in

Eye Tracking : définition et tout ce qu’il faut savoir à ce sujet en réalité virtuelle

Eye tracking

La technologie Eye tracking (suivi oculaire en français) est un capteur permettant à un appareil de mesurer la position et le mouvement des yeux.

Ce système a la capacité de déterminer votre niveau de présence. Il localise ce qui retient votre attention et sur quoi vous vous concentrez. Il récupère certaines données biométriques, selon la mise en œuvre. Le suivi oculaire révèle donc ce qui se cache derrière les réactions et les comportements subconscients d’un individu lorsqu’il interagit avec des objets et des environnements.

Comment fonctionne le système Eye Tracking en VR ?

En général, l’Eye tracking fonctionne en mesurant en continu la distance entre le centre de la pupille et le reflet de la cornée. La distance change en fonction de l’angle de l’œil. Une lumière infrarouge, invisible à l’œil humain, crée ce reflet. En même temps, des caméras enregistrent et suivent les mouvements. Les algorithmes de vision par ordinateur sont capables de déduire de l’angle des yeux où le regard est dirigé.

Le principe est le même en réalité virtuelle, avec une différence cruciale :  les yeux ne pointent pas nécessairement vers l’endroit où la personne regarde. Dans le monde réel, les yeux affichent ce qu’on appelle la « vergence ». C’est là où l’angle des yeux est dirigé vers un point central auquel le regard se rencontre.

Eye tracking

Dans le cadre de tous les jours, si une ligne pouvait être tracée à partir du centre de chaque œil, les deux rencontreraient la même jonction – l’objet que la personne regardait. En VR, l’affichage est si près des yeux que ceux-ci n’affichent pas forcément de vergence. Mais il y a une perception de profondeur due aux informations 3D présentées. L’eye tracking VR doit donc composer avec les informations incomplètes du regard.

Les avantages de l’Eye tracking en réalité virtuelle

On distingue au moins 4 avantages de l’Eye tracking en VR. Le premier est certainement le fait qu’il crée des mondes interactifs. Avec le suivi oculaire VR, les utilisateurs peuvent saisir des objets simplement en les regardant au lieu de pointer ou d’appuyer sur un bouton. Cela est important, surtout pour les objets distants. L’eye tracking ouvre de nouvelles possibilités de recherche.

Par ailleurs, cette merveille permet aux appareils de réduire la charge GPU ou d’offrir une expérience graphique de meilleure qualité grâce à un rendu fovéal. Le rendu fovéal est un processus qui fonctionne en ne restituant que la partie spécifique de l’écran où l’utilisateur regarde actuellement en pleine résolution. Mais ce n’est pas tout.

Eye tracking

De la même manière que le balayage d’iris s’utilise pour déverrouiller votre téléphone ou vos serrures de porte sécurisées, l’Eye tracking offre une véritable sécurité des informations « uniquement par les yeux ».

Enfin, le suivi oculaire en VR garantit un confort accru. En effet, en calculant la distance interpupillaire (IPD) de l’utilisateur, les appareils s’adaptent automatiquement à lui. Connaître votre IPD est important en réalité virtuelle, car il est nécessaire de déplacer les objectifs et les écrans dans la position optimale pour le confort et la qualité visuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *