in

Facebook metaverse : la vision de Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg

Le réseau social Facebook a pour objectif de mettre en avant sa future ambition : la construction du metaverse. De ce fait, il a annoncé le changement de nom du groupe en Meta lors du Facebook Connect 2021. Mark Zuckerberg, directeur général de Facebook, a développé ce projet il y a de nombreuses années.

Facebook s’embarque activement dans la construction du metaverse. Récemment, Meta a publié une annonce de recrutement de nouveaux talents pour ce projet. Durant cette campagne, plus de 10 000 profils seront embauchés dans toute l’Europe. Cela s’étendra sur les 5 prochaines années. Les ingénieurs hautement qualifiés sont les plus activement recherchés. Dans tous les cas, Facebook mise beaucoup sur la réussite de cette technologie.

Outre le recrutement massif d’individus spécialisés, cette entreprise a acquis de nombreuses entreprises AR et VR. Elle soutient cette initiative avec des dizaines de milliards de dollars. Marc Zuckerberg, le PDG de Facebook, semble réellement enthousiaste vis-à-vis de la construction du métavers. Mais quel type de metaverse Facebook veut-il construire ? Quelle est la vision du métavers imaginée par Facebook ?

Le metaverse selon Facebook

Contrairement à ce que certains pensent, le métavers n’est pas un terme nouveau. Depuis des années, les futurologues l’utilisent pour décrire comment on pourrait se connecter dans les années à venir. Par ailleurs, ce mot n’a pas non plus été inventé par Mark Zuckerberg.  En réalité, il apparait pour la première fois dans les œuvres de Neal Stephenson. Ce romancier de science-fiction évoque ce terme dans son fameux ouvrage Snow Crash. Dans cet écrit, les personnages pénètrent dans le metaverse grâce à leurs avatars.

Facebook métavers

Combinant le préfixe « méta » et le mot « univers », on l’utilise pour décrire un univers virtuel. Celui-ci est accessible grâce à la technologie de la réalité virtuelle. Ces dernières années, cette dernière a gagné en popularité, tout particulièrement dans le monde des jeux vidéo.

Il n’existe pas de définition très précise de ce qu’est le metaverse. Meta, anciennement Facebook, le décrit comme étant « la plate-forme informatique du futur ». Pour cette entreprise, c’est « un ensemble d’espaces virtuels où vous pouvez créer et explorer avec d’autres personnes qui ne sont pas dans le même espace physique que vous. Vous pourrez passer du temps avec des amis, travailler, jouer, apprendre, faire du shopping, créer et plus encore ».

La contribution de nombreuses entreprises donnera vie au metaverse selon Facebook

Aujourd’hui, le mot métavers fait généralement référence à des mondes virtuels interconnectés, où les avatars d’individus peuvent se connecter. À l’aide de casques VR, de réalité augmentée (AR), de montres intelligentes et de lunettes intelligentes, on peut se transporter dans cet univers fictif.

Facebook métavers

Facebook le conçoit, le metaverse n’est pas un produit unique. À lui seul, il ne peut pas le construire. Par ailleurs, donner vie à cette technologie ne se fera pas du jour au lendemain. Beaucoup de produits métavers ne seront pleinement créés que dans les 10 à 15 prochaines années.

Meta souhaite étendre l’idée du metaverse au-delà d’un concept vague et en quelque chose de réel. Pour ce faire, il ambitionne de développer les outils nécessaires pour y parvenir. Pour le moment, un métavers global dans lequel on peut tous entrer n’existe pas encore.

Comment Meta imagine-t-il le metaverse ?

Le PDG de Meta a clairement présenté sa vision du Facebook metaverse lors de la conférence Connect 2021 de l’entreprise. Celui-ci intégrera les produits Meta actuels comme Messenger et WhatsApp. Mais ce n’est pas tout. Il inclura d’autres éléments, à ne mentionner que des maisons virtuelles, des bureaux et des opportunités de commerce électronique pour les entreprises et les créateurs de contenu.

metaverse headset

Dans le métavers rêvé par Meta, les utilisateurs auront un contrôle sur les mondes virtuels. En utilisant la réalité virtuelle, la réalité augmentée et les outils technologiques actuels, cette technologie combinera à la fois les mondes physique et numérique.

Ce sera une énorme expansion pour Horizon, maintenant connu sous le nom d’Horizon Worlds. Créée en 2019, cette plate-forme de création de jeux et de jeux VR est accessible via les casques Oculus VR de Facebook. En 2021, une version bêta d’Horizon Workrooms a été ajoutée à ce projet. Celle-ci permet aux équipes distantes de travailler ensemble.

Différents partenaires de Facebook pour construire le metaverse

Pour créer le metaverse, Facebook a développé de nombreux partenariats. Pour mettre en place des programmes d’alphabétisation numérique pour les jeunes, il s’est associé au Digital Wellness Lab du Boston Children’s Hospital. Avec cette filiale de la Harvard Medical School, il se focalisera sur l’amélioration de la compréhension de la façon dont on peut favoriser l’alphabétisation numérique des jeunes.

Par ailleurs, Dr Lewis Bernstein conseillera sur la création de contenu de littéraire numérique adapté au développement pour les jeunes du metaverse. À titre de rappel, il s’agit de l’ancien vice-président exécutif de la recherche et de la sensibilisation en éducation chez Sesame Workshop.

Métavers

En Europe et au Moyen-Orient, Meta collaborera avec des partenaires à but non lucratif, gouvernementaux et culturels. Alte Nationalgalerie, un musée en Allemagne en fait partie. À travers une expérience XR inclusive mettant en exergue l’œuvre du peintre Johann Erdmann Hummel, Meta comblera le fossé entre les arts visuels et virtuels.

On peut également citer le Centre Peres pour la Paix en Israël. Cette organisation réunira des startups et des développeurs AR/VR pour débloquer des opportunités d’impact économique et social dans le metaverse. Ce partenariat inclura un programme de croissance pour les startups AR/VR en Israël, un projet de recherche socio-économique et un centre communautaire de développeurs.

Un aperçu de ce que Facebook construit pour réaliser le potentiel social du metaverse à l’avenir

Au cours de la conférence Connect 21, Facebook a partagé un aperçu de ce qu’il fait pour développer les technologies réalité virtuelle et réalité augmentée. C’était également une opportunité pour lui de présenter ce qu’il fait pour contribuer à la construction du métavers.

Horizon Home

Horizon Home est un espace social customisable. Il permet d’inviter des amis dans un salon virtuel et de visionner des vidéos avant de plonger dans un jeu. Lancé sur les casques Oculus Quest 2, Horizon servira d’espace personnel dans le metaverse en croissance continue d’une entreprise. Selon Facebook, il y aura la possibilité de créer et de personnaliser son propre Horizon Home.

Horizon

La véritable puissance d’Horizon Home réside dans la technologie VR qui la sous-tend. Il s’agit d’une mise à niveau majeure de l’expérience domestique existante. Par ailleurs, cet outil agit comme une passerelle vers le monde VR de Meta et bientôt, l’ensemble du métavers.

Il faut noter qu’Horizon Home est le dernier ajout à Horizon. Cette dernière est une plate-forme sociale pour interagir les uns avec les autres dans l’univers fictif du métavers. Il rejoint Horizon Worlds, actuellement disponible en version bêta, et Horizon Workrooms.

Facebook Messenger en réalité virtuelle

Facebook a lancé une version en réalité virtuelle de son application Messenger. Grâce à cela, on pourra envoyer des messages rapides à des amis depuis l’intérieur d’un casque VR. Désormais, les utilisateurs de Facebook pourront se connecter à leurs casques Quest et Quest 2. On aura la possibilité de discuter avec des proches sur Facebook depuis ces appareils, et cela, même si ceux-ci ne sont pas dans la réalité virtuelle.

Messenger

En outre, Facebook envisage d’apporter les appels audio Messenger à la réalité virtuelle. De ce fait, on pourra participer à un appel audio avec des amis depuis n’importe quelle plate-forme compatible Messenger. Cela pourrait rendre possibles les sorties et les voyages en commun vers des destinations VR.

Le projet Cambria

Le projet Cambria peut être défini comme un casque de réalité virtuelle haut de gamme de Meta qui proposera des capacités de réalité mixte. Selon le discours du PDG Mark Zuckerberg pendant le Connect 2021, les casques Cambria apporteront des fonctionnalités jamais vues auparavant dans les variantes Oculus existantes.

facebook-metaverse- project-cambria-vr-headset

En effet, l’appareil permettra des expériences incroyablement immersives, similaires à la promesse du Facebook metaverse. Il fournira une communication intuitive via des expressions faciales, la reconstruction d’objets en réalité mixte, ainsi que des avatars réalistes. On pourra également s’attendre à des capacités de suivi de tout le corps pour mieux contrôler et interagir avec l’environnement virtuel.

Il s’agit d’un grand pas en avant par rapport aux casques Oculus, malgré plusieurs avancées majeures entre Oculus Quest et Quest 2. Cela fait plus d’un an que le Quest 2 a été lancé. Il est donc logique que Meta travaille sur une nouvelle variante.

Presence Platform de Meta

Meta a lancé la nouvelle Presence Platform lors du Connect 2021. Celle-ci vise à consolider tous les outils de développement nécessaires pour créer les mondes AR, MR et VR pour Meta Quest. À l’avenir, les concepteurs et les développeurs de logiciels pourront s’appuyer sur les outils et les capacités prédéfinis de Presence Platform pour économiser les efforts de création d’IA et de ML.

On pourrait presque définir la Presence Platform comme un programme pour développeurs Apple pour le metaverse. Parmi ses fonctionnalités principales, on distingue l’accès à la technologie Passthrough. Grâce à cette API de réalité mixte, les développeurs sont en mesure de mélanger des objets virtuels avec un environnement réel.

Facebook Connect

À la base, il s’agit d’une technologie fondamentale qui superpose les images en noir et blanc générées par les casques VR au monde réel. L’API Presence Platform Passthrough permettra un style personnalisé, des teintes personnalisées et davantage de contrôles pour les développeurs.

Meta acquiert de nombreuses entreprises de réalité virtuelle

Si un espace de rencontre virtuel où les gens travaillent et s’amusent doit un jour exister, il sera reconstitué par de nombreuses sociétés au cours de nombreuses années. Meta n’a pas hésité à dire qu’il envisage de devenir l’entreprise dominante, en contrôlant le Facebook metaverse. Pour ce faire, il a procédé à l’acquisition de nombreuses entreprises de réalité virtuelle.

Dans la liste, on compte ImagineOptix. Cette entreprise fabrique des lentilles à cristaux liquides pour les casques VR. Elle était financièrement impliquée avec Valve.

L’année dernière, Meta a également acheté Scape Technologies. Cette société londonienne transforme des images et des vidéos en cartes 3D pour la réalité augmentée. En 2019, Meta a acheté CTRL-Labs, qui transmet des signaux électriques du cerveau à un appareil via un bracelet.

En 2016, Meta a racheté Zurich Eye, une entreprise qui a développé un suivi à l’envers. Cela élimine les capteurs de position externes pour les casques comme le Quest et le Quest 2. Sans oublier la liste des grands studios de jeux VR tels que Beat Games, Sanzaru Games, Downpour Interactive et Big Box VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.