in

Facebook est accusé de presser des startups rivales dans le domaine de la VR

Facebook domaine VR

Les startups de la réalité virtuelle accusent Facebook d’utiliser une méthode bien connue pour éliminer ses rivaux dans le domaine de la VR. Cette accusation suscite un nouvel examen minutieux de la part des autorités américaines.

Le géant américain est soumis à des enquêtes par les autorités pour usage de méthodes familières qui renversent la concurrence. Ses pratiques attirent désormais l’attention de la division antitrust du ministère de la justice, qui parle aux développeurs de leurs interactions avec l’entreprise.

Facebook pratiquerait une concurrence déloyale dans le domaine de la VR

Un législateur américain, lors d’une audition avec le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a attribué la domination de l’entreprise par une simple stratégie : copier, acquérir et tuer toute entreprise concurrente. Les développeurs et fondateurs de startups affirment que Facebook utilise désormais cette même stratégie pour saper la concurrence dans le domaine de la VR.

Les développeurs affirment que le géant américain utilise son pouvoir sur le marché pour contrecarrer les entreprises qui proposent des jeux et des services concurrents. Selon les développeurs, Facebook copie les idées les plus prometteuses et utilise des prix inférieurs aux coûts sur le marché pour ses appareils. De plus, l’entreprise rend plus difficile le bon fonctionnement de certaines applications sur sa plateforme.

Facebook impose sa domination dans le domaine du VR avec l’Oculus

Facebook est devenu le plus grand fabricant de matériel au monde dans le domaine de la VR. Cette renommée est principalement due à l’acquisition d’Oculus en 2014 pour 2 milliards de dollars. Cependant, l’examen de l’activité de réalité virtuelle de Facebook reflète des préoccupations plus larges. Selon les analyses, le pionnier des médias sociaux est devenu trop puissant sur le marché du VR sans pour autant avoir utilisé des méthodes légales.

L’acquisition d’Oculus par Facebook était un pari de Zuckerberg afin de propulser le domaine de la VR. Selon le multinational, la réalité virtuelle irait au-delà du jeu vidéo pour englober un large éventail d’expériences et finirait par changer la façon dont les gens travaillent et communiquent.

Facebook s’efforce d’établir sa présence dans la réalité virtuelle parce qu’elle représente une occasion unique pour le joueur de médias sociaux. Par ailleurs, la société projette de fournir des produits et services VR à ses utilisateurs sans dépendre de Google ou d’Apple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *