in

L’Empire GAFA sur la réalité virtuelle

GAFA réalité virtuelle

La réalité virtuelle est en plein boom et l’année 2016 marque son passage de l’enfance à l’adolescence dans son premier contact avec le grand public et les sorties des casques les plus importants du marché, suivis de près par une cascade d’applications et de jeux. Dans ce contexte économique bouillonnant et excitant, il est logique de se demander quelle place va prendre l’Empire des GAFA dans la réalité virtuelle.

Les GAFA

Mais qui sont les GAFA ? Si internet et tout ce qui l’entoure était une planète, les GAFA en seraient les seigneurs et rois, nommés « Géants du Web », les GAFA sont la puissance principale d’internet. Ils possèdent le plus grand nombre d’utilisateur et ont su révolutionner l’usage que l’ont fait quotidiennement du web. Google, Apple, Facebook et Amazon. A eux seuls, ils dessinent le visage du web et sont une inspiration sans faille pour toutes les entreprises qui chercheraient l’excellence. Ils ne sont pas seulement les « Géants du Web », mais aussi les « Géants du numérique », grâce à leurs innovations novatrices en matière de hardware et de software. Chaque jour, des millions, voir des milliards, d’utilisateurs sont en interaction avec l’un d’eux, voir même les quatre.

google_apple_facebook_amazon

L’influence des GAFA

Que représente les GAFA ? Des chiffres à faire tourner la tête. Amazon possède plus de 200 millions de clients à travers le monde, en décembre dernier, pour les fêtes de Noël, Amazon avait atteint un record de vente le 7 décembre 2015 avec 1,3 millions d’articles expédiés.

Supporté par 96 langues, Facebook est utilisé par plus de 1,5 milliards de personnes. En 2011, Facebook stockait plus de 140 milliards de photos.

Le moteur de recherche de Google prendrait en charge plus de 18 milliards de requêtes par mois rien qu’aux Etats-Unis, en plus de proposer un nombre inconsidérable de vidéos avec YouTube : chaque seconde, 43 000 vidéos sont regardées sur YouTube, soit 1 490 milliards de vidéos par an.

En 2014, 1 milliards de terminaux mobiles iOS, IPhone et IPad, étaient activés, de plus Apple a clairement changé le visage du monde du mobile et ce l’est approprié en moins de 10 ans.

GAFA

Les GAFA, à n’en pas douter, influencent une grande partie de notre vie et chaque jour, nous apporte un grand nombre de service. Lorsqu’on est aussi haut dans le classement du pouvoir sur le web, la seule préoccupation, c’est de garder ce pouvoir. Avec l’arrivée et la popularité grandissante de la réalité virtuelle dans nos vies, il est clair que les Géants du Web vont chercher à avoir la mainmise sur cette technologie.

G pour Google

Google n’a pas perdu de temps, très vite, son Google Cardboard, sorte de lunette de réalité virtuelle, très gadget, est sorti pour un prix dérisoire de moins de 20 €. Un casque VR en carton permettant de tremper l’orteil dans l’océan de la réalité virtuelle, mais loin de pouvoir jouer dans la cour des grands.

Google Cardboard GAFA

Mais Google ne va pas s’arrêter là et semble clairement chercher à avoir son propre casque de réalité virtuelle sérieux, une récente mise en ligne d’une quinzaine d’offres d’emplois en janvier, dont certains dans le hardware, prouvait le désir de Google de mettre en place une section dédiée à la VR. Enfin, en février, le Wall Street Journal rapportait qu’un vrai projet de casque de réalité virtuelle était développé par Google à Mountain View et pas n’importe quel genre de casque.

En effet, ce casque de Google serait le casque tout-en-un ultime, qui ne demanderait ni l’aide d’un PC, ni d’une console, ni même d’un smartphone. Ce casque posséderait son propre écran, de nombreuses caméras externes intelligentes, capables de suivre les mouvements de tête mais aussi d’un puissant processeur. Pour l’instant les sources du Wall Street Journal ne savent pas si Google cherche réellement à commercialiser ce casque et se montrent prudent sur une possible date de sortie. Mais, d’après eux, ce casque serait sûrement moins gourmand au niveaux du prix qu’un Rift ou un Vive.

google-virtual-reality

Ce qui est pour l’instant certain, c’est que Google va prochainement annoncer un troisième casque de réalité virtuelle, le sucesseur direct du Google Cardboard, qui sera moins sérieux que le casque VR cité au-dessus, mais qui sera bien plus évolué que le Cardboard et posséderait des puces et des capteurs. Ce casque sera sûrement plus amplement présenté lors de la Google I/O 2016, du 18  au 20 mai prochain.

Dernière preuve, s’il en faut encore, que Google désire se positionner sérieusement dans la réalité virtuelle, la sortie d’une section dans le Google Store totalement dédiée à la VR et qui pour l’instant met en vente trois casques de réalité virtuelle.

A pour Apple

Pour Apple, la tâche est ardue, de nombreux constructeurs boudent ni plus ni moins le Mac, dont l’Oculus Rift qui n’hésite pas une seconde à parler du Mac de façon assez sévère. A la question « Oculus Rift sur Mac ? » Palmer Luckey, créateur du Rift, répondait « Quand ils auront un ordinateur performant ». Aouch.

Des quatre du GAFA, Apple semble être celui qui est le moins absorber par la réalité virtuelle, ou qui feint de l’être. Car de nombreuses fuites et rumeurs tendent à croire qu’Apple cherche à produire du hardware dans la réalité virtuelle de la façon la plus secrète possible.

virtual-reality-goggles-apple

Ainsi, en 2016 le Financial Times savait de source sûre qu’Apple avait déjà produit plusieurs prototype de casque de réalité virtuelle, sans savoir de quelle façon ils fonctionnaient. De plus, Apple a engagé récemment un grand ponte et expert de la réalité virtuelle et augmentée, Doug Bowman, qui a notamment oeuvré sur l’HoloLens de Microsoft.

Doug Bowman GAFA

C’est malheureusement tout ce qu’on peut apprendre sur les désirs d’Apple dans la réalité virtuelle, maigres informations qui restent pour l’instant de simples rumeurs mais qui témoignent d’un intérêt réel d’Apple pour la VR.

Pour l’instant le seul investissement concret d’Apple dans la réalité virtuelle est la mise en vente d’un casque, qui n’a pas été construit par eux, compatible avec les Iphone, le View-Master Virtual. Ce dernier ne serait qu’un simple Google Cardboard like où il faut juste insérer son Iphone à l’intérieur pour découvrir une VR sommaire, rien de bien sérieux en somme.

View-Master-virtual

On se demande même si Apple ne voit pas de potentiel incroyable dans la VR; les propos de Tim Cook, PDG d’Apple, vont dans ce sens : « Concernant la VR, je ne pense pas que c’est un marché niche. C’est vraiment bien, avec des possibilités pratiques intéressantes ».

F pour Facebook

Facebook et son leader charismatique Mark Zuckerberg sont clairement les acteurs les mieux positionnés dans la réalité virtuelle des quatre du GAFA. Ayant posé sur la table 2 milliards de dollars en 2014 pour le rachat de la société Oculus VR et de son casque Oculus Rift, Facebook est peut être même l’Acteur de la réalité virtuelle.

Facebook Oculus Rift

L’Oculus Rift est, à n’en pas douter, le casque le plus populaire de la réalité virtuelle et l’un des plus performants et prometteurs. Avec cet atout en poche, Facebook va avoir une très grande influence dans le futur de la réalité virtuelle. Qui plus est, n’oublions pas qu’Oculus, et donc Facebook, travaille main dans la main avec Samsung sur son casque de réalité virtuelle, le Samsung Gear VR. Ce dernier fait aussi partie des casques les plus populaires du marché de la VR.

Une photo partagé par Mark Zuckerberg et qui a provoqué une vague de peur sur notre futur pouvant devenir froid et antisocial, est la parfaite représentation de l’influence de Facebook sur la réalité virtuelle qui sera dans quelques années peut être dans tous les foyer :

Facebook GAFA

Le jeune PDG est clairement absorbé par la VR et ne cesse de partager des post en lien avec la réalité virtuelle sur son compte Facebook. Pour lui, l’adoption totale et massive de la technologie par le grand public n’est pas à mettre en doute et viendra dans 10 ans«Cela pourrait arriver dans 5, 10, peut être dans 15 ou même 20 ans. Personnellement, je pense que cela arrivera dans 10 ans».

Zuckerberg ne cesse d’ailleurs de se déplacer de pays en pays pour signer toujours plus de partenariat avec des sociétés afin de créer les applications VR de demain. Il a offert à ses nouveaux partenaires plus de 25 serveurs de dernière génération possédant tous huit processeurs graphiques très puissants afin de soutenir la création de ces futurs innovations. Quatre de ces serveurs ont été offerts à l’Université Technique de Berlin qui oeuvre dans la modélisation des molécules.

A pour Amazon

Une piste sérieuse laisse à penser que l’entreprise veut faire de la réalité virtuelle un nouveau service pour sa branche vidéo, sûrement en lien avec son récent lancement de la plateforme de streaming vidéo outre-atlantique Amazon Video. Ainsi, une offre d’emploi dans le domaine de la réalité virtuelle vient d’apparaître sur le site Glassdoor : « Amazon cherche un Responsable senior de développement logiciel pour diriger [son] équipe de réalité virtuelle. L’équipe a la charge de la création d’une expérience en Réalité Virtuelle eu sein d’Amazon Video ».

amazon instant video

En somme, soit Amazon souhaite créer un portail permettant de voir des contenus en réalité virtuelle sur Amazon Video, soit l’entreprise cherche à créer directement des contenus VR. Ces créations pourraient d’ailleurs être liées au récent lancement du moteur de jeu d’Amazon, le Lumberyard, un moteur de jeu AAA gratuit, qui, comme ses autres concurrents, fera probablement en sorte de permettre aux studios de créer du contenu en réalité virtuelle.

Screen_Shot_2016-02-09_at_9.02.04_AM.0.0

Mais la suite de l’annonce tend plus à croire qu’Amazon veut créer un portail permettant de voir des contenus VR, un peu comme Werv le fait ou encore comme Canal + l’a annoncé : « Le divertissement évolue rapidement. Le futur ne se limitera pas à des expériences passives en 2D. Cette équipe explorera et créera une plateforme et une interface pour des expériences narratives immersives. ».

Cela n’empêche pas non plus l’entreprise de chercher à créer des contenus VR; une annonce officielle, qui sera probablement très proche, permettra de clarifier tout ça.

Bilan des GAFA sur la VR

Vous en doutiez ? Les GAFA sont clairement prêt à lancer l’offensive sur le marché de la réalité virtuelle, il est d’ailleurs surprenant de voir que trois d’entre eux s’y lancent sérieusement en ce début d’année 2016, presque au même moment. Les nombreuses rumeurs d’équipes recrutées par G, A et A montrent que ces baleines du web ont clairement attendue patiemment au fond de l’océan afin de voir si la réalité virtuelle allait percer ou non, mais aujourd’hui, c’est clair, la réalité virtuelle propose un marché bien trop juteux pour ne pas s’y investir. Les GAFA l’ont bien compris et d’ici 2 à 5 ans, ils seront peut être les acteurs majeurs de la réalité virtuelle.

Mais le terme GAFA n’est, d’après des spécialistes, plus vraiment d’actualité, puisqu’un nouvel acteur aussi important que les autres entre en lice, transformant les quatre du GAFA en cinq du GAFAM. Le dernier challenger est d’ailleurs complètement impliqué dans le marché de la réalité virtuelle et augmentée puisque ce M est pour Microsoft, qui possède LE casque de réalité augmentée du moment, l’HoloLens. Le GAFA est mort, gloire au GAFAM et ce dernier va sans aucun doute marquer l’Histoire de la réalité virtuelle et augmentée dans les prochaines années.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.