in ,

HTC sépare le Vive de ses autres activités

PDG et présidente de HTC, Cher Wang
Cher Wang, présidente et PDG de HTC

La compagnie pionnière du smartphone HTC vient d’annoncer la création d’une entreprise regroupant toutes les activités liées à la réalité virtuelle de l’entreprise. Cette décision doit faciliter les investissements et les partenariats fait autour du casque haut de gamme, le HTC Vive.

Le fabricant d’électronique HTC a annoncé lors de sa dernière réunion d’actionnaires la création d’une entreprise subsidiaire s’occupant exclusivement de la réalité virtuelle, rapporte le site DigiTimes. Cette décision découle des difficultés économiques avec lesquelles la compagnie taïwanaise se débat. L’entreprise se retrouve avec un pôle smartphone en pleine décomposition et un pôle réalité virtuelle ascendant grâce à son casque VR, le HTC Vive. La raison invoquée par la direction est un facilitation de recherche d’investissements et de partenariat afin de mieux développer la compétitivité de l’entreprise sur le marché de la réalité virtuelle.

Une séparation d’image entre HTC et le Vive

Cette division est également un moyen pour séparer l’image montante du Vive du reste de la compagnie. Cela semble être un choix habile, car la RV n’est qu’à ses débuts et une large sphère de développeurs est en train de grandir autour de cette technologie. La réalité virtuelle est un milieu complètement différent de celui des smartphones en terme de créativité et de besoins, avoir une entreprise capable de prendre les choix les plus adaptés à ses produits paraît donc indispensable dans le contexte d’une révolution technologique.

« La VR est une technologie très importante pour HTC, et il n’est pas difficile de générer des profits à partir de cette technologie avec la prolifération à venir d’application en réalité virtuelle dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du shopping et du loisir dans les dix prochaines années. » – Cher Wang, présidente et PDG de HTC

La question de l’avenir du reste de la compagnie reste pendante. Rachat ? Refonte ? Faillite ? L’avenir reste flou, mais le départ récent d’un des fondateurs de HTC, Peter Chou, est de mauvais augure pour le futur de l’entreprise. Il est cependant trop tôt pour enterrer le pionnier du smartphone, mais une chose est aujourd’hui sûre : la chute de HTC ne sera pas celle du Vive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.