in

Des lunettes VR révolutionnaires pour les souris de laboratoire !

Des lunettes VR révolutionnaires pour les souris de laboratoire !

Les souris de laboratoire pourront désormais utiliser des lunettes de réalité virtuelle plus aisément. En effet, des chercheurs rapportent avoir identifié un moyen de le faire grâce au dispositif iMRSIV. Cette configuration peu conventionnelle présente des applications. Elle devrait faciliter l’observation des réactions des souris face à des éléments naturels comme les oiseaux prédateurs.

Des scientifiques de l’Université Northwestern sont derrière ces lunettes VR spécialement conçues pour les souris de laboratoire. Nommés iMRSIV, ces dispositifs permettent une expérience plus réaliste. En outre, ils facilitent l’étude du comportement des souris face à des stimuli naturels. L’équipe de recherche a rapporté que les souris s’adaptaient au système iMRSIV plus rapidement par rapport aux configurations de réalité virtuelle classiques.

Daniel Dombeck, le principal auteur de l’étude, s’est exprimé dans un communiqué de l’université. « Nous avons utilisé les mêmes méthodes d’entraînement que par le passé. Mais les souris dotées de lunettes ont démontré une capacité d’apprentissage plus rapide. Dès la première session, elles étaient capables d’accomplir la tâche. Elles avaient repéré où se déplacer et cherchaient activement les emplacements appropriés pour obtenir des récompenses. Nous pensons qu’elles pourraient nécessiter moins d’entraînement, car elles interagissent de manière plus instinctive avec l’environnement » affirme-t-il.

iMRSIV, des lunettes VR abordables pour l’étude comportementale des souris

Grâce aux lunettes iMRSIV, les souris peuvent interagir plus naturellement avec leur environnement virtuel. Et cela réduit le temps nécessaire à leur formation pour accomplir des tâches spécifiques.

Une particularité majeure de ce système est sa capacité à simuler des menaces naturelles comme les oiseaux prédateurs, pour les souris. Les chercheurs ont réussi à projeter des stimuli visuels qui provoquent des réactions typiques chez les souris. On cite notamment la fuite ou l’immobilité, similaires à celles observées dans des conditions réelles.

Dombeck a déclaré que les systèmes VR conventionnels sont assez complexes. Il a souligné leur coût élevé et leur encombrement. De plus, le temps nécessaire pour entraîner un sujet animal à accomplir une tâche limite le nombre d’expériences réalisables. Il a noté que malgré ces défis, leur équipe s’efforce d’apporter des améliorations. Ils ambitionnent de créer des lunettes de petite taille, abordables et conviviales.

Les chercheurs estiment que cela pourrait rendre la technologie VR plus accessible à d’autres laboratoires. Il n’y aura donc plus des limitations spatiales et économiques associées aux systèmes VR traditionnels. En tout cas, les lunettes iMRSIV représentent une avancée prometteuse pour l’étude du comportement animal en laboratoire.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.