaines de millions de dollars chaque année, il a eu l’effet souhaité de faire d’Intel une marque remarquable.

Le bug du Pentium

Les célèbres prouesses techniques d’Intel n’ont pas été sans mésaventures. Sa plus grande erreur a été le soi-disant « bug du Pentium ». Un segment obscur parmi les 3,1 millions de transistors du processeur Pentium a effectué une division incorrecte. Les ingénieurs de l’entreprise ont découvert le problème après la sortie du produit en 1993. Ils ont décidé de garder le silence et résoudre le problème dans les mises à jour de la puce.

Cependant, le mathématicien Thomas Nicely a découvert la faille. Au début, Grove (alors PDG) a résisté aux demandes de rappel du produit. Mais quand IBM a annoncé qu’il ne livrerait pas d’ordinateurs avec le processeur, il a forcé un rappel coûtant 475 millions de dollars à Intel.

Intel corporation

Bien que meurtri par le fiasco du Pentium, la combinaison de la technologie Intel avec les logiciels Microsoft a continué d’écraser la concurrence. Les produits concurrents des sociétés de semi-conducteurs Advanced Micro Devices, Motorola, Sun Microsystems et d’autres ont rarement menacé la part de marché d’Intel. En conséquence, le duo Wintel a constamment été accusé de monopoles.

En 2009, Intel a versé 1,25 milliard de dollars à AMD pour régler un différend juridique de plusieurs décennies. AMD accusait Intel d’avoir fait pression sur les fabricants de PC pour qu’ils n’utilisent pas ses puces.

Expansion et autres développements

Au milieu des années 90, Intel s’est étendu au-delà du secteur des puces. Les grands fabricants de PC, tels qu’IBM et Hewlett-Packard, ont pu concevoir et fabriquer des ordinateurs basés sur Intel pour leurs marchés. Cependant, Intel voulait que d’autres fabricants de PC plus petits commercialisent leurs produits. En 1995, la société vendait plus de 10 millions de cartes mères aux fabricants de PC. Au début du 21e siècle, le fabricant taïwanais ASUSTeK avait dépassé Intel en tant que premier fabricant de cartes mères pour PC.

En 2005, le PDG d’Apple, Steven Jobs, a annoncé que les futurs PC Apple utiliseraient des processeurs Intel. A l’exception de certains ordinateurs hautes performances, les microprocesseurs Intel et compatibles Intel se retrouvent dans pratiquement tous les PC. La société a dominé le marché des processeurs au début du 21e siècle.

Intel corporation

Paul Otellini a succédé à Barrett en tant que PDG d’Intel en 2005. Quatre ans plus tard, Jane Shaw a remplacé Barrett en tant que président. Elle a occupé le poste jusqu’en 2012, date à laquelle elle a été remplacée par Andy Bryant. L’année suivante, Brian Krzanich est devenu PDG. En 2019, le directeur financier Bob Swan est devenu PDG. Intel s’est classé 43e sur la liste Fortune 500 des plus grandes entreprises américaines.

Des technologies VR développées par Intel ou intégrant Intel

Intel s’intéresse énormément à la réalité virtuelle. Elle a réussi a exploité le potentiel de cette technologie pour fusionner les mondes physique et numérique en temps réel.

L’Intel® Core™ i7 processor

Intel corporation

Pour expérimenter le monde de la réalité virtuelle, il est impératif d’avoir une importante puissance de traitement dans le monde réel. Intel fait partie des fournisseurs de processeurs pour cette technologie. Le processeur Intel® Core™ i7 est tout particulièrement impressionnant. Il vous emmène là vous souhaitez. Il possède des commandes précises ainsi que des visuels 3D à 360 degrés. A cela s’ajoute un son 3D immersif dans le cadre d’une plateforme reposant sur les performances.

Les applications commerciales de réalité virtuelle

Intel travaille avec un large éventail d’entreprises. Il accompagne les sociétés qui cherchent la façon d’appliquer leurs idées pour la réalité virtuelle. Intel les aide à obtenir des réponses. Parmi ces sociétés, on peut citer VR Motion Corp. Son fondateur, Dominic Dobson s’est associé à Intel. Le but était de créer des simulateurs de formation de conducteur VR pour l’industrie automobile. Sa technologie a de nombreuses applications commerciales.

Des technologies pour de meilleurs produits VR

Intel a produit le WiGig (Wireless Gigabyte), la réponse pour des expériences de réalité virtuelle sans fil. Celui-ci utilise une bande de 60 GHz. Intel WiGig remplace les câbles pour les appareils tels que les moniteurs HD, le stockage USB et les connexions ethernet filaires.

La technologie Intel® RealSense™ est un ensemble de matériels et de logiciels vous permettant de développer des applications ou des solutions hautement interactives. Grâce à elle, les développeurs sont en mesure d’intégrer des sens 3D dans leurs conceptions, de la robotique et des drones à la réalité virtuelle. Son objectif est de permettre des machines intelligentes, interactives et autonomes avec une perception 3D semblable à celle d’un humain.

Intel corporation

Intel Optane Memory est un nouveau type de mémoire informatique. Il améliore les temps de démarrage et accélère les performances du système dans les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables. Initialement, Intel l’a lancé en tant que module de mémoire conçu pour fournir un cache de données supplémentaire entre ses processeurs et les périphériques de stockage. Depuis lors, des disques SSD (Solid State Drive) basés sur Optane ont été commercialisés.

Intel : autres actions sur le terrain de la réalité virtuelle

Intel est en partenariat avec HTC Vive, une expérience VR de premier ordre. Ensembles, ils souhaitent dépasser les attentes des développeurs et des clients. Ils font progresser les capacités et l’adoption de la réalité virtuelle. Oculus2 s’est aussi associé à Intel pour fournir une gamme de systèmes optimisés pour la réalité virtuelle. Microsoft, lui aussi, travaille avec Intel afin d’offrir des expériences de réalité mixte fonctionnant sur les processeurs Intel® Core™ de 8ème génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *